Vous êtes à http://lesmediasmerendentmalade.fr/Notes-jetees-ici-sans-preuve-41.html

Notes jetées ici sans preuve, 41

ligne-brune

Mélanges
Mélanges est la fusion provisoire de « Notes jetées ici sans preuve » (sur la langue et sur les médias) et de « De l’Opération CoViD-19 » ; s’y ajoutent quelques autres faits d’actualité, comme les manœuvres visant à restreindre la liberté d’expression, la guerre en Ukraine,...

 

Page d’accueil et sommaire  • Page précédente  • Bas de pagePage suivante

 

carré-bleu Mélanges, novembre 2022, XXVI
1. important Appels lancés par des personnalités, 1er novembre. Rappel. CNEWS : « Climat : des personnalités appellent à rouler à 110 km/h sur l’autoroute pour réduire les émissions de CO2 » (30 octobre 2022).
Elles nous emm..., les personnalités ! Ne l’ont-elles pas encore compris ? Elles nous ont fait le coup pour les vaccins, est-ce que ça ne leur a pas suffi pour comprendre que désormais et plus que jamais nous les vomissons plus que tout, les personnalités ?
La fin des élites est allée de pair avec la fin des personnalités, mais apparemment elles n’ont rien vu.
Mise à jour. Parmi les personnalités ayant prôné publiquement, urbi et orbi – et, pour certaines, agressivement – la vaccination : François Cluzet, Patrick Bruel, Arielle Dombasle, Pierre Arditi, Julie Gayet, Fabrice Luchini, Jacques Weber, Gérard Jugnot, Charles Berling, Lambert Wilson, François Berléand, Richard Berry, Daniel Auteuil, Stanislas Nordey, Zabou Breitman, Didier Bourdon, Nagui, Michel Onfray, Emmanuel Lechypre.
Voir entre autres ici.
Les « personnalités » devraient fréquenter un peu plus les réseaux sociaux pour apprendre tout le mal qu’on dit d’elles et se faire modestes. Mieux, elles devraient se taire et ne pas tenter d’instrumentaliser leur popularité.
2. LANGUE, prononciation. Pierre a une bronKiolite, Paul a une bronKite, Jacques a les bronKes encrassées par des années de tabagie, et son arbre bronKique est dans un piètre état.
Dictionnaire-academie.fr :

bronchiolite
ch peut se prononcer k

Comment en est-on arrivé là ?
3. — Macron pousse à l’exacerbation des tensions France-Russie ; je pense que ce n’est un secret pour personne. La Troisième Guerre mondiale a commencé, elle est sourde. Alors qu’on lui donne mille raisons de sortir de ses gonds, Poutine est remarquablement patient. Maintenant la tempête à nos portes.
4. LANGUE, prononciation, suite du 2. Dictionnaire.lerobert.com ne connaît que la prononciation bronKiolite. Pour bronchiole, il donne deux prononciations, bronKiole et bronCHiole.
Premiers responsables probables, des professeurs de médecine et des médecins, les mêmes qui prononcent « œdème » eudème et « œsophage » euzofage.
Voir aussi « Œdipe » prononcé eudipe et « œnologie » prononcé eunologie.
La plupart des journacloches prononçant bronKiolite, cette prononciation va à coup sûr s’imposer. Ce sont les journacloches qui donnent le la.
5. important CoViD-19, vaccination, 2 novembre. 20min.ch : « Des bulles d’air découvertes en Suisse dans les vaccins anti-Covid ».
6. LANGUE, Listenbourg, 3 novembre. Lefigaro.fr : « Listenbourg : des internautes français inventent un nouveau pays pour se moquer des Américains ».
7. — Macron, ou le déluge de sanctions contre les Français.
8. Grégoire de Fournas tricard dans un bar louche, l’Assemblée nationale, pour quinze jours.
9. — La chaîne YouTube « Comprends le monde » de Di Vizio ici.
10. LANGUE, néologisme, macronicole (adj. et n.). Suffixe (ou « formant ») cole : qui rend un culte à (déicole,...) ; qui habite, qui a son habitat dans un certain milieu (arboricole,...) ; relatif à la culture, à l’élevage (arboricole, agricole, piscicole,...) [voir Henri Cottez, Dictionnaire des structures du vocabulaire savant].
Ainsi un macronicole est un admirateur ou un partisan de Macron ou un habitant de la Macronie (qui est la France actuelle sous la houlette féroce de Macron). C’est dans les deux premières acceptions que je l’utilise : « Les grands médias macronicoles ; le macronicole Véran ».
11. LANGUE, noms propres. Lepoint.fr : « La loi facilitant le changement de nom est déjà très utilisée. Plus de 4 000 demandes ont été enregistrées depuis l’entrée en vigueur de la loi, au début du mois de juillet [...]. Portée [sic] par le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti dès le mois de décembre 2021, elle permet à toute personne majeure de se prononcer librement sur le nom de famille qu’elle souhaite porter ou pour un parent d’accoler le sien à celui de son partenaire sur les papiers de son enfant ou d’en modifier l’ordre. » 
12. LANGUE, colique. Parmi les acceptions de colique : « douleur intense siégeant dans les entrailles » (Littré). D’où colique hépatique (foie), colique néphrétique (rein),...
13. — 8 novembre. Mon message désespéré de ce jour à Macron sur son compte Twitter : « Quand cesserez-vous d’humilier la France et les Français, de les faire souffrir tout en ayant l’air de leur vouloir du bien ? Vous faites mille trous sous la ligne de flottaison de notre pays & c’est toujours le petit peuple des Français qui trinque & écope. Quand cesserez-vous ? »
N. B. L’esperluette permet de gagner un signe (un commentaire de Twitter est limité à 280 signes).
14. LANGUE, trinquer. « C’est toujours les mêmes qui trinquent » : peut-être faut-il voir l’origine de l’expression dans cette acception de Dictionnaire.lerobert.com :

trinquer, v. t.
Marine. Vider (un bateau) avec l’écope.
[...]

15. — Anne Hidalgo : forte hausse de la taxe foncière en 2023 à Paris (de plus de 50 %).
#Augmenter_plus_pour_saccager_plus
#SaccageParis
#ParisCrado
#VisitezParisCrado
16. LANGUE, tourner autour du pot, lopin. Dire de quelqu’un qu’il tourne autour du pot n’est pas insultant puisque le pot est une marmite – et non un pot de chambre. Voir le Dictionnaire des expressions et locutions (Le Robert) et Littré :

Tourner autour du pot, tourner autour de la marmite dans l’espérance d’en avoir quelque lopin ; et fig. essayer d’obtenir quelque avantage.

Quant à lopin, dans cette définition il signifie...

Morceau de quelque chose qui se mange, et, principalement, de viande.

Aujourd’hui au sens figuré, tourner autour du pot signifie « ne pas aller au fait » – comme le fait Eric Ciotti dans cette vidéo.
17. — Vaccins anti-CoViD-19, sang contaminé, 9 novembre. Ici.radio-canada.ca : « Le refus de recevoir du sang d’une personne vaccinée, une tendance qui inquiète en Alberta ». Une crainte non fondée bien sûr, comme celle des graves effets secondaires du vaccin miracle.
18. LANGUE, complotisme. Surprenant, il y a des gens sur Twitter qui n’ont toujours pas compris ce que signifie complotisme.
Que le complot soit réel, avéré ou imaginaire, il y a complotisme et complotiste.
19. LANGUE, suffixe (ou « formant ») cole, addendum à l’alinéa 10. Deux acceptions très différentes.

arboricole, adjectif
1. Qui vit dans les arbres. Des singes, des oiseaux arboricoles.
2. Qui a rapport à la culture des arbres. Les techniques arboricoles.

20. LANGUE, agression sexuelle, viol. Demarchesadministratives.fr (https://archive.ph/5ykdQ), titre : « Différencier le viol d’une agression sexuelle ».
Incompréhensible : selon cet article, un viol est une agression sexuelle et il ne faut pas le confondre avec une agression sexuelle (« Pour distinguer le viol des autres agressions sexuelles, il faut en connaître les termes »).
21. LANGUE, fournée. Leparisien.fr : « Propos sur la “fournée : Jean-Marie Le Pen jugé en appel. Trois associations antiracistes avaient fait appel de la relaxe prononcée [en octobre 2021] à l’encontre de l’ancien président du Front national. La cour d’appel de Paris rendra sa décision le 15 décembre. »
Comme avec le mot « détail » en 1987, on peut considérer qu’il y a risque aujourd’hui à utiliser le mot « fournée » sans moult précautions. Le mot « détail » fut diabolisé pendant des mois (il l’est peut-être encore actuellement dans certains esprits).
Voir aussi l’expression « et tout le bataclan » (dont j’ai déjà parlé sur LMMRM).
22. LANGUE. Ouest-france.fr : « Les nouveaux mots qui entrent dans les dictionnaires appauvrissent-ils la langue française ? » La question est idiote et risible, car le terme appauvrir est inadéquat.
23. — Pourquoi « chambre des députés  » ? Parce qu’ils y dorment, au figuré comme au propre.
« Oreillers, couvertures ? », comme dans les trains d’autrefois (le mot est du député et écrivain Léon Daudet – 1867-1942 – s’adressant à ses collègues de l’Assemblée nationale).
24. LANGUE, être dans, une scie à la mode. Estrepublicain.fr : « On est dans la rustine, sans trancher sur les problèmes de fond. »
25. LANGUE. « Toutes celles et ceux » repris par certains touiteurs sans volonté de se moquer, par certains adversaires de Macron même : la marque indélébile de la Bête.
26. — CoViD, vaccination. Lecourrierdesstrateges.fr : « Un peu partout en France la police convoque [...] des soignants suspendus pour les interroger et récolter du renseignement sur leur situation et sur leur position en matière de vaccin et de vaccination. Cette pratique proche de l’intimidation est généralement accompagnée de la forte suggestion de venir sans avocat... » Confirmé par un ami soignant. Un syndicat conseille de ne pas répondre à la convocation ou de s’y rendre avec un avocat.
27. LANGUE, inarrêtable. Lefigaro.fr : « Ces mots que vous dites mais qui n’existent pas ».
Pour qualifier les illuminés, les féroces qui nous gouvernent, j’emploie très souvent le mot inarrêtable (encore aujourd’hui : « Hidalgo, comme Macron, est inarrêtable »). Selon Claire Conruyt (article de 2018 dans la pitoyable rubrique « Langue française » de Lefigaro.fr), presque toujours mal inspirée, ce mot est un barbarisme ; le mot, pourtant, est bien formé, il est irréprochable.
Extrait du Dictionnaire de l’Académie :

barbarisme
Façon de parler incorrecte et vicieuse. Spécialement. Faute de langage qui consiste à forger des mots ou des formes qui ne respectent pas les règles morphologiques d’une langue.

28. — 12 novembre, quelle insécurité en France ? À ce niveau-là (Nantes, Marseille, mais aussi Bruxelles,...), ce n’est plus de l’insécurité, c’est la guerre.
29. — Nous avoir à l’usure. Macron, une volonté de décourager les Français en les provoquant et en les agressant quotidiennement jusqu’à ce qu’ils se lassent de pester, protester, argumenter, manifester, voter,... et se résignent. C’est ainsi que ce pays qu’on nous a légué nous allons le perdre.
30. — La Macronie est un chapelet de boulets (Catherine Colonna [ministre des Affaires étrangères], Pannier-Runacher, Gabriel Attal, Olivier Véran, Macron,...) qu’inlassablement chaque jour la presse égrène.
31. LANGUE, atteignable, 14 novembre. Bfmtv.com avec l’AFP : « Le ministre du Travail estime que le plein emploi en 2027 reste un objectif “atteignable”. »
atteignable n’est pas au Dictionnaire de l’Académie. Du mot atteigner ?
N. B. On entend et on lit depuis quelque temps l’adjectif déverbal entendable (« ces arguments ne sont pas entendables »).
32.important Vaccins anti-CoViD-19, transmission du vaccin. Rapport (PDF) d’Hélène Banoun : « Transmission du vaccin de vacciné à non-vacciné. État actuel des connaissances sur l’excrétion de l’ARNm et de la spike produite par les vaccins à ARNm anti-Covid-19 [...]. De nombreux témoignages font état de symptômes et de pathologies identiques aux effets indésirables des vaccins à ARNm chez des personnes non vaccinées en contact avec des personnes fraîchement vaccinées. [...] Il a été démontré que les nanoparticules lipidiques (ou leur équivalent naturel, les exosomes ou vésicules extracellulaires VEs) sont capables d’être excrétées par les fluides corporels (sueur, expectoration, lait maternel) et de passer la barrière transplacentaire. Ces VEs sont également capables de pénétrer par inhalation et à travers la peau (saine ou lésée) ainsi que par voie orale via le lait maternel (et pourquoi pas lors des rapports sexuels via le sperme, car cela n’a pas été étudié). »
Et par le sang transfusé ?
33. Macron, illustration du culottisme : « Le monde ne doit pas se diviser », dit le diviseur, le fauteur de troubles, le harceleur quotidien – le provocateur, quoi.
34. LANGUE, origine ethnique. Sabrina Roubache (député) : « Je ne lie pas la délinquance à l’origine ethnique, je la lie à l’origine sociale. »
La substitution est bien entrée dans les mœurs, on ne dit plus « race », on dit « origine ethnique ». Est-ce que ça change quelque chose ? Prochaines étapes, prochaines lessives même : proscrire les mots « ethnie », « ethnique », mais surtout « origine ».
35. — Corse. « Tiers-mondiste ou identitaire ? Comprendre le nationalisme corse », entretien avec Nicolas Battini (vidéo, 80 min intéressantes et intelligentes). Twitter : @BattiniNiculaiu (la plupart des touites sont en corse).
36. — Ciotti le fausset. Nouvelobs.com : « “Eric Ciotti a fait travailler la mère de ses enfants dans des conditions penelopesques : elle a occupé jusqu’à trois emplois en même temps”, écrit [le Canard enchaîné] dans un tweet, en faisant référence à l’affaire Penelope Fillon qu’il avait lui-même déclenchée en 2017. »
Littré :

fausset
[...] 2. Celui qui a une voix de fausset.[...]
Fig. « Loin de ces faussets du Parnasse, Qui, pour avoir glapi parfois Quelque épithalame à la glace Dans un petit monde bourgeois, Ne causent plus qu’en folles rimes, Ne vous parlent que d’Apollon… », Gresset, la Chartreuse.

37. LANGUE. « Notre projet s’inscrit dans la durée. » Horrible.
38. LANGUE, anglomanie. @Le_Figaro : « La justice saisie pour anglicismes dans l’espace public. Des panneaux publicitaires qui vantent des Happy days à La Ciotat, une ville qui clame I love Nice… Voilà qui a le don de faire bondir les amoureux de la langue française. »
La Ciotat et Nice ont honte de leur langue et mettent à leur chapeau des plumes anglo-saxonnes.
39. LANGUE, bringuebaler, brinquebaler. Surprise, le Dictionnaire de l’Académie française accepte brinquebaler.

bringuebaler ou brinquebaler
[Etymologie :] bringueboler, bringuebaler. Formation expressive, d’origine incertaine.
Cahoter bruyamment, osciller de côté et d’autre. La voiture bringuebalait. Des fûts vides qui bringuebalent. (On dit aussi Brimbaler.)

Le Petit Larousse de 2004 aussi, je l’ignorais.
40. — Rappel à propos de Macron. « Pensée complexe » est le masque élégant que met une pensée stupide ou dangereuse. Le penseur complexe n’est d’abord et en réalité qu’un entourloupeur malhabile.
41. — 18 novembre. Macron ne peut pas s’empêcher de débiner les Français quand il est à l’étranger. Quelle lâcheté, quelle traîtrise !
Ici il le fait sous faux drapeau (il contacte BFMTV pour dire que ce n’est pas lui qui pense ainsi, mais les autres) et en anglais : « Lors d’un discours ce vendredi au sommet de l’Apec [à Bangkok], Macron a affirmé que les Français “étaient très fiers”, “voire un peu arrogants”. [...] L’Élysée a fait savoir à BFMTV que le chef de l’État faisait référence à “une perception des Français à l’étranger”. »
Me viennent à l’esprit deux expressions, coup de pied de l’âne et flèche du Parthe.
42. LANGUE. Nouvel article du très macronophile Bfmtv.com, où l’on peut lire, toujours à propos des mots controversés du discours présidentiel devant l’Apec : « “C’était une remarque à brûle-pourpoint. Il faisait référence à une perception des Français à l’étranger, mais ce n’est pas un jugement de valeur”, avance encore la présidence. » L’expression « à brûle-pourpoint » est ici inadéquate. Un journaliste plus futé que Marie-Pierre Bourgeois aurait raccourci la citation. Ajoutons que c’est bien un jugement de valeur, mais que Macron prétend ne pas le partager. Bref, une perlimpinpinade.
43. LANGUE, inquiets/inquiètes en inclusif : inquiet·ète·s. Gymnastique. « C’est un métier. » Tou·te·s : plus rapide d’écrire tous/toutes ou tous/toutes.
44. LANGUE, partager. Peu fiable, souvent décevant, Dictionnaire.lerobert.com. Sous l’entrée partager on trouve partager un gâteau (en le divisant et en en prenant une part) mais pas partager une opinion (sans la diviser et en la prenant toute – acception très différente).
Littré :

Partager l’opinion, l’avis, le sentiment de quelqu’un, être de son opinion, de son avis, de son sentiment.

Sur la Toile, le grand mot, la grinçante scie, c’est partager au sens de « diffuser, faire savoir » (termes qui ne sont jamais utilisés).
45. — France, viols et homicides. La barbarie ira croissant, puisqu’on la laisse faire et prospérer.
46. Deux prophéties récentes de Campagnol (Combaz) : « Tout le monde a déjà compris qu’il y a quelque chose à cacher dans l’affaire Lola » (ici) ; « Von der Leyen n’a désormais plus rien à perdre, l’acte d’accusation est trop lourd, idem pour Macron, il faut s’attendre à une ultime tentative criminelle pour avoir raison contre tous » (ici).
47. important Regroupé sur une seule page mes analyses (env. 55 000 signes) du discours « pour la stratégie sur [sic] la langue française » de mars 2018 de Macron à l’Institut de France : ici. « Chaque phrase [de ce discours] est un désastre », écrivais-je quatre fois dans ce long compte rendu critique, et c’est aujourd’hui, avec quatre ans de recul, le meilleur résumé que je puisse faire.
N. B. Rfi.fr : « Le sommet de la Francophonie 2024 se tiendra en France pour la première fois depuis plus de trente ans, au château de Villers-Cotterêts, siège de la future Cité internationale de la langue française, a indiqué Emmanuel Macron. »
On peut attendre de Macron un discours aussi catastrophique que celui de mars 2018.
48. LANGUE, expression-valise. « Il faut remettre les pendules à leur place », déclara Johnny Hallyday dans un entretien. (Je n’invente pas, je l’ai entendu.)
49. — J’ai l’impression que Macron n’a jamais autant voyagé (toujours inutilement) ni autant péroré (toujours ridiculement).
50. LANGUE, bâtir. Enième constatation : depuis sa réélection, « bâtir » est le mot préféré du démolisseur patenté Macron. Il en met partout (comme il fait avec son « celles et ceux »). Il tente de contre-balancer le sentiment général qu’il est le pire président que la terre de France ait porté, et surtout le pire démolisseur (il est conscient que nous en sommes conscients) en farcissant ses propos de « bâtir ». Peut-être tente-t-il aussi de convaincre lui-même.
51. — On dit que la physiognomonie n’est pas une science. Plus je vieillis, plus j’en doute.
52. important CoViD, vaccins contaminants. Aimsib.org : « [Ce long article en français] aborde la question de l’excrétion du vaccin ou de ses produits et de la plausibilité biologique de sa transmission de personne à personne. »
53. — Ecrit hier 20 novembre ce touite à Macron : « Vous n’êtes que la cinquième roue du carrosse mondial, voire la sixième ; mêlez-vous de NOS affaires, pas de celles des autres. Brillez en France plutôt que d’essayer – toujours vainement – de briller ailleurs. »
54. LANGUE, rappel, 1/2. Macron, discours de 2018 « pour la stratégie sur [sic] la langue française » à l’Institut de France : « On a torturé en français, on a fait des choses merveilleuses en français et on continue à faire des choses merveilleuses et terribles en français. » Archive : http://archive.is/2eyok.
55. — 21 novembre. Un touiteur demande : « Si vous deviez ne mettre qu’un seul mot, UN SEUL, pour définir les 5 ans 1/2 de gouvernance Macron, vous diriez quoi ? » Je réponds : « Férocité. »
56. — CoViD, vaccination, 22 novembre. Lecourrierdesstrateges.fr : « La police a fouillé les comptes bancaires de soignants suspendus. »
57. LANGUE, rappel, 2/2. Le coup de pied de l’âne, la flèche du Parthe, personne pour lui répondre. Il parle, il pérore devant un auditoire respectueux et muet trié sur le volet. Personne pour marmotter, personne pour s’écrier, personne pour se regimber : tout ricanement, toute protestation feraient scandale. La grande solitude, mais aussi le grand confort.
58. — Bruno Le Maire médaille d’or pour le lancer de boomerang.
59. LANGUE, langue japonaise. Extrait d’un courriel de l’auteur du site Barbarisme.com.

Chez les Nippons, la langue a un sexe : les hommes ne parlent pas comme les femmes. Les étrangers qui étudient le japonais sont obligés de parler une langue “neutre”, polie — mais pas trop polie, sinon on se ficherait de leur tête. Ce sont les femmes qui utilisent une langue trop polie, avec force enclitiques et particules honorifiques.
À titre anecdotique : quand j’étudiais le japonais, j’avais relevé 14 (quatorze) façons de dire “tu” ou “vous” en japonais — selon que l’on est un homme ou une femme, le niveau social, les rapports personnels à l’interlocuteur, etc.

60. — Santé (comment Macron s’occupe de notre ——). Jim.fr : rupture du stock d’isoprénaline. (Sans parler de l’amoxicilline, de la cefpodoxime,...)
61. — Les prophéties du père Combaz (Campagnol) ici. Il faut désormais utiliser le logiciel Tor pour y accéder.
62. LANGUE, « Françaises, Français ». Frédéric Dard, la Vie privée de Walter Klozett (San-Antonio):

Ça, oui, ça serait autrement vibrant que les mots qui court-bouillonnent dans toutes les professions de foi de gauche à droite : union, justice, démocratie, social, société, socialement, nani nanère, vive la France, l’arrêt public, [...], le peuple, Françaises-Français (une invention à de Gaulle, ça : Françaises, Français [...]. Avant lui, on disait Français tout court, ce qui était très français quand même. 

63. LANGUE, l’écriture inclusive, 1/2. Haut-conseil-egalite.gouv.fr (https://archive.ph/ZyqX3) :

Pour une communication sans stéréotype de sexe : le guide pratique du Haut Conseil à l’Egalité. Dans la continuité de son rapport relatif à la lutte contre les stéréotypes de sexe, le HCE a souhaité élaborer un outil pratique à destination des professionnel.le.s de la communication publique et des décideur.euse.s politiques. S’appuyant sur des exemples concrets, le Guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe décrypte les stéréotypes dans les images, à la tribune de colloques et dans l’usage de la langue. Il propose 10 recommandations pour une communication égalitaire.

Remarquer que l’auteur du texte ne sait pas faire le point médian : entre autres, professionnel.le.s au lieu de professionnel·le·s.
carré-roux À noter
• Le Premier ministre Edouard Philippe signe une circulaire qui interdit l’usage de l’écriture inclusive dans les textes officiels ici.
• L’écriture inclusive formellement interdite par le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer ici.
64. LANGUE, l’écriture inclusive, 2/2. Le « guide pratique » Pour une communication publique sans stéréotype de sexe en PDF est ici.
Lu en diagonale. Ce guide propose l’abandon du mot mademoiselle ; le point médian n’est pas utilisé dans le document,... Extrait :

Pour les déterminants, l’ordre « la.le » ou « le.la » dépend du genre du nom (« le.la présentateur.rice ») [sic]. L’usage de l’ordre alphabétique intervient en cas de terme épicène (« la.le journaliste », « au.à la maire », « du.de la fonctionnaire »). Il en va de même pour la terminaison, notamment au pluriel : on va écrire « les agent.e.s territoriaux.ales » et « les fonctionnaires territoriales.aux ».

Mieux : présentateur·trice.
Quel « ordre alphabétique » ? « au.à la maire », « du.de la fonctionnaire » ou plutôt « à la.au maire » et « de la.du fonctionnaire » ?
Si les inclusivistes veulent que l’on applique leurs règles compliquées, qu’au moins ils ne les surcompliquent pas par une rédaction bâclée ou obscure.
Pour plus de renseignements, adresses de contact : haut-conseil-egalite@pm.gouv.fr (j’ai envoyé un courriel, mais je serais plutôt surpris d’avoir une réponse, le dialogue entre l’administration et les usagers – voir la Mairie de Paris en particulier – n’est qu’une chimère) ou Haut-conseil-egalite.gouv.fr/pied-de-page/article/contact.
65. — 24 novembre. Macron, cinquième roue du carrosse mondial et sixième roue de la guimbarde européenne, se mêle de tout, fait l’important, ignore superbement le malheur des Français, malheur dont il est en majeure partie la cause.
66. LANGUE, #Halte_au_charabia_a_l_Assemblee_nationale. Prisca Thevenot, porte-parole de Renaissance, parlant à l’Assemblée nationale (vidéo) : « ce combat, nous le portons », « une exigence de cohérence que nous devons porter ici calmement », « une certaine volatibilité dans la géométrie féministe », « faire revenir parmi leurs bancs », « nous pose des difficultés », « ne nous engonffrons pas dans des polémiques » (à 1 min 19 s ) ; « ensemble » : cinq fois en 1 min 29 s.
Prisca Thevenot, Bruno Le Maire, Agnès Pannier-Runacher, Catherine Colonna et bien d’autres que j’ai oubliés : Macron n’a plus pour le servir que des fonds de tiroir et des minus habens.
67. LANGUE. BFMTV : « En 6e, un élève sur cinq éprouve des difficultés en maths et français. » Un sur cinq seulement en français ? ça me semble très peu.
68. LANGUE, lantiponner. Rappel du sens de lantiponner, peu usité, Dictionnaire de l’Académie française, 7e édition (1878) : « Tenir des discours frivoles, inutiles et importuns. Il ne fait que lantiponner, au lieu de venir au fait. Il est populaire. »
Etymologie, Littré: « C’est probablement un dérivé de lent, peut-être avec le verbe des [sic] patois poner, « pondre » : quelque chose comme « pondre lentement » ; c’est un mot de paysans. »
Emmanuel Macron maître lantiponneur.
69. LANGUE, de pourquoi. Signalé par Barbarisme.com : après les sur comment, voici le de pourquoi ; de mal en pis. Ici :

Artémis I : la Nasa n’a aucune idée de pourquoi elle a perdu le contact avec la capsule Orion.

70. LANGUE, inclusif. Inf’OGM : « “La @EU_Commission met en danger les droits des paysan.ne.s en ne tenant pas compte de l’impact qu’une déréglementation des nouveaux #OGM aurait sur le #droit #européen des brevets”, alerte @ECVC1. »
L’écriture inclusive, la maladie OGM de la langue.
71. LANGUE, complotiste, complotisme. Il faut revendiquer la qualification de complotiste (celui qui soupçonne ou qui pense qu’il existe un complot) dans son acception neutre et rejeter l’acception péjorative – et quasi psychiatrique.
Bien des mots ont cette double acception, une neutre et une péjorative ; je citerai pour commencer malin, dilettante, calculateur. À suivre.
72. LANGUE, Lepoint.fr : « Violences conjugales : un nouveau système expérimenté en janvier. Le “pack nouveau départ” visera à mieux accompagner les victimes en leur offrant différentes solutions, a fait savoir la ministre Isabelle Rome [chargée de l’Egalité femmes-hommes]. »
Sidéré je suis par la légèreté, la désinvolture confinant à la grossièreté (certains diraient le « foutage de gueule ») de l’appellation « pack nouveau départ ». C’est le sens de la langue, la sensibilité qui manquent à ces péquenauds bureaucratiques.
73. — 27 novembre. Fusillades, poignardages, égorgements, viols, découpages de victimes, inflation, président footballeur, guerre à venir que l’on fait mine de ne pas souhaiter et de vouloir empêcher. La France chaque jour plus grisâtre et plus macronâtre.
74. — Des croisillons nouveaux pour Paris et pour Hidalgo :
#Paris_sous_tutelle
#Hidalgo_sous_écrou
75. LANGUE ; oui, mais non. Dictionnaire-academie.fr, partie nomenclature :

contrôler
[...]
3. Maîtriser, régler. Contrôler ses gestes, ses attitudes. [...] Lorsqu’il est en colère, il ne se contrôle plus. Contrôlez-vous !
Spécialement. Une presse contrôlée par le gouvernement. L’armée contrôle la région. [...] SPORTS. Contrôler le ballon, s’en assurer la maîtrise, le manier avec aisance.

Dictionnaire-academie.fr, partie « Dire, ne pas dire » :

contrôle, contrôler
[...] On évitera de [donner au mot contrôle], sous l’influence de l’anglais control, le sens de « maîtrise, conduite ou commandement ». Il en va naturellement de même pour contrôler qui signifie « vérifier » et non « se rendre maître de ».
[...]
[Dire] Nous sommes maîtres de la région. [Ne pas dire] Nous contrôlons la région.

76. Bruno Le Maire, c’est Simplet – un peu comme Castex mais en pire. Les fonds de tiroir, disais-je.
77. LANGUE, argot, mahomet, n. m., avec le sens de « soleil ». Encore une trouvaille de Barbarisme.com, qui me signale plusieurs citations de Frédéric Dard, dont celles-ci :

• Avec ça que le mahomet s’est levé et commence à nous arroser sec de ses rayons. (Ménage tes méninges.)

• Voilà Stevens qui radine dans son beau costard blanc des dimanches. Il est nu-tête car le mahomet ne cogne pas encore trop fort. (San-Antonio polka.)

Surpris, j’ouvre le Dictionnaire de l’argot de Jean-Paul Colin chez Larousse, et sous l’entrée mahomet je trouve cette citation de Jean-Louis Degaudenzi :

Mon hâle à moi, c’est pas sain comme ça. Il est fait de mauvais sang, de pinard pas meilleur, et de soleil volé. Hors castes, tu prends pas le mahomet avec la même sérénité. (Zone.)

Argot pied-noir ?
78. LANGUE. Le genre compliqué. Trouvé sur la Toile :

 

genre

 

Page d’accueil et sommaire   • Page précédente  • Haut de page • Page suivante

(►carré-marronnasse carré-roux carré-brun carré-rose carré-bleu * important )

 

triangle-rose-inverse Dossiers
• Discours de Macron à l’Institut de France, compte rendu critique approfondi ici
• Le style c’est l’homme, analyse de l’expression macronienne ici
• Lesdites « Rectifications de l’orthographe » de 1990, analyse d’un cafouillage ici
• Le style déplorable des historiens ici
• Le piège de la locution « sauf à » ici

 

Macron-robot

 

barre-rousse

carré-roux Météo de Paris carré-roux

https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/paris/75000

LMMRM — Je dédie ce site à Mamette et à mes amis Mondo Huygelen, Jack Bonamy et Tadeusz Matynia