Vous êtes à http://lesmediasmerendentmalade.fr/Courriels-a-l-elysee-et-autres-guitares-8.html

 

Comment écrire au président de la République
et ne recevoir aucune réponse
– et autres guitares
, 8


 

Page d’accueil et sommaire      • Page précédente  

 

• 24 juillet 2015
Leçon 94. – « Déplacement à l’École 42 »

Copie d’écran d’une photo publiée sur le site de l’Elysée ce 24 Juillet [sic] 2015*.
On remarquera ci-dessous l’anglicisme « Top photos » – u
n de plus (v. la leçon 82).

Un pays au bord de l’implosion, un président souriant qui pose pour un portrait (égoportrait), un photographe pour immortaliser la scène, une scène en abyme en quelque sorte.

–––––
* http://www.elysee.fr/photos/deplacement-a-l-ecole-4/

 

• 22 août 2015
Leçon 95. – « Discours du président de la République à Le Châtelard en Savoie »
*

Bientôt peut-être un discours « à Le Havre », puis un « à Le Mans ».

                                                                                                  

–––––
* http://www.elysee.fr/videos/discours-du-president-de-la-republique-a-le-chatelard-en-savoie/

 

• 9 septembre 2015
Leçon 96. –
Aucune amélioration !

Je l’ai déjà signalé ici en février 2015 dans la leçon 39, François Hollande prononce « Daesh » comme « dash ».
Huit nouvelles occurrences de « dash » dans son « Discours lors de la conférence sur les victimes de violences au Moyen-Orient, publié le 08 [sic] Septembre [sic] 2015 »* : à 4 min 35 s, à 5 min 4 s, etc.

A signaler aussi :
— à 12 min 30 s : « S’il n’était pas capable d’avoir cette capacité d’accueil » (mais ce n’est pas nouveau, voir mes leçons 19, 22, 23, 24, 26, 30, 38, 48, 49, 58, 68 et 92) ;
— à 14 min 47 s : « les reprentants » (les représentants ? les repentants ?).

–––––
* http://www.elysee.fr/chronologie/#e10168,2015-09-08,conference-sur-les-victimes-de-violences-ethniques-et-religieuses-au-moyen-orient

Mots clés : prononciation, dash, reprentants, consommotion, rochoffement, régularzation, dorzéjédéjà. V. aussi la leçon 76.

 

• 22 septembre 2015
Leçon 97. –
« Les discours du président vont enfin être écrits en français ? »
*

Selon le Figaro.fr**, « Le palais présidentiel va lancer sa nouvelle plateforme jeudi [24 septembre 2015]. “Plus design” et “correspondant davantage aux standards du moment”, se réjouit-on du côté de l’Elysée. [...] Les quelque 300.000 à 400.000 visiteurs uniques du site chaque mois vont par ailleurs pouvoir accéder à chaque intervention du chef de l’État grâce à une fenêtre “live”. »

Ne rêvons point, la peau sera peut-être neuve, botoxée ou liftingée, mais la langue restera pâteuse.

–––––
* Se demande un commentateur du Figaro.fr.
**
http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2015/09/22/25006-20150922ARTFIG00076-le-site-internet-de-l-elysee-va-faire-peau-neuve.php

 

• 16 octobre 2015
Leçon 97. –
Je vus, tu vus, il vut... Apprenez le Français avec Magnard
*

–––––
* http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/10/16/le-manuel-scolaire-qui-ne-maitrisait-pas-la-conjugaison-de-voir-au-passe-simple/

 

• 1er novembre 2015
Leçon 98. –
La très, très grande misère journalistique

Tombé sur cet article de ladepeche.fr du 30 octobre 2015 :

[Titre] Exhibition ou démangeaison ?
Il est des sujets qu’il est toujours délicat de traiter mais qui nécessitent de s’y arrêter à partir du moment ou [sic] il s’avère que ce sont des infractions pénales prévues et réprimandées par la loi.
C’est un prévenu de 32 ans qui se présente à la barre du tribunal. Il doit répondre du délit d’exhibition sexuelle commis à Estancarbon le 26 juin 2015. Alors qu’il se trouve dans son véhicule stationné sur le parking du Centre Leclerc, cet homme est en train de commettre, ce que l’on appelle communément une «pollution nocturne». Il exhibe ses parties sexuelles. Aux dires de trois témoins, il est en train de se masturber.

Pourtant l’auteur de l’article est un homme, ce qui est une raison de plus pour qu’il sache ce qu’est réellement et ce qu’on appelle communément « pollution nocturne ».

 

• 5 novembre 2015
Leçon 99. –
Pipi, caca

Je révise mon orthographe aux toilettes, de Paul Saegaert, éditions Leduc.S, août 2015.

Authentique : ici.

 

• 6 novembre 2015
Leçon 100. – Comment parle un ministre

Lefigaro.fr :

 « J’ai merdé », aurait admis El Khomri après sa bourde sur le CDD.

N. B. Ne faire aucun rapprochement entre le présent article et l’article précédent.

 

• 6 novembre 2015
Leçon 101. –
Propositions du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes

Citation :

Jusqu’au XVIIe siècle, tous les noms de métiers, fonctions et dignités exercé.e.s par des femmes étaient nommé.e.s au féminin, de même que tous les métiers, fonctions et dignités exercé.e.s par des hommes l’étaient au masculin.

Ou :

15,7 % des préfet.ète.s sont des femmes.

Ça va être de plus en plus dur d’écrire le moindre texte, et de lire. Acrobatique.

Guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe, novembre 2015, ici.

N. B. Un lecteur a attiré mon attention sur ceci :

... des personnes interpellées

... deux personnes différentes [jusqu’ici tout va bien]

... les personnes nommé.e.s [sic] dans un article ou interviewé.e.s [sic]

Jusqu’où ira le maboulisme du HCEFH ? jusqu’à écrire « un.e personne », « un.e victime », « un.e sentinelle », etc. ?
En attendant, un geste qui peut sauver : mettre le patient en position latérale de sécurité (PLS) et veiller qu’il n’avale pas sa langue.

Ajout du 19 novembre 2015

Il existe aussi ce type de présentation avec barres obliques et capitales :

Nous demandons immédiatement des conditions d’accueil dignes pour tous et toutes. Qu’ils/elles soient nomméEs réfugiéEs, migrantEs ou sans-papiers, nous exigeons des droits égaux pour touTEs, des titres de séjour, l’accès aux soins et au logement.

On voit comme cette manière d’écrire est acrobatique et qu’uniformiser demande une très grande attention : il a été écrit ci-dessus « pour tous et toutes » au lieu de « pour touTEs ». Retour au galop du naturel.

Voir http://paris.demosphere.eu/rv/42815

Mots clés : lisibilité, illisibilité, incohérences, pseudo-féminisme, féminisme.

 

• 21 novembre 2015
Leçon 102. –
Qu’est-ce qu’un « enfant perdu » ?

Déclaration de Magyd Cherfi, chanteur du groupe Zebda, au Point.fr le 21 novembre 2015 :

[Mohamed Merah] a été abandonné par sa famille et la République. Je ne veux pas l’exonérer de ce qu’il a fait. Il reste un assassin. Mais ce n’est pas un monstre. C’est un enfant perdu, sans repères, sans valeurs, qui a dérivé jusqu’à une forme de folie. Mais il était Français.

Primo, Mohamed Merah est mort à 23 ans. A 23 ans, est-on un enfant ?

Secundo, dans un contexte de guérilla et de guerre, la locution enfant perdu, souvent utilisée ces derniers temps et qui plaît à la presse d’émotion – c’est-à-dire 99 % de la presse –, est très équivoque.
Voyez la définition de Littré ci-dessous :

Enfants perdus, soldats qui marchent, pour quelque entreprise extraordinaire, à la tête d’un corps de troupes commandé pour les soutenir ; ainsi nommés parce que leur service est particulièrement périlleux. Cette locution provient peut-être de los infantes, expression espagnole, d’où est né le mot infanterie.
Plus généralement. Enfants perdus, personnes qu’on met en avant dans une affaire hasardeuse.
Fig. : « Je vous prie de regarder mes réflexions comme des enfants perdus que j’ai jetés en avant sans m’embarrasser de ce qu’ils deviendraient » (D’Alembert, Lett. à Voltaire, 22 fév. 1764).

Mon Nouveau Petit Robert électronique, lui, ne connaît que l’enfant égaré :

perdu
Égaré. Objets perdus. Chien perdu. Syn. 2. errant. Enfant perdu.

N. B. Il y aurait bien des choses à dire sur cette déclaration de Magyd Cherfi, mais, comme on l’a vu, je me suis borné à faire deux remarques, pour ne pas m’éloigner de mon sujet.

 

Page d’accueil et sommaire    • Page précédente    • Page suivante

 


LMMRM — Je dédie ce site à mes amis Mondo Huygelen, Jack Bonamy et Tadeusz Matynia