Vous êtes à http://lesmediasmerendentmalade.fr/Courriels-a-l-elysee-et-autres-guitares-15.html

 

Comment écrire au président de la République
et ne recevoir aucune réponse
– et autres guitares
, 15


 

Page d’accueil et sommaire      • Page précédente  

 

 

• 22 février 2017
Leçon 221. – Un problème de ponctuation

Citation* :

[L’Express] Que représentent les violences à caractère sexuel parmi les procédures ouvertes à l’IGPN? 

— [Mme Monéger-Guyomarc’h, directrice de l’IGPN] Les enquêtes relatives à des violences sexuelles sont très marginales. Elles concernent très rarement des affaires de relations sexuelles entre un policier et une personne fragilisée ou des accusations d’attouchements durant des palpations de sécurité.
 
— Comprenez-vous la défiance à l’égard des policiers qui enquêtent sur les policiers? 

— Le procès fait à l’IGPN de protéger les policiers est un procès que je n’accepte pas. Nous avons d’ailleurs au sein de la police la réputation inverse, que je n’accepte pas davantage.

Jeu : quelle différence entre « concernent très rarement des affaires de relations sexuelles entre... » et « concernent, très rarement, des affaires de relations sexuelles entre... », avec deux virgules ?

Après « concernent très rarement des affaires de relations sexuelles entre... », on s’attend, par exemple, à lire : « et elles concernent le plus souvent des affaires de relations sexuelles entre... », mais rien ne vient, le propos s’arrête là, et le journaliste passe à un autre sujet (la défiance à l’égard des policiers).
Il faut donc mettre deux virgules, et conclure que les violences sexuelles dans la police ne concernent que les deux cas cités (le lecteur peut cependant en imaginer d’autres).
L’absence de virgules laisse planer un doute sur ou dénature légèrement le sens du propos de Mme Monéger-Guyomarc’h (surtout si elle a bien marqué les virgules par une pause vocale et une intonation particulière).

La solution aurait été de dire ou d’écrire (en supposant que la directrice de l’IGPN a pu relire le texte de l’interview avant de donner son accord pour la publication) : « Les enquêtes relatives à des violences sexuelles sont très rares. Elles concernent uniquement des affaires de relations sexuelles entre... ».

——
* http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-patronne-de-l-igpn-personne-ne-nie-que-l-affaire-theo-est-epouvantable_1881210.html

 

• 5 mars 2017
Leçon 222. – La Marseillaise : même pas capables de s’accorder sur un couplet commun, les Français !

Les Français semblent incapables de s’accorder sur un couplet chanté commun, donc non cacophonique.

Paroles selon le site de l’Assemblée nationale :

Allons ! Enfants de la Patrie !
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L’étendard sanglant est levé ! (Bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes

Parmi les variantes chantées, on entend cohabiter :

— L’étendar-ard sanglant/L’étendard san-anglant
— Entendez-vous dans les campagnes/Entendez-vous dans vos campagnes
— Ils viennent jusque dans vos bras/Ils viennent jusque dans nos bras
— Égorger vos fils [fi-sse], vos compagnes/ Égorger vos fils et vos compagnes

N. B. Pour avoir souvent chanté la Marseillaise et l’avoir souvent entendu chanter, je peux dire qu’on ne fait plus la liaison de sang impur [sankinpur], comme on la fait, par exemple, dans suer sang et eau [sankéo], dans Bourg-en-Bresse [bourkanbress], etc.

— Même le Larousse 2011 patauge un peu dans l’équivoque :

Marseillaise (la) : chant patriotique [...] devenu l’hymne national français. [...] Il [ce chant] prit le nom de Marseillaise.

Il prit le nom de Marseillaise ou de la Marseillaise ?

— Sur le site de l’Elysée, c’est pire, c’est même apocalyptique (nombreuses fautes de ponctuation, comme « Allons enfants de la patrie » [sans ponctuation après Allons], d’orthographe grossières jamais corrigées quoique signalées par moi, etc.).
J’en ai parlé ici dans les textes intitulés Troisième courriel, Quatrième courriel, Cinquième courriel et Leçon 1.

 

• 8 mars 2017
Leçon 223. – La Marseillaise, suite

Mireille Mathieu chantant La Marseillaise en 1988* :

— L’étenda-ard sanglant est levé [et non L’étendard san-anglant...]
— Ils viennent jusque dans nos bras [au lieu de ... vos bras]
— Égorger nos fils, nos compagnes [au lieu de ... vos fils, vos compagnes]
— Qu’un sang impur [prononcé san inpur au lieu de san kinpur]

——
* https://youtu.be/7va62mL_LYU

 

• 19 mars 2017
Leçon 224. – « Une virgule à dix millions de dollars »

Aux États-Unis, la place d’une virgule dans un contrat pourrait faire basculer un procès. Une histoire de grammaire rapportée par le New York Times.
PAR 6MEDIAS**
Publié le 19/03/2017 à 19:02 | Le Point.fr

——
* http://www.lepoint.fr/monde/justice-une-virgule-a-dix-millions-de-dollars-19-03-2017-2113111_24.php

Archive : https://archive.is/MvsQG

** Attention cependant, j’ai remarqué que l’agence 6Medias n’est pas toujours fiable.

 

• 6 avril 2017
Leçon 225. – « Et tout le bataclan »
, « détail » et « inapproprié »

— « Et tout le bataclan », voilà une expression que nous pourrons plus utiliser avant longtemps — seulement dans nos monologues intérieurs.
A partir de 1987, il en a été ainsi pendant quelques années du mot « détail ».

Littré : « bataclan, s. m. Attirail embarrassant. Il a renvoyé tout son bataclan. Populaire ».

— En revanche, certains mots sortent de l’ombre, pour des raisons que l’on connaît également*, comme « inapproprié », et sont servis à toutes les sauces.

Exemple ce 6 avril 2017 : « L’évêque de Dax (Landes) a présenté sa démission après avoir été accusé d’“attitudes et de paroles inappropriées” vis-à-vis de jeunes. »

http://www.leparisien.fr/societe/attitudes-inappropriees-a-l-egard-de-jeunes-demission-de-l-eveque-de-dax-06-04-2017-6830283.php

——
* Affaire Bill Clinton-Monica Lewinsky, 1998.

 

• 7 avril 2017
Leçon 226. –
Les aliénés du NPA tendance Claire*

Extrait de https://tendanceclaire.org/article.php?id=1178** :

Il est impossible et il n’est pas souhaitable de décréter qu’un groupe de camarade [sic] est plus ou moins aliéné·e [sic].

Noter que le point interne de aliéné·e s’écrit légèrement au-dessus de la ligne de base.
Ce point est appelé « point milieu » dans le Manuel d’écriture inclusive publié par Mots-Clés en 2016, téléchargeable ici.

Extrait du Manuel d’écriture inclusive :

Le point milieu permet d’affirmer sa [sic] fonction singulière d’un point de vue sémiotique et par là d’investir « frontalement » l’enjeu discursif et social de l’égalité femmes /hommes.

——
* Claire : « Communisme, la Lutte Auto-organisée, Internationaliste et RévolutionnairE ».

** Archive de l’article du NPA : https://archive.is/eCLuK

 

• 20 avril 2017
Leçon 227. –
Tweet de l’Elysée sur le chemin des Dames

"Ils furent un million à participer à la bataille et à tomber tous les jours"
@fhollande #CheminDesDames

https://twitter.com/Elysee/status/853545587379232771

Un million de tués ou de blessés par jour, ça commence à faire beaucoup. Vivement que François Hollande reprenne le chemin de Tulle, qui lui va beaucoup mieux que le chemin des Dames.

Archive : https://archive.is/s1CmI

 

• 20 avril 2017
Leçon 228. –
Le Paris historique et littéraire

Incursion en date du 20 avril 2017 hors de mon domaine sur le site https://www.facebook.com/groups/paris.insolite à propos de l’histoire de l’église Saint-Roch de Paris.
Dans cette église se trouve la tombe (ou le cénotaphe ?) du grand Corneille, mort en 1684.

 

• 20 avril 2017
Leçon 229. –
Guillemets de citation galvaudés. Dilettantisme et mépris du lecteur

Les principes de base, puérils et honnêtes de la communication écrite une fois de plus royalement ignorés par un de ceux qui se disent des professionnels de l’information et qui nous le font parfois un peu lourdement savoir.

Selon l’article*, François Hollande aurait déclaré :

« Je laisserai à mon successeur un pays en bien meilleur état que celui que j’ai trouvé. »

Ce qui donne le titre fautif suivant :

François Hollande : « Je laisserai un pays en bien meilleur état que je l’ai trouvé. »

Au moins deux fautes dans le titre cet article : la disparition de « à mon successeur » n’est pas signalée par des crochets ; et « que celui que j’ai trouvé » a été remplacé par « que je l’ai trouvé », peut-être pour faire plus court.
Le seul titre court qui eût pu convenir est le suivant : « Je laisserai [...] un pays en bien meilleur état que celui que j’ai trouvé. »
Si une citation n’est pas exacte, on ne met pas de guillemets sans avoir signalé entre crochets les modifications qu’on y a faites. En dehors de ça, nous sommes une fois de plus dans la défèque-news et dans l’amateurisme ordinaire galopant.

——
* http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/20/35003-20170420ARTFIG00187-francois-hollande-je-laisserai-un-pays-en-bien-meilleur-etat-que-je-l-ai-trouve.php

Archive : https://archive.is/ll2bB

 

• 25 avril 2017
Leçon 230. –D
es « créanciers gais et illégitimes »

Singulier emploi du mot « gai » dans César Birotteau, de Balzac.

Les créanciers gais et illégitimes sont comme de faux électeurs introduits dans le Collége Electoral. Que peut faire le créancier sérieux et légitime contre les créanciers gais et illégitimes ? s’en débarrasser en les attaquant ! Bien. Pour chasser l’intrus, le créancier sérieux et légitime doit abandonner ses affaires, charger un Agréé de sa cause, lequel Agréé, n’y gagnant presque rien, préfère diriger des faillites et mène peu rondement ce procillon. Pour débusquer le créancier gai, besoin est d’entrer dans le dédale des opérations, de remonter à des époques éloignées, fouiller les livres, obtenir par autorité de justice l’apport de ceux du faux créancier, découvrir l’invraisemblance de la fiction, la démontrer aux juges du tribunal, plaider, aller, venir, chauffer beaucoup de cœurs froids ; puis, faire ce métier de don Quichotte à l’endroit de chaque créancier illégitime et gai, lequel, s’il vient à être convaincu de gaîté, se retire en saluant les juges et dit : — Excusez-moi, vous vous trompez, je suis très-sérieux. Le tout sans préjudice des droits du Failli, qui peut mener le don Quichotte en Cour royale. Durant ce temps, les affaires de don Quichotte vont mal, il est susceptible de déposer son bilan.
Morale : Le débiteur nomme ses Syndics, vérifie ses créances et arrange son Concordat lui-même.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k912389/f250.item.r=ill%C3%A9gitimes

On peut dire qu’ici « gai » s’oppose à « sérieux » et qu’il a le sens de « factice, non réel ».

 

 

 

 

Page d’accueil et sommaire      • Page précédente    • Page suivante

 


LMMRM — Je dédie ce site à mes amis Mondo Huygelen, Jack Bonamy et Tadeusz Matynia