Vous êtes à http://lesmediasmerendentmalade.fr/Notes-jetees-ici-sans-preuve-32.html

Notes jetées ici sans preuve, 32

ligne-brune

Page d’accueil et sommaire  • Page précédente  • Bas de pagePage suivante

 

—— Mélanges ——
Mélanges est la fusion provisoire de « Notes jetées ici sans preuve » (sur la langue et sur les médias)
et de « De l’Opération CoViD-19 » ; s’y ajoutent quelques autres faits d’actualité,
comme les manœuvres visant à restreindre la liberté d’expression et la circulation des informations
en France. ——

 

carré-bleu Mélanges, février 2022, XVII
1. CoViD-19, 1er février. Il y a tellement de contradictions, tellement d’incohérences dans la politique prétendument sanitaire de Macron que certaines personnes, je crois, ont renoncé à comprendre et vont jusqu’à mettre en doute leur capacité à démêler le fourbi.
2. important CoViD-19, LANGUE, cas. Le vaccin « ne marche absolument pas » : la vidéo d’aujourd’hui du Pr Raoult est ici. Il ne parle toujours pas des effets dits « indésirables ». Ça devient consternant. Malgré cette énorme lacune, la vidéo est intéressante. Il déclare que le Wikipedia français est miné par des influenceurs et par la corruption et il conseille de lire les pages en anglais.
Je confirme : il appelle « cas » un malade et non pas un positif.
N. B. Qui parmi les candidats à la présidentielle parle des effets nocifs du vaccin ?
3. tres-important CoViD-19, vaccins. Ici sur un site du Sénat, une pétition demandant la création d’une commission d’enquête sénatoriale sur les effets secondaires des vaccins contre le CoViD-19. Vous devrez vous identifier avec FranceConnect. Il faut atteindre 100 000 signatures pour qu’une commission d’enquête soit constituée. Ce soir, plus de 30 000 signatures. Même si j’ai presque tout perdu du peu de confiance que j’avais dans le Sénat, j’ai signé.

 

ni-oubli

Avertissement aux repentis et aux Ponce Pilate : « Ni oubli ni pardon ».

 

4. — CoViD-19, vaccins. Liberation.fr : « Pourquoi des victimes d’effets secondaires du vaccin H1N1 n’ont toujours pas été indemnisées par l’Oniam, treize ans après ? Après la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) en 2009, plusieurs victimes d’effets secondaires imputables à l’injection attendent toujours d’être indemnisées par l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux. Qui devra se charger également des victimes des effets du vaccin contre le Covid-19. »
5. — CoViD-19, politique sanitaire. Lefigaro.fr sort de sa léthargie : « Après l’exemple canadien, des antivax organisent des “convois de la liberté” vers Bruxelles. Pendant une semaine, des convois de camions rejoints par différents véhicules ont traversé le Canada pour contester les mesures sanitaires. Depuis plusieurs jours, des groupes s’organisent pour reproduire la situation canadienne. »
6. — CoViD-19, allégement des restrictions. Lepoint.fr : « Fin des jauges, du port du masque en extérieur, du télétravail obligatoire : après d’autres pays européens, la France lève, ce mercredi 2 février, certaines restrictions liées au Covid malgré un nombre de contaminations toujours très haut. [...] Le 16 février, ce sont les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, qui pourront rouvrir et les concerts debout seront à nouveau autorisés. La consommation au comptoir sera également possible dans les bars, tout comme la consommation dans les stades, les cinémas et les transports. »
7. LANGUE, CoViD-19. Lepoint.fr : « Covid-19 : le pic des contaminations enfin dépassé ». Traduction : le pic des contaminations enfin passé.
8. — CoViD-19, obligation vaccinale. Eric Verhaeghe : « Cette dette imprescriptible que la résistance a envers les soignants suspendus ».
9. — CoViD-19, vaccination obligatoire des soignants. Suite de l’alinéa 148, des nouvelles d’un ami kinésithérapeute qui refuse la vaccination anti-CoViD-19.

Cher LMMRM,
Avec le stress qui m’envahit, j’avais oublié de vous préciser que les recours ne sont pas épuisés, mais le portefeuille ne suit plus. Je pense m’être emballé en choisissant Me R. [avocat], sans trop prendre de précautions et je suis étranglé par les frais [d’avocat] alors que l’argent rentre très mal. Je pense que le raisonnement de Me R. est juste, que l’ARS et la Sécu sont dans leur tort ; mais, contrairement à moi, attendre ne leur pose aucun problème, sauf à reconnaître tardivement leurs torts. Je suis vraiment inquiet et ne sais comment me sortir d’un tel bourbier si jamais j’en sors.
En tout cas, quoi qu’il arrive, je vous remercie pour l’intérêt que vous avez porté à mon affaire.
Amitiés,
B.

10. — CoViD-19, vaccins, 2 février. Suite de l’alinéa 3 : « Il faut atteindre 100 000 signatures pour qu’une commission d’enquête soit constituée. » À coup sûr, Macron songe à faire passer le minimum légal à 500 000, voire à 1 million. Ce jour, il y a 31 600 signataires (fin de la collecte des signatures, 12 juillet 2022).
11. — CoViD-19, vaccins, graphène, LANGUE. NicolasPichot6 : « Des e-mails internes de Pfizer ont été divulgués, dans lesquels la compagnie a admis que [de] l’oxyde de graphène pourrait se trouver dans les vaccins. Ils [Pfizer] n’avaient aucun moyen de s’assurer que leur approvisionnement en ingrédients n’était pas contaminé. » À suivre...
Allez, encore un petit effort de rédaction, NicolasPichot6.
12. — Médias. Qu’est-ce que les « spaces » de Twitter ? Réponse.
13. — CoViD-19, vaccins, passe vaccinal.
Nadine Morano : « Je ne ferai pas de troisième dose. » En Suisse et à Monaco, passe sérologique valable 90 jours.
• Voir ici le fil de Nicolas Védrines sur les immunités humorale et cellulaire. Véran aurait menti sur les tests sérologiques.
14. LANGUE. Ministère de la Culture : « Inscrivez-vous vite [sic !] : forum Innovation, technologies et plurilinguisme ». L’inscription est singulièrement compliquée et le message final est « Website not available ». Madame Bachelot-Narquin, dans tout ce que font les macroniens il n’y a rien d’« available », tout est aussi cafouillant, bâclé, risible, désespérant que vous-même.
15. — CoViD-19, passe vaccinal. Cécile : « En ce 2/02/2022, cela fait déjà 4 mois 1/2 que je suis suspendue sans salaire, sans chômage, et que mon Conseil départemental a refusé le versement du RSA car ma perte d’emploi est considérée comme volontaire. »
Réponse à Cécile : « Et qu’en disent les candidats à la présidentielle ? Et combien de nos élus se sont-ils enchaînés aux grilles de l’Elysée pour que cesse cette aberration ? Combien d’élus en grève de la faim pour vous soutenir ? »
16. — Médias, archivage. Plus de une heure d’attente sur Web.archive.org avant de pouvoir sauvegarder une page (« The capture is estimated to start in 1 hour, 31 minutes. You may close your browser window and the page will still be saved »), et finalement cafouillage et rien. Le site est probablement surchargé de demandes.  
17. — CoViD-19. Covisoins.fr : « Trouver des soignants près de chez vous » (je n’ai pas testé).
18. — Médias, Twitter, 3 février. J’ai lancé le mot croisillon #PasDeLien_PasDeLike. Je préciserai et développerai cette idée : une copie d’écran d’un article ne suffit pas même si elle contient le nom du journal, même si elle contient l’adresse, qu’il faudra laborieusement retaper (exemple ici), etc.
Soit une information intéressante, importante ou surprenante, mais sans lien, je propose de coller ces mots en commentaire :

Pas de lien, pas de like.
#PasDeLien_PasDeLike

Un exemple ici (le touite sans lien d’Estrella a reçu néanmoins 2 000 « like » et a fait l’objet de presque autant de retouites) ; voir aussi ici.
Inutile de préciser que, lorsqu’il s’agit de donner une opinion ou un témoignage personnels, un lien ne s’impose pas toujours. Quoi qu’il en soit, le touiteur doit apporter au lecteur son touite sur un plateau (rédaction correcte et lien éventuel).
19. — CoViD-19, vaccins. Dr Fabien Quedeville : « 2022, @olivierveran révolutionne la médecine en inventant la vaccination préventive post-infection. » Je crois que c’est plus tordu que ça, mais je n’ai pas tout retenu de ce qu’a débité volubilement Véran (une vraie pipelette) hier sur BFMTV (on notera que le journaliste conclut que c’est une « simplification de la règle ») ; en tout cas, la politique a tué le médecin Véran, il n’est plus que grotesque.
Par ces nouvelles mesures, il tente maladroitement de masquer l’impopularité de la troisième dose, autrement dit sa propre impopularité auprès des vaccinés à deux doses.
Le mal nommé « certificat de rétablissement » reste-t-il valable quatre mois ?
Les nouveautés de Véran la Science vont déclencher une course aux fausses attestations de positivité pour échapper à la troisième dose.
20. LANGUE, volubile. Evolution du mot volubile.
Littré :

volubile
[...]
2 Fig. Qui se tourne suivant toutes les influences. “Les Grecs, déchus, privés de l’exercice des vertus publiques, devenaient, sauf de rares exceptions, plus légers, plus volubiles, plus sophistiques”, Sainte-Beuve, Causeries du lundi, t. XV, « La morale et l’art ».

Lerobert.com :

volubile
[...]
2. Qui parle avec abondance, rapidité. Voir bavard, loquace. Une explication volubile.

Le Nouveau Larousse illustré de 1897-1903 (1904 pour le supplément ?) ne rapporte pas d’acception figurée pour volubile, mais l’article volubilité en donne trois (bien qu’une seule soit signalée comme figurée) :

volubilité
[Sens propre.] Facilité à se mouvoir en rond. La toupie tourne avec volubilité. Vx.
[Sens figuré.] Articulation facile. Parler avec volubilité.
[Sens figuré.] Grande habitude de parler beaucoup et vite.
Fig. Promptitude et mobilité. Rien n’arrête la volubilité de notre esprit (Pascal). Inus.

Dans ce même dictionnaire, on trouve aussi voluble :

voluble
Qui tourne aisément. Vx.

On peut télécharger les sept tomes et le supplément du Nouveau Larousse illustré : voir les liens en bas de cette page (la qualité visuelle du supplément est médiocre, voir si on peut trouver mieux chez Gallica.bnf.fr).
21. — CoViD-19, vaccins, passe vaccinal. Lefigaro.fr : « Deux injections et une infection dispensent désormais de troisième dose ».
Je n’ai rien compris à la partie « La dose de rappel reste obligatoire si... » de cet article.
Que de revirements, que d’obscurités ! Véran a perdu les pédales et le guidon et nous sommes devenus de misérables sacs de frappe.
22. — CoViD-19, soins, 4 février. Laissonslesprescrire : « L’association @BonsensOrg va déposer des plaintes contre médecins qui refusent de soigner les personnes non vaccinées, ce qui est illégal & contraire à la déontologie. Si tel est votre cas, vous devez adresser un mail sur maltraitance.patient@bonsens.org. Frais avocat offerts. »
23. important CoViD-19, pass(e) vaccinal, pass(e) sanitaire, certificat de rétablissement, code QR, LANGUE, 3/n. J’ai contacté le secrétariat du service des urgences de Cochin, personne très aimable, qui a contacté le SI-DEP, trente minutes plus tard le SI-DEP m’informait que mon « certificat COVID numérique UE de test positif à présenter lors d’un contrôle du pass [sic] sanitaire » était téléchargeable sur le site.
(N’ayant ni imprimante ni portable, je ne suis pas très avancé.)
Copié-collé du site du SI-DEP avant le téléchargement de mon certificat : « Votre certificat de test a bien été régénéré le 04/02/2022 12:49. Vous pouvez retrouver ici votre certificat de test, positif pendant 6 mois, négatif pendant 8 jours, à compter de la date de prélèvement de votre test. » Rien compris. Et cette affaire de jours : 8, 10, 11 ?
C’est le chaos verbal habituel médiatique et macronique, et, sous l’appellation de « passe vaccinal », Vidal.fr et les médias (comme le Parisien) mettent ce que le SI-DEP appelle « pass [sic] sanitaire ». Les mots n’ont plus de sens, se télescopent, s’enchevêtrent et les idées aussi. C’est un chaos chaque jour augmenté.
Rappel : dans la loi du 5 août 2021, il est écrit « passe vaccinal », en bon français.
24. — Fabrice Luchini, ou l’opinion d’un dandy aveugle sur un énucléeur d’organes oculaires ; LANGUE. Lepoint.fr : « D’une façon générale, aucun homme politique ne semble trouver aujourd’hui grâce à ses yeux [aux yeux de Luchini], à part François Hollande, pour son caractère, et Emmanuel Macron pour sa culture. » À ce décevant Lucchini qui me paraît gravement « se fourvoyer dans l’erreur », comme disait le « fin lettré » (expression de la journaliste Nathalie Schuck, leçon 409) Macron dans une de ses allocutions, je recommande de lire cette page qui rapporte quelques-unes des pires occurrences du charabia macronien.
Je dis à Luchini comme à Macron : qui a de la culture a de la langue, qui n’a pas de langue n’a pas de culture.
Luchini est sur Twitter (mais uniquement pour y faire sa pub ; il a 28 300 personnes qui le suivent et il ne suit que 12 personnes, contraste exceptionnel qui semble montrer qu’il ne s’intéresse qu’à lui).
25. LANGUE, euphémismes médicaux. L’invalidité permanente et le décès sont classés dans les effets indésirables (voir ici et ici) et même si l’on peut préciser « effets indésirables graves », le mot indésirable est gravement euphémique et le terme « graves » est facultatif.
Le synonyme « effets secondaires » (voir ici) est moins euphémique, plus adéquat, mais il n’est pas satisfaisant. « Effets nocifs » serait plus adapté, mais un familier du langage médical pourrait trouver mieux. Je soupçonne les fabricants de médicaments d’avoir inventé puis imposé l’expression.
Autre sorte d’euphémisme, « la balance bénéfice/risque », expression qui devrait être remplacée par « la balance bénéfice/préjudice » (voir l’alinéa 141). Peut-être encore une invention des fabricants de médicaments.
Se moquer de quelque chose en l’exagérant : effets enquiquinants, effets fâcheux, effets inopportuns.
26. LANGUE, mot croisillon. Lu sur Twitter : « Zemmour surplante ses concurrents ».

Mieux : « Zemmour SUPPLANTE ».
« Surplanter », c’est planter trop.
#HalteAuxContresens des journacloches.

Exemple, un vignoble surplanté (lorsque les normes au mètre carré pour obtenir une AOC sont dépassées).
J’ignore si les croisillons #HalteAuxRébus, #PasDeLien_PasDeLike, #HalteAuxContresens, #CitationArrangée auront un jour quelconque du succès. Pour l’instant je suis le seul à les utiliser, car je suis un des rares touiteurs à m’en préoccuper ou à ne pas avoir renoncé à faire changer les choses pour que Twitter gagne un peu en qualité et en efficacité.
27. important LANGUE, prononciation, emprunt, empreint, Academie-francaise.fr :

[Il y a] dans notre langue un son qui risque de disparaître. On tend aujourd’hui à ne plus prononcer le digramme un comme il se doit, mais à le prononcer comme le digramme in : la distinction entre brun et brin se fait de moins en moins nette, et ceux qui ne l’ont pas entendue ne pourront évidemment pas la reproduire. Cette perte de nuance dans la prononciation entraîne aussi des fautes d’orthographe : les formes emprunt et empreint, qui ne sont pas homophones, sont de plus en plus confondues à l’oral [...].

J’ai en effet entendu à la radio il y a longtemps une personne se plaindre qu’on ne fît plus ce distinguo de prononciation ; je ne le fais pas, car je n’ai jamais appris à le faire. D’après ce que j’ai entendu de la bouche de cette personne et si ma mémoire est bonne, ce un devrait se prononcer comme an ou un peu comme an, un mélange de un et de an.
28. — La main d’acier de Macron ne tremble pas quand elle entend broyer toutes les volontés.
29. — CoViD-19, Mon espace santé. Numerama.com : « Protection des données médicales, discrimination aux soins : les risques de Mon Espace Santé. Plus pratique ou plus risqué ? » Faut-il s’y opposer ? Comparer les avantages éventuels et les préjudices éventuels. On peut parier sur deux choses : ça cafouillera beaucoup et longtemps et ça nous coûtera les yeux de la tête.
Voir aussi Dis-leur.fr (« Santé : exploitation des données personnelles, un “scandale d’Etat” »), Francetvinfo.fr (« Mon espace santé sera créé automatiquement pour tous les assurés. [...] Le gouvernement laisse le choix de fermer son espace santé, dans un délai de six semaines, soit la durée de validité du code provisoire. Après ce délai, il faudra en demander la fermeture directement sur le site, auprès du support de Mon espace santé par téléphone au 3422 ou auprès de la caisse d’assurance-maladie de rattachement » ; article touffu et intéressant à lire en entier) et Monespacesante.fr.
30. LANGUE. Un site sur la langue française : Jaimelesmots.com. Exploré un peu.
31. — CoViD-19, vaccin Moderna.
Le vaccin Moderna est désormais appelé « Spikevax » (ici) ; c’est le deuxième vaccin anti-CoViD-19 qui change de nom. Bizarre.
• « Résumé des caractéristiques du produit » dont les effets indésirables du Moderna alias Spikevax sur Ema.europa.eu (European Medicines Agency), PDF en français.
32. — CoViD-19, politique dite « sanitaire ». Déterminés et audacieux, nos amis belges (si tant est que la date et le lieu soient exacts, ce qui n’est point sûr) : courte vidéo.

 

amour

« Je vous servirai dans la fidélité de la confiance que vous m’avez donnée, je vous servirai avec amour »,
Macron le 7 mai 2017 devant la pyramide du Louvre, http://archive.ph/wip/Gb4ct.
Bric-à-brac de demi-charabia et de mensonge.

 

33. — 7 février. La France est devenue Macronie – sous la limace Hollande, la Hollandie était petite et se limitait à quelques secteurs partiellement touchés et à quelques bobos ahuris.
34. LANGUE, court dialogue sur Twitter (https://archive.is/2MZnj) entre Lisa en direct et Raphaël Enthoven.
• Lisa en direct :

Et en quoi les non-vaccinés sont-ils plus dangereux que les vaccinés ?

• Raphaël Enthoven :

Pardon, mais je n’ai pas le temps pour ça. Renseignez-vous, j’ai d’autre chose [sic] à faire qu’à vous démontrer que la Terre est ronde.
En tout état de cause, si j’estime qu’ils sont dangereux, il serait incohérent de ne pas souhaiter que la loi les encadre.

Analyse psychostylistique (le mot paraîtra prétentieux, mais il est idoine). « Si j’estime qu’ils sont dangereux, il serait incohérent de ne pas souhaiter [...] » : remarquer qu’Enthoven passe d’une formulation personnelle (« j’estime ») à une formulation impersonnelle (« il serait incohérent de ne pas souhaiter »), en d’autres termes, il tente de se cacher derrière son petit doigt. Il se refuse à dire « il serait incohérent que je ne [...] » ou « je serais incohérent si je ne [...] », et impersonnalise son propos pour lui donner une apparence moins subjective.
Enthoven est tors et enveloppant, c’est un séducteur de pacotille (en cela, il ressemble à Macron), un entourloupeur de seconde catégorie. Tous ses trucs rhétoriques sont voyants (lire entre autres la note de la NSP 38 et les alinéas 92 et 93).
35. LANGUE, anocratie. Usbeketrica.com : « Ressorti des pages oubliées du dictionnaire par un député indien il y a près d’un mois, le concept d’anocratie, qui caractérise des régimes à mi-chemin entre l’autocratie et la démocratie, risque de faire parler de lui dans les années à venir alors que nos sociétés font face à une instabilité et fragmentation politique de plus en plus fortes. »
Si j’en crois l’étymologie, l’anocratie (an[o] + cratie) est une absence de pouvoir et non un pouvoir qui se cherche, un pouvoir à la fois chair et poisson.
36. LANGUE, 8 février. Dicopathe.com, site d’un collectionneur de dictionnaires francophones.
37. — Médias. #ObjectifDesinfox, voir ici et ici. Objectif Désinfox ne concerne que les élections de 2022, pas le CoViD, par exemple.
38. LANGUE, minimiser. Il faut que j’écrive un petit article sur le verbe minimiser, souvent employé à contresens depuis une vingtaine d’années. Chose surprenante, minimiser est inconnu du Littré (il faudra que je vérifie dans mon édition de papier) et du Nouveau Larousse illustré de 1897 (vérifier dans le supplément, soit le tome VIII).
carré-rose Mise à jour. Suite dans l’alinéa 62.
39. — CoViD-19, 9 février. Moi qui sors très peu, aurais-je contracté omicron ? Lundi 7, mal de gorge (donc gargarismes) ; le 8, mal de gorge, un peu de toux (mais mes glaires sont translucides et ne contiennent pas de sang), fatigue, sensation de fièvre, mal de tête, douleur thoracique (comme lors de mon CoViD de décembre), sommeil difficile ; le 9, un mieux (fin du mal de gorge et des douleurs) avec un rhume. Annuler mon rendez-vous de samedi 12 ou paranoïa ? CoViD, rhume ou grippe, je serai peut-être encore contagieux samedi. On aurait accès aux médicaments censés soigner (ivermectine,...), on serait moins inquiet. Test en pharmacie : 29 euros ; ordonnance ? remboursé ? Pas vu de matériel d’autotest en supérette ; sur l’autotest : Sante.journaldesfemmes.fr (voir la contradiction « introduire l’écouvillon verticalement »/« introduire l’écouvillon horizontalement »).
Selon Topsante.com : « Combien de temps est-on contagieux ? Les personnes contaminées ont plus de chances de transmettre le virus dans les 48 heures précédant la survenue des symptômes et dans les premiers jours de la période symptomatique. La contagiosité diminue progressivement dans les jours qui suivent l’apparition des symptômes. »
40. LANGUE. Talent.paperblog.fr : entretien avec Alain Rey, juin 2011.
41. — CoViD-19. Suite des alinéas 3 et 10. Pétition demandant la création d’une commission d’enquête sénatoriale sur les effets secondaires des vaccins contre le CoViD-19 : « Cette pétition est fermée aux signatures » (ici).
Explication : « Constatant la forte dynamique de signatures de la pétition déposée sur la plateforme du Sénat sur les effets secondaires des vaccins et la pharmaco-vigilance et à l’approche de la suspension des travaux du Sénat en séance publique, la Conférence des présidents a décidé d’y donner suite sans attendre » (ici).
Après avoir été bien secoués, les sénateurs semblent se réveiller.
42. LANGUE, CoViD-19, levée des mesures sanitaires, médias. Pierre Gentillet, avocat : « Notez que Gabriel #Attal ne parle pas de “supprimer” mais bien de “lever” le passe vaccinal. Comprenez bien que lever = temporaire et que ce passe vaccinal pourra revenir d’ici l’hiver prochain. »
Sûr et certain lexicalement parlant, Monsieur Gentillet ? Dictionnaire-academie.fr :

lever
[...] 4. Fig. Faire cesser, mettre fin à ; supprimer, annuler. [...] “Lever une interdiction, une sanction.”

Cela dit, chacun sait qu’une restriction qui a été supprimée peut être rétablie, tout comme une restriction suspendue. Dire plutôt « Attal ne parle pas de “lever définitivement” »...
Amateurisme journalistique : noter qu’Attalitas dit « passe vaccinal » (deux fois dans la vidéo), mais que Bfmtv.com (https://archive.is/tpekr) par la plume de Salomé Vincendon titre « pass [sic] sanitaire ».
Salomé Vincendon a été formée à l’EJDG (Ecole du journalisme, qui « forme ses étudiants à tous les métiers du journalisme depuis 1990 »).
43. tres-important CoViD-19, médias, 10 février. Le célèbre Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, serait mort le 8 février, mais seul Francesoir.fr l’a annoncé. Etrange affaire.
Sur le site de l’Académie des sciences, dont il fut membre, il n’est pas signalé comme mort. Idem sur Wikipedia. Pas même un touite de Macron ou de Véran. À suivre attentivement.
44. important CoViD-19. Luc Montagnier, janvier 2022 : « L’avenir de l’humanité est en jeu. [...] Il dépend de vous, surtout de vous non-vaccinés, que demain vous sauviez l’humanité. Seuls les non-vaccinés pourront sauver les vaccinés. [...] Je le répète : ce sont les non-vaccinés qui pourront sauver l’humanité. »
Noter que « les non-vaccinés sauveront l’humanité » du titre de l’article d’Apar.tv est une citation arrangée, donc inexacte : « Seuls les non-vaccinés pourront sauver les vaccinés » ≠ « les non-vaccinés sauveront l’humanité ».
#CitationArrangée, contraire à la déontologie journalistique.
On trouve aussi cette version sur Twitter : « Les non-vaccinés sont les gardiens de l’humanité. » (toujours avec des guillemets de citation, d’authenticité).  
45. — CoViD-19, médias, mort de Luc Montagnier. Xavier Azalbert, propriétaire de Francesoir.fr, est mécontent, voire furieux quand on met un des articles de son journal en doute. Je lui réponds : « Quand on ne croit pas sur parole les journalistes, ils se vexent. Xavier Azalbert, vous n’êtes pas plus fiable qu’un autre. »
Le premier devoir absolu de tout lecteur est de se demander si la nouvelle est exacte et authentique ; pourtant, si je doute, on me reproche de me conduire en lecteur « responsable » (comme disent les gens lettrés).
Si la mort de Montagnier est confirmée, grande honte pour Macron et pour les gros médias. Comment s’en expliqueront-ils ? Ces gros médias avoueront-ils qu’ils ont suivi servilement les consignes de Macron ?
Toujours rien sur Lefigaro.fr, Leparisien.fr, Liberation.fr, Valeursactuelles.com,...
46. LANGUE, médias. Xavier Azalbert (https://archive.is/TX78h) écrit : « La République est-elle tombé si basse pour ne pas rendre hommage à ses enfants talentueux. Le respect s’impose. »
Je lui réponds brièvement : « “La République est-elle tombé si basse” : deux fautes. »
J’aurais même pu dire « trois fautes », car il manque le point d’interrogation après « talentueux ».
47. — Médias, méthodes d’interrogation. Ce n’est pas un micro que tiennent et nous posent sous le nez certains journalistes, c’est un pistolet. On remarquera la forte pression mise sur la dame au chapeau, qui est sommée de définir sur-le-champ, rapidement, en deux mots des notions complexes comme crédit social, reset, puce, génocide vaccinal,... : vidéo ici.
48. — CoViD-19, vaccins. MAMMIE Bocock : « Effets secondaires : la face cachée des vaccins. Film de Raphaël Berland. En direct le 11 février à 20h30. »
49. — CoViD-19, médias, mort de Montagnier. Si les grands médias n’ont toujours pas débunké ni défaker cette nouvelle, c’est probablement qu’elle est vraie, et qui ne dit mot consent.
50. LANGUE, oriental. Mag.bynez.com : « Depuis quelques mois, le milieu du parfum réfléchit et prend position sur l’usage de l’adjectif “oriental”, perçu comme potentiellement offensant auprès de certaines populations. »
51. — Médias, CoViD-19, 10 février, 17 h 12. Première annonce, à ma connaissance, sur un grand média de la mort de Montagnier, Lemonde.fr : « Depuis plus de dix ans, les propos non fondés scientifiquement du biologiste français avaient suscité de nombreuses polémiques. Il est mort le 8 février à l’âge de 89 ans. »
52. LANGUE, mère, père. Juristespourlenfance.com :

Une « femme trans » [c’est-à-dire un homme de naissance] désignée comme « mère » sur l’acte de naissance [de l’enfant issu de son sperme]. [...] Cette personne peut se présenter dans la vie courante comme femme et même être désignée comme telle à l’état civil.

Ça sent la fin d’une civilisation marchant sur ses deux jambes. Ç’a commencé avec l’engourdi Hollande.
53. — CoViD-19, vaccins. SPARTA-CUS : « En Italie l’organisation caritative Avis pour le don du sang refuserait le sang des personnes vaccinées, car dans beaucoup de poches de sang récoltées celui-ci s’est coagulé » (vidéo de 45 s en italien). Pendant ce temps en France, les réserves de sang sont dangereusement basses, nous dit-on dans des appels aux dons sur Twitter ou ici : « Don du sang : l’EFS lance un appel d’urgence vitale à la mobilisation ». Pourquoi donc or ni car ?
54. LANGUE, publicité. SamsungFR : « Et la lumière fût… »
Samsung n’aurait donc pas de quoi s’offrir les services d’un correcteur pour rectifier les éventuelles fautes d’orthographe de ses publicités avant publication ?

 

Samsung-circonflexe

Samsung en rajoute dans l’autosatisfaction en déclarant
que c’est « une expression inventée ». Par un cacographe ?

 

55. LANGUE, bonneteau verbal, médias. Le même genre de bonneteau verbal que celui que j’ai dénoncé dans l’alinéa 150, en moins grossier cependant. Le titre d’un article de Lemediaen442.fr : « Marc Doyer annonce un document explosif : “Il ne restera plus qu’une chose à faire pour Véran, c’est de démissionner” » ; puis dans le texte : « Il semble qu’un document explosif va remettre les pendules à l’heure dans le monde des spécialistes : “Il ne restera plus qu’une chose à faire pour le ministre Véran, c’est de démissionner” ». Racolage, hameçonnage, gonflage puis dégonflage, « passez, muscade ».
Noter enfin que la vidéo de Doyer qui est sur la page de Lemediaen442.fr montre que la formule « document explosif » est du journaliste, pas de Doyer. En bref, la logique était que le journaliste titrât « Marc Doyer annonce un document qui semble explosif », par exemple.
56. important CoViD-19, vaccins.Vraiment ? Chris Schmer : « Australie, 50 MILLIONS de doses de“vaccin” rappelées car positi[ves] dans les tests VIH. L’ampleur de cette affaire dépasse l’entendement. Sauf que... c’est EXACTEMENT ce que le Professeur Montagnier avait annoncé ! »
Peut-être devrais-je inaugurer une sous-catégorie intitulée « Vraiment ? » pour les nouvelles à forte sensation non confirmées (en ferait partie l’« information » de l’alinéa 53).
57. — CoViD-19. CampagnolTVL à propos du Convoi des libertés : « Zemmour n’a pas d’opinion sur les gens qui réclament en convoi leur liberté volée ou j’ai mal entendu [?] » Silence, en effet.
N. B. CampagnolTVL n’aime pas ponctuer, et surtout la fin de ses phrases.
58. important LANGUE, manip verbale. Titre d’un article d’Europe1.fr : « Pourquoi Emmanuel Macron s’est placé loin lors de son rendez-vous avec Poutine ? »
Ah ! la plus grossière des manips verbales que j’aie vues ces derniers temps ! Macron ne s’est pas placé loin, mais Poutine l’a placé loin (à sept mètres de lui, dit-on).
59. important CoViD-19, Convoi de la liberté ; c’est celle-là, la vraie France insoumise ; 12 février. LesinfirmieresEncolere : « Je suis place de l’Etoile à Paris, près de l’Arc de Triomphe, je confirme que les flics verbalisent d’une amende de 135€ toute personne qui arbore un drapeau [français]. »
D’autres témoignages – dont celui de Remy Buisine – ce jour de verbalisation de 135 euros (aussi pitoyable qu’illégale) pour avoir brandi un drapeau français sur les Champs. Les Champs, avec son Arc, sont pourtant l’endroit le plus adéquat au monde pour brandir un drapeau français. En pleine foutraquerie nous sommes. Macron a perdu et les pédales et le guidon, et la vraie France insoumise vient chercher l’Ogre où il se terre.
N. B. En revanche, pour le brandissement du drapeau de l’Union européenne, qui est aussi celui de la Macronie, vous gagnez 135 euros en bons d’achat.

 

convoi

Texte de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale, dont mon ami Jacques.
« Je soutiens le convoi de la liberté. Tous unis. »

 

60. — Macron, No pasarán ! Réécoutons ce discours caricatural (on voit bien, on sent bien que tout est faux et forcé) de l’ogre d’Amiens de 2017 : « Ils ne passeront pas ! », hurle-t-il de tous ses poumons ; noter aussi le « celles et ceux » déjà présent. La vidéo est ici.
61. important Fondements et fondamentaux. Article 2 de la Constitution : « L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge. » En punissant d’une amende de 135 euros le brandissement du drapeau français, Macron se rend-il compte qu’il fait au sens propre trembler la France sur sa base ?
62. LANGUE, minimiser, suite de l’alinéa 38. Minimiser est utilisé aujourd’hui dans les deux acceptions illustrées par ces deux exemples :
– L’architecte dit qu’il y a peu de chances que le plafond s’effondre, il est malhonnête et minimise les risques. (C’est l’acception correcte.)
– Nous installerons un garde-fou pour minimiser les risques de chute. (C’est l’acception nouvelle et journalistique ; calquée sur l’anglais ?)
carré-roux Littré : pas de minimiser (ni de minimer).
carré-roux Nouveau Larousse illustré (1897-1903), pas de minimiser, mais on trouve :

minimer, v t.
Réduire au minimum. Minimer le poids d’un moteur.

C’est dans son supplément (1904) qu’on trouve :

minimiser, v. t.
Réduire au minimum. Minimiser une doctrine.

On comprend mieux ce que signifie « minimiser une doctrine » si on lit l’article suivant :

minimisme, n. m. [...]
Hist. religieuse. Tendance à réduire le plus qu’il est possible le nombre des faits et des doctrines imposés à la foi des fidèles, et que ceux-ci sont tenus de croire.

 

MINIMISER

Définitions de minimiser et de minimisme dans le supplément
du Nouveau Larousse illustré.

 

carré-roux Dictionnaire-academie.fr édition de 1935 : pas de minimiser (ni de minimer).
carré-roux Dictionnaire.lerobert.com n’est pas clair, pas suffisamment précis, explicite :

minimiser, v. t.
Réduire l’importance de (qqch.). Minimiser un incident ; le rôle de qqn.

carré-roux Dictionnaire-academie.fr dernière édition, cette acception est la bonne et la définition est meilleure :

minimiser, v. t.
Faire apparaître une chose comme moins importante qu’elle n’est, la présenter en réduisant sa valeur, sa portée. Minimiser un incident. Minimiser la gravité d’une situation. Il tente de minimiser son rôle dans cette affaire.

On est surpris de constater que minimiser est un mot récent.
On comprend que minimiser a un sens péjoratif, qu’il suppose quelque falsification, tromperie, mensonge.
Pour supprimer les équivoques il faudrait soit ressusciter le verbe minimer soit forger le verbe minimaliser : Nous installerons un garde-fou pour minimer/minimaliser les risques de chute.
On comprend aussi que minimer et minimaliser ne sont pas des synonymes exacts de réduire, puisqu’ils signifient « réduire le plus possible ».
63. LANGUE, franglais, 14 février.
Lefigaro.fr, article payant : « Dans un rapport rendu public ce mardi, les Immortels déplorent l’essor du franglais dans la communication institutionnelle et pointent un risque de fracture sociale et générationnelle. »
Lefigaro.fr, article payant : « Le secrétaire perpétuel de l’Académie française met en garde contre un franglais qui déstructure et détruit la langue française. Elle espère une prise de conscience collective. »
En effet, la langue française est proche de la submersion par l’angliche des branchouillards (lu ce jour : « la team Pécresse 2022 »).
Noter l’erreur : « Le secrétaire »/« elle espère » (explication : le secrétaire est une femme qui tient à être appelée « le secrétaire »).
64. — CoViD-19. Fait un autotest de CoViD-19, négatif. Pas si simple : verticalement puis horizontalement... buter contre la paroi. Forte envie d’éternuer.
65. — CoViD-19, 15 février. Yves Pozzo di Borgo : « De plus en plus de médecins m’appellent [et] me font part de leurs inquiétudes[,] de leur prise de conscience tardive sur les interrogations qu’ils ont sur les conséquences de cette stratégie vaccinale ! Avec effroi ils ont peur [sic] d’un grand scandale mondiale [sic] ! Est-ce qu’ils sont à bout ? »
Abstraction faite du demi-charabia de ce touite, une remarque : les médecins moutons ont peur d’un grand scandale qui les éclabousserait ? c’est déjà fait ! et les patients qui ne sont pas encore morts ont, eux, peur pour leur vie – et pas pour leur image.
66. — CoViD-19, vaccins. Selon Sophie Mime Marceau, dont le nom sonne comme un canular, les personnes multivaccinées contre le CoViD auraient un système immunitaire affaibli et seraient moins capables que les non-vaccinées de résister à omicron (et à tout autre germe infectieux). Suite ici (on y parle de sida).
67. — CoViD-19, vaccins. Sur le site du SI-DEP, pas d’actualisation à 4 mois : « Les certificats positifs valides entre 11 jours et 6 mois à compter de la date de prélèvement sont disponibles pendant 6 mois. »
68. — Pécresse, 1/2. En deux mots, Pécresse est encore plus follingue, foutraque, artificielle et fabriquée que Macron : ses mots, sa logique, ses argumentations, sa diction oratoire, ses mimiques,... Elle travaille consciemment ou non à la réélection de Macron, moins foutraque qu’elle – c’est dire le degré de foutraquerie de la dame. Un mélange de bêtise et de déséquilibre psychique.
69. — Pécresse, 2/2. Rowlf : « Je n’ai toujours pas compris la position de #Pecresse sur le grand remplacement. Elle combat le phénomène ou la “théorie” ? »
Réponse : « Normal, c’est un tissu de contradictions, le pire que j’aie jamais vu en politique. Elle-même ne s’est pas encore comprise, elle y réfléchit. Je hais les formules journalistiques, mais là c’est bien “du jamais-vu”. Pécresse = Zavatta + Hidalgo + Ségolène. »
Noter que la téméraire Pécresse a également parlé des « Français de papier ». Une tête folle ; Pécresse « n’a pas le niveau », comme on dit familièrement dans les cours d’école ; petite chimiste de la politique, elle manipule des substances dont elle ignore les effets.
La politique nous fait voir l’enfer du déclassement intellectuel, moral, psychique et culturel. Je voudrais le hurler, mais je serais très peu entendu.
70. — CoViD-19, vaccins. Hélène Banoun (vidéo) : « [Avec omicron], il n’y a pas de forme grave chez les non-vaccinés, mais chez les vaccinés c’est pas sûr du tout. » Donc la vaccination ne serait pas un avantage, mais un inconvénient – en tout cas ça se dit de plus en plus, et Macron et sa hideuse clique vont peut-être devoir payer jusqu’à la fin de leur vie pour les innombrables maux qu’ils ont causés et causeront.
71. — CoViD-19, vaccins, 16 février. Hélène Banoun : « Thyroïdite subaiguë après Moderna 1re dose. »
72. — CoViD-19, passe vaccinal. Pierre Gentillet : « En direct dans #HDPros2, Gabriel Attal annonce à l’instant la fin du #PassVacinal prévue pour le 15 mars. » (Une fin provisoire.)
73. — CoViD-19. Presque chaque jour désormais sur Twitter on nous annonce des bombes, mais je ne vois aucun trou dans le paysage. Macron et sa clique toujours aussi pétant la forme.
Etudes scientifiques, statistiques, témoignages n’y font rien. Sur Twitter je chante cette rengaine moqueuse dans mes commentaires : « Encore une bombe, mais toujours aucun trou dans le paysage. »
74. — CoViD-19, vaccins. Selon le Dr Peyromaure, l’Agence nationale de sécurité du médicament recense 1 effet indésirable grave pour 4 000 injections. Sachant que certaines personnes ont eu deux, trois voire quatre doses, le risque vaccinal est considérable et inédit dans l’histoire de la vaccination.
L’écouter aussi ici.
Il reste que perdre un œil, une jambe, vivre en fauteuil roulant, perdre la vie semblent ne pas faire peur à certains. Face à une pareille témérité ou à un pareil manque d’information, parfois j’hésite entre la pitié, la colère et la résignation. La troisième voie est la meilleure et celle que je choisis presque toujours : qu’ils tentent le diable si ça leur chante.
75. — CoViD-19, vaccins, 17 février. Encore une bombe ici sur Twitter. Dixième bombe de la journée et centième de la semaine, mais toujours aucun trou dans le paysage.
76. LANGUE, bonneteau verbal, journalisme. AFP Factuel : « Le professeur Didier #Raoult assure que la vaccination anti-Covid pourrait augmenter le risque d’infection au Covid par le biais “d’anticorps facilitants”. Cette affirmation est infondée, selon les experts interrogés par l’#AFP. »
Bonneteau verbal : le journaliste passe de « Raoult assure » à « la vaccination [...] pourrait », c’est-à-dire que le soufflé retombe subitement, comme dans les autres exemples de bonneteau que j’ai présentés ci-dessus.
77. — CoViD-19, tyrannie sanitaire, 19 février. Trudeau est le même genre de demi-fou et de forcené que Macron. Il y aurait un mort parmi les manifestants au Canada (ici). Ils sont un exemple de résistance, les Canadiens. carré-rose Mise à jour. Le mort ne serait que blessé.
78. — CoViD-19, vaccination. Hélène Banoun : « L’Allemagne recommande seulement maintenant l’aspiration avant injection (pour éviter l’injection dans un vaisseau sanguin). @GirardotMarc a alerté à ce sujet il y a longtemps ! »
79. — Pour le dire plus précisément, nous ne vivons pas sous une dictature, mais sous une dictature d’imbéciles.
80. — Pécresse la cancresse absolue. Que de bourdes ! Imaginez le garçonnet Macron remplacé par la fillette Pécresse, ce serait le coup de grâce pour la France.
81.
LANGUE, hein, 22 février. Sur Twitter, la mode du hein. Un exemple : « Il faut arrêter de dénigrer la France en permanence hein, on a une économie plus puissante. »
82. — CoViD-19, soins, traitements, consultations, rappel. 
• « Trouver des soignants près de chez vous » : Covisoins.fr.
• Mise en relation soignants-patients : Ah-si.org/soignez-heureux.
• Traitements médicaux précoces : Covid19criticalcare.com et Xavier-bazin.fr.
(Je n’ai testé aucun de ces sites ni de ces traitements.)
83. LANGUE, CoViD-19, mot croisillon nouveau qui tente de rencontrer le succès, #JETOUFFE. « Je touffe » ? Les accents et les sous-tirets seraient-ils interdits dans les mots croisillons (non d’après mes informations) ? Pourquoi pas #J_étouffe ou #J_Etouffe ?
Littré :

touffer
v. t. Terme rural. Disposer en touffes.
v. i. Se former en touffes.

Nouveau Larousse illustré de 1897-1904 :

touffer
v. t. Agric. Faire croître par touffes.
v. i. Prendre la forme d’une touffe.

Le croisillon vise le port du masque ; exemples ici et ici.
Les mots croisillons sont souvent mal formés, non uniformisés et repris avec des coquilles (vu aujourd’hui #Montagner au lieu de #Montagnier – chez Pozzo di Borgo, je crois).
84. LANGUE. Décidément, Raoult (vidéo de 44 min du 22 février) doit faire un stage de mise à niveau en langue française : il dit grâce à au lieu de à cause de entre autres maladresses récurrentes et plusieurs fois relevées ici.
85. LANGUE, CleanMyCalanque. LCL : « Marseille et ses habitants se mobilisent grâce à @CleanMyCalanque pour préserver les beaux paysages du sud. » Risible.
86. Allocution de Macron de ce 24 février sur l’Ukraine. Macron est passé de « J’ai très envie de les emmerder » à « Mes chers compatriotes ».
Rien de suspect ?
N. B. Un entretien de ce jour avec Aymeric Chauprade sur l’Ukraine : vidéo. Caroline Galactéros (29-I-2022) parle ici de l’Ukraine, de la Russie et de l’OTAN.
87. LANGUE. Message de Macron de ce jour sur l’Ukraine lu au Sénat (vidéo) et à l’Assemblée nationale. Macron réussit à placer un « celles et ceux » dans son message et, toujours aussi fort en syntaxe française, il déclare non sans grandiloquence : « C’est DE la défense de nos valeurs DONT il s’agit » (à 14 min 41 s).
88. — Macron n’est pas un homme politique, c’est un poseur ; il pose pour lui et pour la postérité. On perd son temps à analyser ses déclarations comme des déclarations politiques.
89. LANGUE, journaclochisme, 26 février. Lecourrier-du-soir.com (https://archive.is/8iKYl) titre : « Le Sénat exige la suppression immédiate du Pass Vaccinal ».
Encore une fois, ce site se moque de ses lecteurs. Traduire ainsi : « Une commission d’enquête du Sénat demande la levée rapide du passe vaccinal » (voir Publicsenat.fr).
Ces exagérations, ce sensationnalisme de sites récents qui cherchent à se faire une place sur la Toile à coups d’outrances grossières est insupportable, et il serait bon que les gens sensés, comme Pozzo di Borgo, cessent de relayer ce site.
La suite du texte lui-même dément le titre sur un point : « Le Sénat français [...] exige sa “levée rapide” », et le mot « immédiat », ou un équivalent, en est absent. Bonneteau verbal et soufflé qui retombe.
N. B. Philippot a lu le rapport et en parle dans une vidéo.
90. — Macron sur l’Ukraine (vidéo) : « Cette guerre durera », comme l’Opération CoViD-19. Macron jubile secrètement tandis qu’il insiste pesamment sur les conséquences de cette guerre sur le quotidien des Français.
Que vois-je dans cette déclaration ? de la férocité qui se dissimule sous une fausse inquiétude.
Une férocité jamais démentie ni assoupie qui a fait de la vie des Français un calvaire.

 

_images/Alban-Guillemois-2

Dessin d’Alban Guillemois. L’original, en plus grand format, est ici.
Belle illustration du chaos dans lequel Macron a fortement contribué à faire tomber la France.

 

91. — Médias. L’Opération Russie a tout simplement remplacé l’Opération CoViD-19, même asservissement des journacloches à des ordres venus d’en haut.
92. — Ukraine, mesures antirusses, 28 février. L’Union européenne a, entre autres intentions, celle d’envoyer des armes à l’Ukraine. Envoyer des armes à un pays en conflit armé avec la Russie, c’est agir en ennemi déclaré de la Russie, et si le projet se réalise nous serons donc en guerre contre la Russie même si c’est indirectement. Pourtant ce n’est pas ainsi que la majorité des touiteurs voient les choses.
93. — La dernière vidéo de Combaz est ici.

Page d’accueil et sommaire   • Page précédente   • Page suivantecarré-marronnasse carré-roux carré-brun carré-rose carré-bleu • * important

triangle-rose-inverse Dossiers
• Le style c’est l’homme, analyse de l’expression macronienne ici
• Lesdites « Rectifications de l’orthographe » de 1990, analyse d’un cafouillage ici
• Le style déplorable des historiens ici
• Le piège de la locution « sauf à » ici

Macron-robot

 

barre-rousse

carré-roux Météo de Paris carré-roux

Meteoconsult.fr ou Meteofrance.com

LMMRM — Je dédie ce site à Mamette et à mes amis Mondo Huygelen, Jack Bonamy et Tadeusz Matynia