Vous êtes à http://lesmediasmerendentmalade.fr/Courriels-a-l-elysee-et-autres-guitares-15.html

 

Comment écrire au président de la République
et ne recevoir aucune réponse
– et autres guitares
, 15


 

Page d’accueil et sommaire      • Page précédente  

 

 

• 22 février 2017
Leçon 221. – Un problème de ponctuation

Citation* :

[L’Express] Que représentent les violences à caractère sexuel parmi les procédures ouvertes à l’IGPN? 

— [Mme Monéger-Guyomarc’h, directrice de l’IGPN] Les enquêtes relatives à des violences sexuelles sont très marginales. Elles concernent très rarement des affaires de relations sexuelles entre un policier et une personne fragilisée ou des accusations d’attouchements durant des palpations de sécurité.
 
— Comprenez-vous la défiance à l’égard des policiers qui enquêtent sur les policiers? 

— Le procès fait à l’IGPN de protéger les policiers est un procès que je n’accepte pas. Nous avons d’ailleurs au sein de la police la réputation inverse, que je n’accepte pas davantage.

Jeu : quelle différence entre « concernent très rarement des affaires de relations sexuelles entre... » et « concernent, très rarement, des affaires de relations sexuelles entre... », avec deux virgules ?

Après « concernent très rarement des affaires de relations sexuelles entre... », on s’attend, par exemple, à lire : « et elles concernent le plus souvent des affaires de relations sexuelles entre... », mais rien ne vient, le propos s’arrête là, et le journaliste passe à un autre sujet (la défiance à l’égard des policiers).
Il faut donc mettre deux virgules, et conclure que les violences sexuelles dans la police ne concernent que les deux cas cités (le lecteur peut cependant en imaginer d’autres).
L’absence de virgules laissse planer un doute sur ou dénature légèrement le sens du propos de Mme Monéger-Guyomarc’h (surtout si elle a bien marqué les virgules par une pause vocale et une intonation particulière).

La solution aurait été de dire ou d’écrire (en supposant que la directrice de l’IGPN a pu relire le texte de l’interview avant de donner son accord pour la publication) : « Les enquêtes relatives à des violences sexuelles sont très rares. Elles concernent uniquement des affaires de relations sexuelles entre... ».

——
* http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-patronne-de-l-igpn-personne-ne-nie-que-l-affaire-theo-est-epouvantable_1881210.html

 

• 5 mars 2017
Leçon 222. – La Marseillaise : même pas capables de s’accorder sur un couplet commun, les Français !

Les Français semblent incapables de s’accorder sur un couplet chanté commun, donc non cacophonique.

Paroles selon le site de l’Assemblée nationale :

Allons ! Enfants de la Patrie !
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L’étendard sanglant est levé ! (Bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes

Parmi les variantes chantées, on entend cohabiter ces variantes :

— L’étendar-ard sanglant/L’étendard san-anglant
— Entendez-vous dans les campagnes/Entendez-vous dans vos campagnes
— Ils viennent jusque dans vos bras/Ils viennent jusque dans nos bras
— Égorger vos fils [fi-sse], vos compagnes/ Égorger vos fils et vos compagnes

N. B. Pour avoir souvent chanté la Marseillaise et l’avoir souvent entendu chanter, je peux dire qu’on ne fait plus la liaison de sang impur [sankimpur], comme on la fait, par exemple, dans suer sang et eau [sankéo].

— Même le Larousse 2011 patauge un peu dans l’équivoque :

Marseillaise (la) : chant patriotique [...] devenu l’hymne national français. [...] Il [ce chant] prit le nom de Marseillaise.

Il prit le nom de Marseillaise ou de la Marseillaise ?

— Sur le site de l’Elysée, c’est pire, c’est même apocalyptique (nombreuses fautes de ponctuation, comme « Allons enfants de la patrie » [sans ponctuation après Allons], d’orthographe grossières jamais corrigées quoique signalées par moi, etc.).
J’en ai parlé ici dans les textes intitulés Troisième courriel, Quatrième courriel, Cinquième courriel et Leçon 1.

 

• 8 mars 2017
Leçon 223. – La Marseillaise, suite

Mireille Mathieu chantant La Marseillaise en 1988* :

— L’étenda-ard sanglant est levé [et non L’étendard san-anglant...]
— Ils viennent jusque dans nos bras [au lieu de ... vos bras]
— Égorger nos fils, nos compagnes [au lieu de ... vos fils, vos compagnes]
— Qu’un sang impur [prononcé san inpur au lieu de san kinpur]

——
* https://youtu.be/7va62mL_LYU

 

• 19 mars 2017
Leçon 224. – « Une virgule à dix millions de dollars »

Aux États-Unis, la place d’une virgule dans un contrat pourrait faire basculer un procès. Une histoire de grammaire rapportée par le New York Times.
PAR 6MEDIAS**
Publié le 19/03/2017 à 19:02 | Le Point.fr

——
* http://www.lepoint.fr/monde/justice-une-virgule-a-dix-millions-de-dollars-19-03-2017-2113111_24.php

Archive : https://archive.is/MvsQG

** Attention cependant, j’ai remarqué que l’agence 6Medias n’est pas toujours fiable.

 

 

 

 

 

Page d’accueil et sommaire      • Page précédente    • Page suivante

 


LMMRM — Je dédie ce site à mes amis Mondo Huygelen, Jack Bonamy et Tadeusz Matynia