Vous êtes à http://lesmediasmerendentmalade.fr/Notes-jetees-ici-sans-preuve-23.html

Notes jetées ici sans preuve, 23

ligne-brune

 

Page d’accueil et sommaire  • Page précédente  • Bas de pagePage suivante

 

—— Mélanges ——
Mélanges est la fusion provisoire de « Notes jetées ici sans preuve » (sur la langue et sur les médias)
et de « De l’Opération CoViD-19 » ; s’y ajoutent quelques autres faits d’actualité,
comme les manœuvres visant à restreindre la liberté d’expression et la circulation des informations
en France. ——

 

carré-bleu Mélanges, mai 2021, VIII
1. — Liberté d’expression, 1er mai, ça commence très mal. Bonsens.info : les deux manifestations du 1er mai « Ensemble pour les libertés » et « Paris pour la liberté » interdites.
Je vois néanmoins que, ce 1er mai à 11 h 10, Force Jaune continue à appeler à une manifestation statique à Paris : « On sera demain [1er mai] place Vauban ! 11 h ! Apporter vos victuailles pour casser aussi la croûte. » Comme d’habitude, Force Jaune est boudé, ignoré par Révolutte citoyenne.
2. — CoViD-19 et LANGUE. Francetvinfo.fr : « Couvre-feu : pourquoi il ne disparaîtra pas le 2 juin, malgré la fin de l’état d’urgence sanitaire. [...] Il faudra encore patienter jusqu’au 30 juin, si la situation sanitaire le permet. »
« Patienter » est un terme inadéquat et minimisateur, la plupart des Français ne patientent plus, ils s’impatientent, ils s’agitent, ils bouillent. « Faudra » est hors de propos, ce n’est pas à Macron de décider, lequel ne représente plus rien sauf l’image d’un fanatique et d’un bourreau.
Jusqu’à quand bouilliront-ils ? À trop bouillir, on s’évapore.
3. CoViD-19 et LANGUE. Inutile de préciser que du « pass sanitaire » national limité aux grands rassemblements annoncé à la presse quotidienne régionale (PQR) par Macron le 28 avril dans la salle des fêtes de l’Elysée – en petit communiqué privé donc – au « pass sanitaire » pour tous les actes de la vie nationale, puis au passeport sanitaire international, il n’y a qu’un court pas. On soulignera surtout que la presse, flattée, honorée et aplatie, s’est substituée à Macron, à Castex Simplex et à Véran pour annoncer aux Français cette mauvaise nouvelle pleine de sous-entendus.
Un pass, écrivent les médias. Pourquoi pas un passe, comme pour une clé qui ouvre toutes les portes ? Anglomanie, fausse élégance pour cacher une vraie laideur, une lubie de tyran, une obsession de pouvoir.
4. CoViD-19 et conséquences politiques. Le bâton de pèlerin de l’humble pécheur Macron. Laprovence.com, Macron : « Je veux [...] reprendre mon bâton de pèlerin et aller dans les territoires [pour] reprendre le pouls du pays. » 
L’humble bâton de pèlerin, mais aussi dans l’autre main le bâton tout court, la matraque, qu’elle soit matérielle ou psychique.
Reprendre le pouls du pays, c’est-à-dire tenter, vainement, de séduire les millions de mécontents, de caresser les hamsters enragés. Il se raconte des histoires, il n’a plus qu’un seul pied sur terre – c’est, je crois, une nouvelle étape dans sa déconnexion des réalités. Il ne reconquerra rien. La seule chose qu’il puisse encore faire, c’est diaboliser Le Pen au point de convaincre les Français qui le vomissent qu’ils devraient voter pour lui ou s’abstenir de voter pour elle afin d’éviter le « retour du fascisme » : il lui reste un an, à l’ogre d’Amiens. Possible que Dame Le Pen l’aide en accumulant des faux pas – volontairement ou non (c’est tout de même bien plus confortable d’être assis dans l’opposition que debout à redresser le gouvernail d’un pays voguant depuis quarante ans vers les récifs).
5. CoViD-19. Utile rappel de Momotchi : « Quand on pousse les gens à prendre un #vaccin testé seulement 2 mois en temps médian et qu’on dit qu’un vieux médicament aux effets connus comme l’#hydroxychloroquine n’est pas assez testé, vous voyez qu’il y a un problème. »
6. — CoViD-19, vaccin pour kamikaze. Lefigaro.fr : « Le vaccin AstraZeneca n’est plus administré aux moins de 55 ans en France en raison de cas rares de thromboses. Olivier Véran a saisi la Haute autorité de Santé (HAS) pour étudier la possibilité de permettre à tous les volontaires de recevoir ce vaccin en signant une décharge » (30 avril). Il faut liquider les stocks. Quid de ceux qui n’ont pas signé de décharge et qui sont malades ? seront-ils indemnisés ? Et les ayants droit des morts ?
7. exclam-bleu-clair Macron (https://archive.ph/wip/Qj3rC), « journalistes », 3 mai : « Les journalistes nous informent. Continuons à nous battre pour qu’ils restent libres partout dans le monde. Continuons à nous battre pour les protéger. Continuons à nous battre contre la désinformation qui menace nos démocraties. Pour la paix, la justice, les droits humains. » 
Consternant, chaque phrase est un pet. Un jour, le désinhibé ira trop loin.
8. — CoViD-19, Ehpad, 4 mai. Francetvinfo.fr : « Les droits des résidents d’Ehpad ont été “grandement entravés” durant la pandémie, estime la Défenseure des droits. »
9. — CoViD-19. Leparisien.fr : « La fin du masque à l’extérieur ? Olivier Véran “espère sincèrement que ce sera cet été”. »
« Sincèrement », le mot empeste. Même le verbe « espérer » choque dans cette déclaration ; et Véran le dit deux fois : « J’espère que ce sera cet été, j’espère sincèrement que ce sera cet été » (il parle de la fin des gestes barrières et pas seulement du masque).
Macron le 3 mai, Véran le 4 mai, un festival de pets.
10. LANGUE, racisé, 1/3. Lefigaro.fr : « Sonia Mabrouk, Rachel Khan… Ces personnalités qui refusent d’être “racisées”. »
Définition de Linternaute.fr :

racisé, adjectif
• Sens 1. Racisé désigne la condition d’une personne victime de racisation, c’est-à-dire qu’elle est assignée à une race du fait de certaines caractéristiques subjectives.
Exemple : Pour certains chercheurs, un individu racisé est victime d’une forme aggravée de l’ethnicisation.
• Sens 2. Relatif à une personne victime de racisme.
• Sens 3. Relatif à une personne qui n’est pas blanche.

Sens 1 : « être assigné à une race », c’est-à-dire ? On peut donc changer de race (race qui officiellement n’existe pas) ?
Au sens 2, tout le monde est racisé, dont les Blancs, accusés de tous les maux, entre autres de racisme. Qu’y a-t-il de surprenant qu’Ismaël Saidi, Fatiha Agag-Boudjahlat, Claire Koç, Abnousse Shalmani, Lydia Guirous, Zhang Zhang et d’autres refusent d’être racisés au sens 2 ?
Sens 3 : il y aurait bien des races, mais la race blanche n’en serait pas une ?
Je pense que chez la majorité des locuteurs « être racisé » signifie être « victime de racisme », cependant – détail important – un Blanc dit : « Je suis victime de racisme » ou « Je suis victime de racisme anti-Blanc » ; alors qu’un non-Blanc branché dit depuis peu : « Je suis racisé. »
Les discours habituels sur le racisme et sur les races, c’est la bouteille à l’encre (un exemple entre mille : comment peut-on à la fois nier toute réalité aux races et prôner des réunions non mixtes, interdites aux Blancs ? sur quels critères les entrées sont-elles filtrées ?) et ce n’est pas la création de ce mot nouveau qui va clarifier les choses – au contraire, elle les complique.
11. — Rivotril sans CoViD-19, 5 mai, Lemonde.fr : « Leurs journées, ils [lesdits mineurs isolés marocains au pied de la tour Eiffel] les passent à avaler des cachets de Rivotril (benzodiazépine bon marché dont l’usage a été détourné pour devenir une drogue de rue), boire et voler. » 
(Au passage, un petit merci à Hidalgo, à Macron qui se bat vaillamment « pour le droit à la vie paisible » et à Florence Parly qui s’offusque qu’une tribune de généraux réclame ce même droit et qui promet qu’ils seront punis : voilà ce qui arrive lorsqu’on se fait les porte-parole de 99 % des Français.)
12. LANGUE, racisé, 2/3. Tentative de définition. Etre racisé, c’est être jugé sur certaines apparences physiques (la couleur de peau, par exemple) censées déterminer si l’individu est bon ou mauvais. Dans la bouche de Rokhaya Diallo, « être racisée » semble signifier « être rejetée parce que Noire », soit une autre et nouvelle manière de dire qu’elle est une victime de racisme. Le Blanc à qui on interdit d’assister à certaines réunions parce qu’elles sont réservées aux Noirs peut se dire racisé. Le mot « racisé » permet de faire l’économie du mot « victime ». Il peut aussi donner l’illusion que quelque chose de nouveau est dit, alors que ce n’est qu’un changement d’emballage.
13. — La dernière vidéo de Combaz est ici : la France est « un pays qui n’a pas le courage de ses opinions, mais aime bien celle des généraux ».
14. — CoViD-19, vaccins. Francetvinfo.fr, le Danemark abandonne le vaccin de Johnson & Johnson, après celui d’AstraZeneca.
15. LANGUE, malheureux, 6 mai. Jean-Luc Mélenchon :

Le meurtre d’un malheureux policier provoque une fois de plus ma mise en cause par des policiers d’extrême-droite. Un homme est tué du fait de trafics de drogue. Honneur à la victime. Guerre aux trafiquants. Pas de récupération politicienne.

Double problème. Non seulement « malheureux » est superfétatoire (« Le meurtre d’un policier » suffisait), mais il est aussi équivoque : penser à la signification que prend cet adjectif lorsqu’il est placé avant le nom. Dictionnaire.lerobert.com :

malheureux, malheureuse, adjectif et nom
[...]
(AVANT LE NOM) Qui mérite peu d’attention, qui est sans importance, sans valeur. ➙ insignifiant, misérable, pauvre. Quelle histoire pour un malheureux billet de dix euros !

N. B. En juin 2020 Mélenchon souhaitait « une police aussi désarmée que possible pour qu’elle inspire le respect des citoyens » – et non une police désarmée, comme le serinent certaines citations tronquées ; autrement dit, il n’est pas allé aussi loin que les tenants de Black Lives Matter. Pas fou le frelon.
16. LANGUE, CoViD-19, défense de tôtif, 1/2. L’acception dominante de précoce est « qui vient avant terme, avant le terme habituel, avant l’heure habituelle, voire trop tôt » : un enfant précoce (pour ses capacités de discernement, d’expression, par exemple), un printemps précoce, une éjaculation précoce,...
On lit tous les jours que des médecins prônent le « traitement précoce » du CoViD-19 par l’HCQ ou par l’ivermectine, c’est-à-dire dès le début de la maladie, mais il n’y a rien d’inhabituel à donner un traitement dès le début d’une maladie, surtout s’il existe des risques d’aggravation mortelle : dans ce cas, il vaudrait mieux dire tôtif. Traiter une maladie tôtivement, c’est la traiter dans sa primeur, et avant le traitement tôtif se trouve le traitement préventif.
L’adjectif tôtif (féminin : tôtive) n’est pas un néologisme très récent et si la plupart des dictionnaires l’ignorent c’est parce qu’il est très peu usité, et non parce qu’il est inutile.
Tôtif est si peu un néologisme très récent qu’on le trouve dans le Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle de Frédéric Godefroy sous la forme tostif. Dans l’exemple ci-dessous, daté de 1589, il a le sens de « fait en hâte, dans l’urgence » :

 

tostif

Texte de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
« Choses tostives ne sont pas communément de durée. »
(Accents aigus ajoutés.)

 

Littré aussi cite tostif, dans la partie étymologique de tôt.
17. LANGUE, racisé, 3/3. Franceinter.fr m’apprend que « racisé » est entré dans l’édition de 2022 du Petit Larousse.

On notera l’arrivée du terme "racisé", qui "se dit de quelqu’un qui est l’objet de perceptions ou comportements racistes".

Titre de l’article : « De “Covid-19” à “racisé” en passant par “émoji” : 170 nouveaux mots intègrent le Petit Larousse. »
C’est le contraire, ils n’intègrent pas le Petit Larousse, ils sont intégrés par lui dans sa nomenclature.
18. — Interlude, psychanalyse. Je trouve Michel Houellebecq surfait ou très surfait, mais je ne résiste pas au plaisir de citer cet extrait d’Extension du domaine de la lutte, que je viens de lire. C’est le narrateur qui parle.

Elle [Véronique, ex-petite amie du narrateur] avait sans doute depuis toujours, comme toutes les dépressives, des dispositions à l’égoïsme et à l’absence de cœur ; mais sa psychanalyse l’a transformée de manière irréversible en une véritable ordure, sans tripes et sans conscience – un détritus entouré de papier glacé. Je me souviens qu’elle avait un tableau en Velléda blanc, sur lequel elle inscrivait d’ordinaire des choses du genre « petits pois » ou « pressing ». Un soir, en rentrant de sa séance, elle avait noté cette phrase de Lacan : « Plus vous serez ignoble, mieux ça ira. »

19.exclam-bleu-clair La censure est désormais omniprésente, flagrante, ubiquitaire et pandémique. Le Dr Louis Fouché censuré : le réseau social Discord a fermé son compte de 3 500 membres (ici). Plus on les censure, plus les complotistes gagnent en crédibilité.
L’entretien Bercoff - Renaud Camus a été censuré sur YouTube (Revue-elements.com).
On (autrement dit Facebook, Twitter, YouTube, Discord,...) n’a jamais autant censuré que depuis l’Opération CoViD-19. On peut raisonnablement déclarer que ces plates-formes d’expression ont été créées uniquement pour repérer, ficher, rendre muets et punir les déviants. Elles tuent leurs enfants et elles mourront de leur belle mort quand elles auront craché tout leur sale venin.
20. LANGUE, CoViD-19, défense de tôtif, 2/2. Dans le dictionnaire de Godefroy on trouve également l’adjectif tostein (« rapide, qui arrive tôt ») et l’adverbe tosteinement (« rapidement »).

 

tostein

Texte de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale, extrait.
« Lons appareillemens de bataille fait tosteine victoire. »

 

En français moderne, on aurait tôtain (féminin : tôtaine) et tôtainement, voire tôtin (féminin : tôtine) et tôtinement.
En italien moderne, on trouve l’adjectif tosto (« subit, immédiat, rapide ») et l’adverbe tostamente.
21. LANGUE. TPMP, émission de Cyril Hanouna : « Vous avez attisez la haine. »
Un bon résumé visuel de cette émission.

 

Hanouna

Pour les utilisateurs de la lecture vocale.
Lourde faute d’orthographe dans un texte mis en valeur
par des guillemets et par sa position en épigraphe.

 

22. exclam-bleu-clair CoViD-19, vaccins. Serait-on plus dangereux pour autrui lorsque l’on est vacciné que lorsqu’on ne l’est pas ? C’est d’après Silvano Trotta ce que rapporte Americasfrontlinedoctors.org.
Si on ajoute à cela les effets secondaires sur le vacciné (et le rejet ricaneur des traitements qui semblent fonctionner : HCQ, ivermectine,...), on pourrait dire que l’on se trouve en face du plus grand complot qui ait jamais existé dans l’histoire du monde : les gentils vaccins anti-CoViD-19 – bientôt obligatoires – seraient la plus sournoise arme de destruction massive et de crime parfait jamais imaginée. Ce n’est pas parce que c’est énorme que c’est incroyable, et nous commençons à comprendre qu’il ne faut pas faire de différence entre nos maîtres et nos bourreaux.
L’assassinat de milliards d’hommes serait le meilleur moyen de reverdir la planète, entre autres bénéfices. Bâtir un paradis sur un enfer de cadavres.
23. LANGUE, l’amour des jolies phrases. Un ami attire mon attention sur ce titre à peine croyable d’un article de Margot Pyckaert sur Closer (https://archive.ph/V7U5c).

 

Closer

Texte de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale : titre de l’article.
« Femme brûlée vive en Gironde :
la version glaçante de son compagnon en garde à vue ».

 

Un commentateur a lui aussi le mot pour rire : « Brûler vivante c’est inadmissible et insupportable. » Insupportable, je plussoie.
D’après son curriculum vitae, Margot Pyckaert, formée à l’école supérieure de journalisme de Lille, est une « littéraire dans l’âme, [...] une véritable amoureuse des mots et des jolies phrases ».
À propos de la mode de « glaçant », voir entre autres le N. B. 2 de la leçon 739.
carré-marronnasse Autonote_brûlée-vive
24. exclam-bleu-clair Liberté d’expression sans langue de bois, 9 mai. Adressée à Macron, à ses ministres, aux parlementaires et aux officiers généraux, la nouvelle lettre ouverte de soldats – de qualité très supérieure à la première – décrit sans détour, en trois gifles et en trois mots la politique macronienne : « lâcheté, fourberie, perversion ». Ici.
Un régal. En langage de journatoc, du jamais-vu.
• 10 mai à 7 h 45, si j’en crois le compteur de la page de Valeursactuelles.com, plus de 1 million de lecteurs ont déclaré leur soutien au texte des soldats. Le rouleau compresseur s’approche de l’Elysée ; on sent dans ce mouvement une furieuse envie de déconstruire celui qui il y a trois semaines déclarait qu’il fallait d’une certaine manière déconstruire l’histoire de la France (« We have [...] in a certain way to deconstruct our own history »). L’outrecuidant locataire.
Félicitations à Lefigaro.fr, qui a l’honnêteté de ne pas mettre la lettre sous le tapis.
• Présentation trompeuse rectifiée. Il s’agit d’un compteur de visites, et non d’un compteur de signatures de soutien. Il y avait ce 10 mai à 13 heures plus de 100 000 signatures selon Valeursactuelles.com.
• Réaction risible de Darmanin : il dénonce l’anonymat, donc le manque de courage, des signataires militaires d’active (ici). Il les invite même à faire, comme lui-même, de la politique au grand jour. On n’y comprend plus rien. Affirmatif !

 

deconstruire

Texte de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
Que doit-on déconstruire ? Macron.
Qui doit se repentir ? encore Macron.

 

25. LANGUE
Félicitations, remerciements, congratulations s’emploient peu au singulier ; je me serais bien contenté d’un sobre « félicitation » dans l’alinéa ci-dessus.
Littré m’apprend que le congo est une danse de France.

congo [...]
Nom d’une danse, dans la Dordogne. « — D. Peu de jours après, vous avez dansé le congo ; je ne sais si c’est encore l’usage aux Missials de danser le congo après la mort d’un mari ? — R. Je n’ai pas dansé le congo », Gaz. des Trib. 7 mars 1876, p. 230, 1re col.

Pourrait venir de congoïr, « se réjouir avec quelqu’un » (voir Lacurne) ?
Missials, nom d’un lieudit probablement, voir l’affaire Garrigue de mars 1876.
26. — CoViD-19. La bouteille à l’encre des règles sanitaires (« pass sanitaire », « jauges »,...) qui vont changer le 19 mai, le 9 juin, puis le 30 juin, ici. Même les commentateurs de Francetvinfo.fr sont choqués, eux ordinairement si sages et si moutonniers.
27. — CoViD-19, vaccins. Francesoir.fr : « Un groupe de 57 scientifiques, médecins et experts politiques de premier plan a publié un rapport appelant à remettre en question la sécurité et l’efficacité des “vaccins” COVID-19 actuels, et réclame maintenant la fin immédiate de tous les programmes de vaccination. Parmi eux se trouve la généticienne Alexandra Henrion-Caude. » Question : combien de médecins en activité n’osent ni dire du mal des vaccins ni du bien de l’HCQ et de l’ivermectine de peur d’être mis au pilori ?
28. LANGUE, CoViD-19 et autres sujets, 11 mai. Il faut le dire, André Bercoff était bon ce jour sur Sud Radio à midi. Il a même parlé de la langue française et de l’affligeante anglicisation d’icelle dans un entretien avec son invité Alain Borer, auteur du livre Speak White !
L’expression « Speak White ! » peut se paraphraser par « Esclave, parle donc la langue de tes maîtres, à savoir l’anglais ! ».
29.
— CoViD-19. Le 11 mai, fais ce qu’il te plaît...
Europe1.fr avec AFP (https://archive.ph/wip/UGVQF) : « L’Assemblée valide le “pass sanitaire” malgré les critiques. [..] Le “pass sanitaire” sera d’abord réservé aux déplacements vers ou depuis l’étranger. » Bien remarquer le « d’abord ».
Lefigaro.fr avec AFP (https://archive.ph/wip/jIN7j) : « Sortie de l’état d’urgence : l’Assemblée vote contre le pass sanitaire, LREM lâché par le MoDem. » 
30. — CoViD-19, suite du 29. Lefigaro.fr avec AFP : « L’Assemblée vote finalement la sortie de l’état d’urgence et le “pass sanitaire”. »
Touite de Philippot : « Pour voter le #PassSanitaire : moins d’1 LFI sur 2 présent dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, moins d’un socialiste sur 3. Et 0 RN présent ! “Opposition” en carton ! C’est au peuple français de reprendre le contrôle. Le RIC serait très utile sur ce sujet ! »
31. — CoViD-19. Vidéo, selon Raoult, vers 6 min 10, beaucoup de résumés (« abstracts ») d’articles de grands journaux médicaux sont en contradiction avec les articles qu’ils résument. « J’avais jamais remarqué ça, c’est la première fois que je vois ça. » Il aborde entre autres les sujets des vaccins et de la corruption.
C’est aussi ce que je remarque depuis quelques mois dans les chapôs et les titres des articles de la grande presse sur tout sujet. Sensationnalisme, racolage, amateurisme, malhonnêteté comme dans les mauvais journaux à scandales. Tentatives contre-productives de gagner des lecteurs. Le fameux « délitement » est partout depuis longtemps, mais surtout il s’accélère. Déni et hypoxie heureuse de certains.
32. — CoViD-19, Grosse Pharma et corruption. Didier Raoult : « Liste des condamnations infligées par la FDA aux Etats-Unis : en tout, plus de 19 milliards de dollars d’amende pour des laboratoires pharmaceutiques, dont 2,3 mds pour Pfizer et 2,2 mds pour Johnson & Johnson » ici.
33. exclam-bleu-clair CoViD-19 ; vers la tyrannie et pire ; moutonnerie. Aldo Sterone : « J’avais plein de questions sur la progression fulgurante du nazisme dans les années 30 et la manière dont il s’est fait accepter par tous les niveaux de la société civile et politique. Je n’en ai plus. »
À Macron : inutile de crier « point Godwin ! » pour nous intimider après avoir crié pendant des mois « complotisme ! ».
34. LANGUE, à propos d’un article de Christophe Cornevin sur Lefigaro.fr (https://archive.ph/wip/1cjXz), 12 mai... 
Logique journatoc : « En dépit de ses dénégations obstinées et peu convaincantes, Ilias, 19 ans, le tueur présumé du brigadier Éric Masson, tué mercredi dernier à Avignon, a été mis en examen mardi soir. »
Le mot maghrébin est-il tabou ? « Jeunes et déjà inscrits dans la spirale d’une délinquance endurcie, le tueur présumé d’Eric Masson et son acolyte, tous deux sont “Français, nés en France” pour reprendre la formule de Gérald Darmanin et d’origine méditerranéenne. »
Dans le même article, remarquer le procédé d’attendrissement : « Le conseil [avocat ?] a en outre soutenu bien connaître sa famille [celle d’Ilias] : « [...] Je connais bien sa maman, une femme tout à fait calme, douce, gentille. J’avoue qu’il ne correspond pas au profil qu’on peut imaginer d’un tel délinquant. » Le « J’avoue » est savoureux, le conseiller juridique tentant de se poser en accusé, comme pour faire diversion ou pour faire paratonnerre.
35. — CoViD-19, droit de pisser, ministre du Pipi, 12 mai. Brèves de presse : « Réouverture des terrasses : interrogé sur CNews, le ministre de l’Économie [Bruno Le Maire] a indiqué que le fait d’entrer dans un bar ou un restaurant pour aller aux toilettes sera probablement autorisé. Une “précision” est attendue prochainement pour savoir si cela sera possible. »
36. LANGUE
historique. 12 mai, Midilibre.fr : « Cette Montpelliéraine de 31 ans a eu une sacrée frayeur. Venant de la rue des Deux-Ponts, ce lundi 10 mai à 9 h 30, elle s’est rendu compte qu’elle était suivie par deux individus de type nord[-]africain alors qu’elle empruntait les escaliers souterrains de la gare Saint-Roch en direction de la sortie historique. »
emprunter. Je me demande de quand datent ces locutions au demeurant risibles et précieuses que sont emprunter une rue, un escalier,... Signe d’urbanité et d’un haut degré de civilisation, les gens ne prennent pas une rue, ils l’empruntent.
nord[-]africain. Pour l’auteur de cet article, le mot n’est pas tabou.
37. — CoViD-19, tourner en bourrique, ou l’incessante mise à jour des recommandations prétendument « sanitaires ». Lefigaro.fr : à partir du 19 mai, les restaurateurs pour lesquels le respect de la jauge d’accueil serait trop contraignant pourront exploiter 100 % de leurs tables en extérieur à condition de placer entre elles des séparations (Plexiglas, paravent, feuillage). Bricoleurs, à vos perceuses, mais, comme personne ne sait ce qu’est une petite terrasse (car implicitement ce sont les petites terrasses qui sont concernées), vous devrez attendre une nouvelle mise à jour. Un peu de patience.
À noter, le retour des carnets de rappel. (On pensera bien sûr à désinfecter le sylo avant et après.)
Une commentatrice : « Donc si je comprends bien, lorsqu’on est à l’intérieur il faut ouvrir les fenêtres, mais si on est dehors il faut les fermer ? » On y vient, on y vient. Un peu de patience !
38. exclam-bleu-clair CoViD-19, vaccins. Presque chaque jour, Silvano Trotta rapporte des nouvelles alarmantes venues de l’étranger (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne,...) sur les effets pernicieux des vaccins anti-CoViD-19.
39. — CoViD-19, traitement. American Journal of Therapeutics, mai-juin 2021 : « Review of the Emerging Evidence Demonstrating the Efficacy of Ivermectin in the Prophylaxis and Treatment of COVID-19 ».
Quel peut être le but de l’omerta sur l’ivermectine (et sur l’HCQ) sinon de pousser à la vaccination ? Et pourquoi ce silence non seulement sur le traitement, mais aussi sur la prophylaxie ? Seulement une histoire d’argent ou plus que ça ? Les pires craintes sont permises, je dirai même qu’elles sont vivement conseillées.
40. — Délitement. « Je me bats pour le droit à la vie paisible » (Macron). Policeetrealites.com, les policiers, eux aussi, écrivent une lettre ouverte au président de la République française, aux ministres et aux parlementaires : « Conscients de vos prérogatives constitutionnelles et de vos obligations, nous vous demandons solennellement de tout mettre en œuvre pour mettre fin à la situation gravissime que traverse la France en matière de sécurité et de tranquillité publique. » Remarquer le « et de vos obligations » : voilà qui est clairement envoyé au premier délité de France. On ne demande pas au trousse-pet s’il est d’accord, on lui dit qu’il doit.
Orthographe à rectifier : « recouvrer leur considération perdu[e] ».
41. LANGUE

trousse-pet, subst. masc., trousse-pète, subst. fém., vx, fam., péj. 
Petit garçon, petite fille ; en partic., enfant qui fait l’important. (Dict. XIXe et XXe.) Synon. morveux.

42. — CoViD-19, passe sanitaire, 12 mai. Bachelot, ministre de la Culture, débloque, et ajoute du chaos au chaos. France Inter (vidéo) : « Les personnels, gestionnaires et bénévoles de #festival ne seront pas concernés par cette obligation du #pass sanitaire. » Elle ajoute : « C’est illégal. » Mais les spectateurs, eux, seront soumis à l’obligation. La grande débloquerie, le terrain vague de la pensée, la bacchanale du slip.
43. — CoViD-19, masque. La secrétaire d’Etat Sophie Cluzel porte un « masque inclusif » (mention à droite à côté du drapeau français), sa bouche et son menton sont visibles, mais comme à part du reste du visage.
Source : Lefigaro.fr.

 

masque_inclusif

 

44. — CoViD-19, 14 mai, souffler sur la braise inlassablement. Nouvelobs.com et Lexpress.fr parlent d’un risque de quatrième vague.
45. — CoViD-19. Valérie Expert sur Sud Radio ce jour : de plus en plus moutonnière ou mal informée, de plus en plus insupportable, de moins en moins experte.

 

bacchanale

Texte de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
LREM la grande débloquerie, le terrain vague de la pensée, la bacchanale du slip.

 

46. — CoViD-19. Bfmtv.com : « Pourquoi il ne faut surtout pas partager son QR Code de vaccination sur Internet. [...] Il est [...] possible de scanner ce QR Code avec n’importe quelle application dédiée, qui révèle alors certaines informations sensibles comme le nom, le prénom, la date de naissance, mais aussi la date de vaccination et le nom du vaccin administré. »
• Pourquoi « QR Code » ? Est-il si difficile d’écrire et de dire « code QR » ?
47. — CoViD-19, vaccins. Vidéo. Luc Montagnier, prix Nobel de médecine : « Les variants sont la production, la résultante des vaccinations. » Il est « impensable » de vacciner en période d’épidémie. D’après certains, Montagnier est atteint de sénilité. Comme le complotiste Pr Fourtillan ?
48. LANGUE, CoViD-19, vaccins. Quelle crédibilité accorder à un site, Mirastnews.net, qui écrit dans un pareil charabia ?

CDC: Le nombre de morts après des injections COVID expérimentales maintenant à 4434 – Plus que 21 ans de décès par vaccin enregistrés du VAERS.

VAERS : « vaccine adverse event reporting system ». Comprendre : 4 434 décès, soit plus qu’en vingt et un ans de décès par vaccin enregistrés par le VAERS.
N. B. La règle appliquée par certaines publications « les âges en chiffres, les durées en lettres » permet de lever certaines ambiguïtés ; ici elle aurait peut-être permis d’en diminuer le nombre.
49. — CoViD-19, vaccins. Alexandra Henrion-Caude : « Quand les vaccinés (ou en passe de se vacciner) semblent découvrir que le #PassSanitaire ne les protège ni du #COVID19, ni des #testpcr, ni des #masques, ni du risque d’une #quarantaine dans le pays visité. Il est encore temps de réagir ! #NonAuPassSanitaire. » Intéressant résumé.
50. — CoViD-19, vaccins. Lefigaro.fr : « 20 millions de Français ont reçu leur première dose de vaccin, annonce Emmanuel Macron. »
Il est toujours amusant de voir Macron essayer d’exister : bientôt il va nous annoncer la météo de fin de semaine.
51. — CoViD-19, vaccin. Le pro-vaccin anti-CoViD-19 Benjamin Castaldi écrit : « Les amis ! Malgré une vaccination à l’AstraZeneca il y a deux mois, j’ai contracté la Covid... Ceci explique pourquoi je suis absent de Touche pas à mon poste » (ici). Parmi les célébrités déçues par AstraZeneca, Eric Clapton : « I should never have gone near the needle » (Je n’aurais jamais dû m’approcher d’une seringue), ici.
52. LANGUE, fin de la langue de bois et de la minimisation chez Lefigaro.fr ?

« Guerre » contre le trafic de drogue : les policiers s’interrogent. [...] Alors que le chef de l’État et le ministre de l’Intérieur ont déclaré la guerre aux dealers, syndicats et policiers de terrain déplorent une situation de plus en plus difficile dans des quartiers en voie de sécession, où les forces de l’ordre sont prises pour cible.

« Territoires perdus de la République », « zones de non-droit » ne suffisent plus : à force d’être répétés ils se sont affadis, ils sont devenus des clichés, des mots creux et fanés. « Quartiers en voie de sécession », voilà qui redonne de l’épaisseur, du poids au concept, qui le revivifie – mais pour combien de temps ?
Le pauvre Macron « Je suis votre chef » (ici) a déclaré la guerre au CoViD-19 (ici) avec les résultats que nous déplorons, maintenant c’est à la drogue. « Je suis votre chef » ! Nul et pitre.
53. — CoViD-19, déconfinement partiel...
• Ce qui changera le mercredi 19 mai : réouverture des commerces prétendument non essentiels et des terrasses, couvre-feu à 21 heures,... (Lefigaro.fr).
Lefigaro.fr : « Réouvertures mercredi : “C’est un moment très important”, estime Bruno Le Maire. »
Mais qu’il se taise et que les médias cessent de faire de la réclame pour ceux qui congratulent leur petite personne et font l’important pour un oui, pour un non : n’importe quel abruti peut décréter un déconfinement partiel.
54. exclam-bleu-clair CoViD-19, 18 mai. Un lecteur de Lefigaro.fr : le CoViD-19 n’attend qu’un ministre de la Santé compétent pour disparaître.
Je propose cette variante : le CoViD-19 n’attend qu’un ministre de la Santé compétent pour qu’apparaisse un traitement efficace (HCQ, ivermectine,...) et que le vaccin soit déclaré inutile, contre-productif ou dangereux.
55. — Finalement on les aura. Bonne vidéo très offensive de Combaz (11 mai) de près de dix-sept minutes, « Tout le monde va lâcher Tchoupi », ici.
« Tchoupi » (ou « T’choupi », nom déposé), c’est Macron ; on trouve aussi sur la Toile « Choupinet », « le Freluquet », « le Poudré »,... « Le cuistronome en culotte courte » reste indépassé (voir la NSP 118).
56. exclam-bleu-clair CoViD-19. Chaque information de ce 18 mai chez Silvano Trotta tend à prouver l’immense arnaque internationale du CoViD-19. Le CoViD-19 et Macron, deux moribonds qui ont la fin de vie extraordinairement longue : ça tient du miracle. Miracle des médias, de la propagande et de l’omerta. Au minimum, le CoViD-19 devrait être déclaré maîtrisé et Macron en garde à vue.
57. — CoViD-19, vaccin. La Minute de Ricardo (Richard Boutry) et le vaccin Moderna (vidéo).
58. exclam-bleu-clair Le mercredi 19 mai sera « un moment très important », a déclaré hier Bruno Le Maire (alinéa 53), 1/2. Il ne croyait pas si bien dire : demain Darmanin, ministre de l’Intérieur, ira manifester contre lui-même avec les policiers. Voilà à quel degré d’impudence, d’incohérence et de délitement est arrivée la Macronie. Tchoupi finira donc comme il a commencé, dans le ridicule, et sa démence aura contaminé toute sa stupide domesticité.
59. — CoViD-19, l’incurable, l’incroyable paon Macron, 19 mai, 1/2. Francetvinfo.fr : « Déconfinement : depuis une terrasse parisienne, Emmanuel Macron appelle les Français à “rester prudents”. [Il] a partagé un café, mercredi matin, avec le Premier ministre. »

 

paon

Description de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
Macron sans masque et hilare en terrasse discute avec Castex Simplex ce matin du 19 mai.
Source photo (la photo a disparu, elle était probablement extraite de cette vidéo :
on y remarquera Macron qui, comme un gros bébé, s’essuie la bouche avec la paume de la main droite
et qui fait un large manspreading, à l’ancienne). carré-marronnasse Autonote_19-5-21

 

60. LANGUE, CoViD-19, habillage de la misère
carré-roux Macron « a partagé un café, mercredi matin, avec le Premier ministre », écrit Francetvinfo.fr : où est le partage ? ont-ils bu dans la même tasse ? Macron avait-il apporté sa bouteille Thermos ? Le sens des mots est affecté par le délitement général, et partager et partage sont employés à toutes les sauces pour conférer à la barbare réalité un vernis de convivialité, d’altruisme ou de charité.
On rappellera, par exemple, que, dans un monde de politicards aussi égoïstes que lâches, le moindre citoyen un peu courageux, un peu normal est qualifié de « héros » – on remarquera que la presse n’a encore trouvé aucun « héros » parmi les politicards.
Dictionnaire.lerobert.com :

partager
Diviser (un ensemble) en éléments pour les distribuer, les employer à des usages différents.

Sur les réseaux sociaux, on utilise beaucoup le verbe partager, il signifie simplement « reproduire, diffuser ».
carré-roux « Déconfinement, déconfinement, déconfinement », la presse se gargarise de ce mot, en étourdit ses consommateurs, mais n’y ajoute jamais les mots adéquats qui s’imposent et qui dérangent : partiel ou très partiel (masques, « jauges », couvre-feu, bars et restaurants en intérieur, boîtes de nuit, établissements d’enseignement, passe sanitaire, sans oublier la pression vaccinale, l’omerta sur la prophylaxie, les traitements qui marchent et qui fâchent,...).
Conclusion, il y a bien un complot des tocards pour dorer l’amère pilule (amère quand elle n’est pas mortelle) et nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

61. — CoViD-19, l’incurable, l’incroyable paon Macron, 19 mai, 2/2. Midi, le titre, le chapô et la photo de Francetvinfo.fr ont été changés : « Déconfinement : Emmanuel Macron, Jean Castex et plusieurs ministres s’installent en terrasse. Le président de la République a par exemple bu un café, mercredi matin, avec le Premier ministre. Des scènes inhabituelles mais bien préparées. »
À 12 h 45, l’article a disparu ; il me faudrait archiver tout ce que je commente.
62. — CoViD-19, confinement. Francetvinfo.fr : « Combien de temps avez-vous vécu “sous restrictions” depuis le début de la crise sanitaire ? [...] Au 19 mai 2021, dans le département de Paris [...], les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours [...], les discothèques (...] pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours, et leur réouverture n’est toujours pas prévue », etc.
« 1 an, 2 mois et 6 jours » en d’autres termes c’est 14 mois et 6 jours ; en d’autres termes encore : environ 430 jours. Pas de quoi être hilare (alinéa 59) !
63. exclam-bleu-clair Le mercredi 19 mai sera « un moment très important », 2/2, suite de l’alinéa 58. Clément Lanot : « Le ministre de l’intérieur et le préfet [Didier Lallement] sont sifflés et hués par des policiers. Ils ne sont restés que quelques minutes dans la manifestation. “Je suis tout simplement venu soutenir les policiers”, a déclaré Gérald Darmanin. » « Tout simplement » ? mais tellement prévisible et tellement mérité.
64. exclam-rouge-fonce CoViD-19, traitement, liste de médecins. Cette liste est censée vous permettre de trouver un médecin en France ou à l’étranger et proche de chez vous qui traitera votre CoViD-19 avec des médicaments prescrits hors AMM qui marchent (HCQ, ivermectine, azithromycine, vitamine D, zinc,...) : ici.
Liste des audacieux primosignataires du manifeste la Quatrième Voie (parmi eux, Violaine Guérin) : ici.
Le texte du manifeste : ici.
65. — CoViD-19, traitements...
• Tout nouveau, tout bien :
le REGN-COV2, nouveau traitement autorisé contre le CoViD-19, Lesoir.be.
• Ivermectine-covid.ch : données sur le traitement précoce et la prophylaxie du CoViD-19.
66. — CoViD-19, confinement. Florian Philippot : « Schiappa tout sourire déjeune chez S. Manigold, qui s’était autoproclamé restaurateur en lutte face au gouvernement ! Il avait fondé “restons ouverts”... avant de demander aux restos de “rester fermés”. Vous comprenez maintenant le niveau de manip’ de tout ça ? ! »
67. — CoViD-19. Michel Maffesoli, sociologue : nous assistons à un « baroud d’honneur » desdites « élites » médiatico-politiques, ici ou ici. Bien dit, sauf que l’expression « baroud d’honneur » est ici galvaudée, car les élites ne sauveront pas leur honneur, elles finiront dans le déshonneur, dans la boue et dans le caniveau, duquel tout part emporté à l’égout.
Le Twitter de Maffesoli est ici.
68. — CoViD-19, 21 mai. Rappel, Silvano Trotta apporte une contribution remarquable au dépiautage de l’Opération CoViD-19. Il est devenu incontournable, comme disent les journatocs.
69. LANGUE, dépiauter, un mot qu’on n’entend plus. Ma mère, Parisienne née native, utilisait beaucoup le verbe dépiauter (« enlever la peau »), qui n’a pas le même sens que dépecer (« mettre en pièces »).
70. — CoViD-19, vaccin, Sud Radio. Valérie Expert a invité ce matin une grosse brochette de vaccinolâtres (Nicolas Corato, Eric Revel, Serge Grouard, Matthieu Chaigne). Aucune opposition, aucune voix critique là-dessus.
Toujours aussi bébête ; Bercoff n’est point parfait, mais heureusement qu’on l’a.
Nicolas Corato (ne pas confondre avec son homonyme joueur de rugby), qui défend le rappeur francophobe et ordurier Youssoupha Mabiki (interprète de l’hymne 2021 de l’équipe de France de ballopied, ici) au nom de la liberté d’expression est pire que les autres. Complètement à côté de la plaquette.
Comme le dit Michel Onfray,  « on est dans la logique de l’islamo-gauchisme ».
Cette affaire rappelle l’affaire Black M et du centenaire de la bataille de Verdun en 2016 (ici).
Délitement ou fantasme de délitement ? Si Macron laisse faire, il n’aura absolument plus rien d’un président de la France, même les bretelles.
carré-rose Mise à jour
On notera le surprenant silence de la majorité des grands médias de la Toile, même, à l’heure où j’écris, Valeursactuelles.com, sur cette affaire le 21 mai, le 22 mai... Je ne trouve que Lefigaro.fr qui en parle, ici (le ministre des Sports Roxana Maracineanu approuve le choix) et ici et Nouvelobs.com.
Valeursactuelles.com : « La Fédération française de football a révélé ce mercredi 19 mai le clip du rappeur Youssoupha qui a écrit les paroles de l’hymne officiel des Bleus pour le Championnat d’Europe. » Il serait donc l’interprète et l’auteur : « Personne va s’écarter, le camp sera gardé, chaque blase est lourd de sens », ânonne-t-il. 
71. exclam-vert LANGUE, mettre un billet sur la tête de quelqu’un, contresens, affaire Youssoupha Mabiki, rappeur. Mettre un billet sur la tête de quelqu’un, c’est mettre la tête de quelqu’un à prix (penser au Far West et à l’expression « mort ou vif »). Or le rappeur dans sa chanson (de 2009 ?) hurle ce qui suit : « J’ mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d’Eric Zemmour. » Gros contresens : c’est sur la tête de Zemmour qu’il a mis le billet, pas sur la tête de celui qui le fera taire. Ce contresens n’empêche pas de comprendre les vraies intentions du rappeur.
Les paroles de la chanson ici.
Voir cet article de Lemonde.fr, où il est dit que Zemmour reprochait au rappeur de l’avoir traité de con et non de l’avoir menacé de mort. Il n’est pas surprenant que, pour un « con », le rappeur ait été relaxé ; ce qu’on ne comprend pas du tout, c’est que la plainte ne portait que là-dessus. Idem ici sur Nouvelobs.com : « Zemmour avait alors porté plainte pour injure. » L’avocat de Zemmour a-t-il pensé que « faire taire » pouvait être pris au sens propre par le tribunal, et que la menace de mort ne pouvait être que difficilement avérée ? et il y avait le problème du contresens. Dans ce cas, Zemmour n’aurait-il pas mieux fait de ne pas porter plainte ? Bouteille à l’encre, affaire mal ficelée et « mal emmanchée », comme dirait Macron.
(Noter que dans un jugement précédent sur la même affaire, le tribunal avait donné raison à Zemmour : voir Lepoint.fr.)
72. — CoViD-19. La-croix.com : « Santé publique France corrige ses chiffres. » L’agence indique que « le taux d’incidence (pour la France entière) a été surestimé de 12 %, le taux de positivité de 8 %, et le nombre de cas confirmés de 6 % » (20 mai). Des erreurs ou des manipulations qui en cachent très probablement d’autres, et de plus grosses.
73. exclam-bleu-clair CoViD-19, vaccins. Alexandra Henrion-Caude : « Vous, ou un proche, se plaint de baisse de vision dans les jours/semaines suivant un vaccin #COVID19, allant jusqu’à la cécité ? Le 20 mai, l’@ansm a interpellé la #SociétéFrançaiseOphtalmologie sur la survenue d’OCCLUSIONS VEINEUSES RÉTINIENNES après vaccin #COVID19. » Ça donne pas envie, ces vaccins.
74. exclam-bleu-clair CoViD-19, vaccin Pfizer. Leparisien.fr : « L’agence française du médicament a relevé un troisième cas d’hémophilie acquise sur des personnes qui ont reçu le vaccin Pfizer. Un chiffre qu’il faut toutefois fortement relativiser pour plusieurs raisons. » Oui, oui, relativisons, relativisons : si on ne devient pas hémophile, on a la possibilité de devenir aveugle, de faire une « dissection aortique », un AVC, une péricardite, etc. Y a le choix.
75. LANGUE. Extrait du livre de l’excellent Christian Combaz, Portrait de Marianne avec un poignard dans le dos (PDF gratuit).

Laurent Fabius, notre aîné de six ou huit ans, donnait des cours de droit administratif pour une poignée d’élèves, une dizaine, dont je faisais partie. [...] J’ai tenu huit semaines face à ce chauve méprisant [...]. Je n’ai même pas besoin de décrire ce caractère puisque la France tout entière a pu comprendre, assez vite, à quelle flèche elle avait affaire. On avait peine à croire qu’il ait pu fréquenter l’Ecole normale tant ses fautes de langage étaient grossières. Il est l’inventeur de l’invariabilité du pronom en genre et en nombre (exemple : « les mesures sur lequel nous allons voter demain »), mais c’est l’une des caractéristiques génétiques de ce monde-là : le cerveau gauche, celui de la parole et du verbe, a souffert du développement de l’autre, qui suppute, qui classe et qui compte.

À propos de son livre l’auteur déclare : « Ce livre qui montre que Macron est l’âme damnée d’une machine à décerveler les nations, capable d’absoudre la barbarie et les appels au meurtre des rappeurs de Sexion d’Assaut au nom du commerce devait paraître à un mois des élections présidentielles 2017. Contrat signé, félicitations de l’éditeur, mais soudain courriel glacé à une semaine de l’imprimerie, “gardez l’argent je ne publie pas votre livre”. »
76. — CoViD-19. André Bercoff : « #PassCulture, #PassSanitaire, #PassSport : la #France est enfin devenue, grâce à ceux qui la gouvernent, une vraie maison de Passe. »
Bercoff, t’ es plat.
« 2 378 J’aime » cependant.
77. exclam-bleu-clair Mais que se passe-t-il ? Explications...
• Jean Méran commentateur a écrit ce 22 mai sur Lefigaro.fr à propos de l’hymne du rappeur Youssoupha :

Faire aimer son persécuteur est une méthode bien connue de lavage de cerveau appliquée systématiquement contre nous.

Et susciter et cultiver « la mauvaise conscience des nations en déroute », comme dit Combaz dans son livre sombre et bien nommé (alinéa 75).
• UltraVomit à l’Elysée, 23 mai. Lefigaro.fr : « Devant McFly et Carlito, Emmanuel Macron tente de séduire la jeunesse en brisant les codes. [...] La vidéo se termine au fond du jardin de l’Elysée par un mini-concert du groupe de métal humoristique UltraVomit qui reprend la Marseillaise avant d’enchaîner avec... “une souris verte” [voir la vidéo ici]. »
Black M, Kiddy Smile, UltraVomit..., continuité des bras d’honneur, des provocations grossières. Je précise que ce n’est pas la Marseillaise jouée rock dans le jardin de l’Elysée avec la permission du forcené d’Amiens qui me gêne, mais le nom du groupe qui la joue, nom que Macron n’a pu ignorer. Combaz, qui propose dans son livre une étude intéressante du psychisme macronien, le dit : le sale gosse, le très sale gosse, le ver dans le fruit, l’immature Macron bafoue toutes les règles pour montrer qui il est, et il ne s’arrêtera pas.
78. LANGUE. Extrait du livre de Combaz, Portrait de Marianne avec un poignard dans le dos (PDF gratuit), suite :

Il n’y a pas de pire exercice que de traduire un auteur médiocre, surtout californien. [...] Une profusion de « il hocha la tête », « il haussa les épaules », « il parut soucieux ».

Pour « il hocha la tête », « il haussa les épaules », je confirme. Ajouter : « il secoua la tête » (voir la leçon 249 et les deux suivantes).
79.
— Qui est Macron ? Quand Macron voit ses ouailles réagir (défavorablement ou favorablement), il se réjouit et se frotte les mains : ce qu’il détesterait par-dessus tout, ce serait qu’il n’y eût aucune réaction, son jouet serait cassé, il rejoindrait penaud sa banque d’affaires, où on a moins d’occasions de s’amuser et où on n’est pas le chef.
80. — CoViD-19, vaccins, 24 mai...
Violaine Guérin : « Le CDC serait en alerte sur des #myocardites chez des jeunes vaccinés. On rappellera que les myocardites font partie des atteintes cardiaques fréquentes observées chez les patients atteints de #COVID19 non traités précocement. »
Patricia BS : « Ça doit être ça, leur réduction de population, seuls survivront ceux qui seront restés éveillé[s] et auront résisté aux chants des sirènes »... 
En tout état de cause ce que je pense, c’est qu’en haut lieu, chez les plus privilégiés, on ne se fait surtout pas vacciner et qu’on connaît les traitements préventifs et curatifs qui marchent contre le CoViD-19 ; le vaccin, la peur et la mort, c’est pour « ceux qui ne sont rien » (leçon 254) et pour les « fashion victims ».
Noter que, dans la vidéo Macron-McFly-Carlito (alinéa 77), personne ne porte de masque.
81. LANGUE. Loi n° 2021-641 du 21 mai 2021 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion ici.
82. — CoViD-19. Les prochaines étapes (les 9 et 30 juin) du déconfinement partiel sur Service-public.fr, article clair et circonstancié.
Il ne faut pas rêver, le déconfinement reste partiel après le 30 juin : certaines restrictions persistent (mesures barrières, mise à distance, « pass sanitaire »,...).
Pour paraître grand, Sarkozy avait les talonnettes, Macron a mieux : les restrictions sanitaires.
(Dans le domaine de la sécurité en revanche, le général en chef Macron a du mal à paraître indispensable : aujourd’hui 24 mai, une femme tuée à coups de marteau à Arpajon, une autre mortellement poignardée à Hayange, une tentative d’homicide contre un policier à Lille,... Pour Macron, pas de talonnettes, disais-je, remplacées par ces charentaises qu’on a dernièrement reprochées à certains [ici].)
83. LANGUE
• aphorisme.
Leparisien.fr (https://archive.ph/wip/0qHRk), Anne Sinclair, dont un livre de « confessions » va prochainement paraître, à propos de Dominique Strauss-Kahn : « On ne laisse pas tomber un homme qui est à terre. »
putain. Dans un article de Lepoint.fr, Sophie Coignard pose la question suivante : « Dans une vidéo à succès, le président Macron se croit dans une cour de récré et dit “putain”. Faut-il vraiment s’en affliger ? »
Pour séduire le public des journatocs, dites « hémistiche » ; pour séduire les djeunss, dites « putain ! ». Chez Macron, rien n’est sincère, tout est calcul.
84. — CoViD-19, vaccins, les bonnes idées de Clément Beaune, LANGUE. Cnetfrance.fr : « Pass sanitaire : les vaccins russe et chinois non reconnus en Europe. Le Pass sanitaire européen pour les voyages ne fonctionnera pas avec le vaccin russe Spoutnik V, utilisé en Hongrie, ou le vaccin chinois Sinovac, a déclaré le secrétaire d’Etat en charge des Affaires européennes Clément Beaune. »
Les Russes, les Chinois, les Hongrois qui voudront voyager dans cette foutue UE devront-ils se faire revacciner ?
• « Non reconnus en Europe » : l’Agence européenne des médicaments (EMA) est une institution de l’UE, pas de l’Europe. Cette répugnante et totalitaire manie de l’UE et de ses sectataires de tirer la couverture à soi et de vouloir être partout.
85. — CoViD-19. Coronavirus Info LIVE est intéressant, car il est, selon moi, l’organe des alarmistes (même s’il est de temps en temps un brin rassuriste) : ce qui y est dit aujourd’hui d’alarmiste est ce que Véran dira demain ou après-demain s’il ose, si besoin politique il y a.
86. — CoViD-19. Vaccin et AVC, témoignage d’un pompier de Lyon, vidéo.
87. — CoViD-19, attestations. Sur le Twitter CampagnolTVL (Christian Combaz), on n’est dupe ni de Macron ni l’Opération CoViD-19 ni de ses failles grossières : « Dans un pays où circulent quatre millions de cartes Vitale en trop, vous n’allez pas me dire qu’on ne peut pas faire péter un certificat de vaccination et son QR en trois minutes. » Idem pour les preuves de test négatif – et pour tout le reste.
88. LANGUE. Extrait de la « newsletter [sic] hebdo de Public Sénat » (abonnement ici) : « Gaz hilarant : vers une interdiction de son usage récréatif au Sénat ».
Noter aussi : « les usages dangereux du protoxyte d’azote ».

 

gaz_hilarant

Texte partiel de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
« Gaz hilarant : vers une interdiction de son usage récréatif au Sénat » ;
« les usages dangereux du protoxyte d’azote ».

 

Besoin d’un correcteur, d’un secrétaire de rédaction ? il y en a des centaines au chômage.
89. — CoViD-19. Liens et conflits d’intérêts, « base de données publique Transparence Santé » ici (on peut y chercher le nom de son médecin, par exemple).
90. — CoViD-19, nouveaux médias critiques. La BAM! (Belgian Alternative Media) est une « Web-TV belge [...] née il y a quelques mois pour apporter un contrepoids à la narration officielle de la crise sanitaire et pour en débattre des multiples enjeux, chose que la presse mainstream ne fait quasiment plus en Belgique » (Yves Rasir).
91. exclam-bleu-clair CoViD-19, vaccin obligatoire. Lefigaro.fr : « L’Académie nationale de médecine estime mardi 25 mai indispensable [sic] de rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire [sic] pour de nombreuses professions et de vacciner enfants et adolescents, seul moyen selon elle d’atteindre “une immunité collective suffisante pour contrôler l’épidémie”. »
L’Académie de médecine ne fait que préparer la voie à Macron, qui rêve d’imposer cette obligation (et tant d’autres pour son plaisir, pour montrer sa force, pour montrer qui il est).
92. — CoViD-19. Richard Boutry, furieux, n’en peut plus, de la dictature sanitaire criminelle, vidéo.
(Tiens, le gilet-jaune Oliv Oliv fait partie des invités de TPMP.)
93. — CoViD-19, vaccin obligatoire, 26 mai. Selon un médecin : « L’obligation est injouable juridiquement et surtout pénalement, ils cherchent à faire croire que c’est inévitable pour que les gens y aillent de leur plein gré » (CampagnolTVL).
Certes l’obligation de vaccination qui nous menace n’est aujourd’hui qu’une incitation supplémentaire à la vaccination, mais avec Macron, ogre de pouvoir, mangeur d’hommes, et ses alliés, le pire est jouable – demain l’obligation effective et pour tous. Sauf sursaut des Français, des « légumes » français, comme dit Combaz.
94. — CoViD-19. Francetvinfo.fr : « La France va mettre en place un “isolement obligatoire” pour les personnes en provenance du Royaume-Uni, annonce le gouvernement. » Ça fait minable – comme presque tout ce qu’ose Macron, mais ici parce que ça sent la rétorsion contre la perfide Albion du Brexit.
95. — CoViD-19. Ici des modèles de plaintes collectives pour les patients qui considèrent avoir mal été soignés, pour les médecins qui ont subi des pressions du Conseil de l’ordre ou qui n’ont pas reçu d’indication [sic] sur les traitements qui pouvaient ou pourraient soigner et pour les familles qui ont perdu un proche.
96. — CoViD-19 et autres sujets. Rappel : la très recommandable chaîne Campagnol de Christian Combaz, avec une vidéo chaque mardi ici. Toujours rafraîchissant, réchauffant, oxygénant, désaltérant, nourrissant.
97. LANGUE, journasotisme, 27 mai, Sudradio.fr : « La campagne de vaccination du quartier du Bacalan, à Bordeaux, a été émaillée d’un couac de communication et d’organisation. Reportage de Christine Bouillot. »
Un couac ne suffit pas à émailler quoi que ce soit, il en faut plusieurs.
98. — CoViD-19. Didier Raoult : « Notre série, l’une des plus importantes au monde (10 429 patients), vient d’être acceptée dans la revue IJID et montre l’efficacité de la bithérapie précoce HCQ+AZ. Elle comprend une méta analyse à jour, faite par des professionnels. Preprint. »
99. exclam-bleu-clair CoViD-19, vaccin, 28 mai. Henrion-Caude : « Vous pensez vous vacciner #Pfizer ? D’après l’@ansm, vous avez : 1 chance sur 36541 de décéder (=20964345/580) ; 1 chance sur 14650 d’être hospitalisé (=20964345/1431) ; 1 chance sur 1073 de rapporter un problème significatif à l’ANSM (=20964345/19535). »
N. B. : 20 964 345 : 580 = 36 145, et non 36 541.
Qui accepte sciemment le risque d’être le mort sur 36 145 vaccinés ? Sans parler des graves effets secondaires comme l’AVC, la cécité,... Vous pouvez lever la main.
Qui accepte sciemment le risque d’être le mort sur 36 145 vaccinés alors que plusieurs traitements semblent efficaces, comme celui du Pr Raoult (alinéa 98) ?
100. — CoViD-19, restrictions dites sanitaires, passe sanitaire, 1/2. Sophie Tissier‚ la malaimée des gilets-jaunes (j’ai oublié pourquoi) : « À Paris pour la Liberté, Stop à l’état d’urgence sanitaire. La marche “Paris pour la liberté” du samedi 29 mai a été déclarée en préfecture. RDV 14h à la fontaine des innocents. Métro Chatelet les Halles. » Des manifestations sont prévues dans d’autres villes.
101. exclam-bleu-clair CoViD-19, vaccin. VirusWar : « Même pas 3 mois après avoir vacciné les résidents en EHPAD, Alain Fischer se rend compte que cela est beaucoup moins efficace que les 95% attendus. Le chiffre de seulement 35% est avancé pour la prévention des contaminations en EHPAD. »
Donc 35 % d’efficacité pour la contamination ; 1 chance sur 36 145 de mourir ; pour les possibles effets à long terme, patienter.
102. LANGUE. Des élèves qui se ghettoïsent par manque de mots : « “J’avais des élèves à Bobigny qui me disaient qu’ils n’osaient pas aller à Paris parce qu’ils se sentaient stigmatiser [sic] à cause de leur langage”, rapporte @CecileLadjali », ici.
Comme le remarque le commentateur DSI, cet infinitif fait dire le contraire à l’auteur du propos.
103. — CoViD-19. Lefigaro.fr : « “Il faut libérer la vie des Français”: Jean-Christophe Lagarde se dit favorable au pass sanitaire et à la vaccination ouverte à tous. »
Une libération qui passe par la soumission à un vaccin qui peut vous envoyer ad patres du jour au lendemain. Ou ce Lagarde est très c... ou il nous prend pour des très c... (L’avocat et essayiste Jean-Philippe Delsol ne fait pas mieux, et parle aussi de liberté, ici.)
104. Lactucitoyenne.fr, Albert Dupontel : « Le problème, c’est que, voilà, on est conditionnés, on est conditionnés pour ne pas être intelligents » (vidéo, vers 2 min, 21 mai).
105. — CoViD-19, pandémie. Jacques Attali aurait déclaré dans le livre de Salomon l’Avenir de la vie (éd. Seghers, 1981) à propos d’une pandémie artificielle à venir : « La sélection des idiots se fera ainsi toute seule : ils iront d’eux-mêmes à l’abattoir » (voir ici) ; je n’ai pu le vérifier.
En tout cas, dans Une brève histoire de l’avenir d’Attali (éd. Fayard, 2006) on ne trouve rien de semblable à propos d’une éventuelle pandémie artificielle, et c’est sans surprise qu’on n’y rencontre ni le mot idiot ni le mot abattoir. Il reste cependant que cette réjouissante fausse citation semble décrire une partie de la situation que nous vivons actuellement.
106. — C’est la routine de l’abattoir : d’un côté ça visse, ça plante et ça martèle ; de l’autre ça saigne, ça pleure et ça meurt ; mais il n’est pas imaginable que le jour de la grande punition n’advienne jamais. Pendant que l’épave Macron parle vaccins, bâton de pèlerin et devinettes, la valse des tournevis, des couteaux et des marteaux inlassablement continue. Il n’est pas imaginable que le jour de la grande punition n’advienne jamais.
107. — CoViD-19, restrictions dites sanitaires, passe sanitaire, 2/2, ce 29 mai, suite de l’alinéa 100. Peu de gens, soixante-dix personnes. Convaincant témoignage du médecin Denis Agret (son Twitter). La Tissier annonce que quelqu’un va passer pour faire une quête, je prépare mon obole. Dix minutes plus tard, alors qu’un stand palestinien s’installe à côté de nous avec haut-parleurs (me semble-t-il) et drapeaux, elle déclare qu’il faut être solidaire des Palestiniens ; je quitte la manif statique en disant à un de ses proches : « Grosse erreur de mélanger la cause CoViD-19 et la palestinienne, vous ne me reverrez plus. » Il ne faut pas introduire ce genre de paramètres polémiques et diviseurs, donc destructeurs, dans le combat contre Macron et sa folle caravane.
Comme il était prévisible, la marche jusqu’à l’Assemblée nationale a été interdite.
108. — CoViD-19, vaccin. Leparisien.fr : « Vaccination Pfizer : comment du sérum physiologique peut-il être injecté par erreur ? » La prochaine fois du cyanure ou trois doses d’un coup ? Ça fait envie.
109. exclam-rouge CoViD-19 et LANGUE. Pour Mona Ozouf, le Pr Raoult est un criminel et un personnage atroce : « Pour moi, c’est un criminel [...], un personnage atroce » !
En revanche, on peut reprocher à Raoult de très souvent s’exprimer paresseusement. Exemple dans la vidéo : « Dans les données actuelles, on n’ peut pas dire que les vaccins protègent d’une manière significative la circulation des virus. » Mieux : « d’après les données actuelles » et, surtout, « on ne peut pas dire que les vaccins protègent d’une manière significative de la circulation des virus ».
Mieux encore : « on ne peut pas dire que les vaccins protègent d’une manière significative des virus », car le problème est moins la circulation de ces virus que leur capacité de nuire.
110. CoViD-19. Ici.radio-canada.ca, entretien audio avec Didier Raoult (42 minutes, 26 mai). Il nous apprend peu de choses et maintient que le vaccin est un bénéfice pour les plus de 70 ans, ce dont je persiste à très fortement douter (Raoult n’est-il pas trop diabolisé pour se permettre de contester l’utilité et l’efficacité des vaccins anti-CoViD-19 et pour parler de leurs dangers ?).
111. — CoViD-19, vaccin
 ; hypertendus, attention. Campagnol : « Encore un emmêlage de pinceaux de l’AFP. Le vaccin accentue la tension artérielle et dans les cas de tension excessive on fait des AVC plus souvent, mais il n’y a aucun rapport entre vaccin et AVC, vous avez rêvé, les pompiers et les urgentistes ont rêvé. » Non seulement des AVC, mais des ruptures d’anévrisme de l’aorte, par exemple, si je ne me trompe. Ça fait envie, bis.
L’AFP, une réputation de professionnalisme (ne l’ai-je pas mainte fois souligné dans ces pages ?).
112. exclam-bleu-clair CoViD-19, vaccin. Curieusement, à ce jour je n’ai jamais vu publier une liste de cas dans lesquels il ne faut pas se faire vacciner. C’est tabou. Tous au casse-pipe, « nous sommes en guerre ».
113. — CoViD-19. Encore une triste nouvelle. Voici.fr : « Véran [...] a quitté Coralie Dubost [député LREM]. »
114. — CoViD-19. Gino_SarS_CoV2 : « Le professeur Fourtillan est toujours détenu en prison et il est même placé au secret par la justice. Il subi[t] le pire des traitements : isolé du monde il n’a même plus le droit de parler à sa femme et son avocat aurait également interdiction de communiquer. » Ça reste à confirmer : des infirmiers et des médecins se faisant tortionnaires ?
Source initiale : Vk.com chez Irène Schackémy.
115. exclam-bleu-clair CoViD-19, vaccin. Lematin.ch : « Le Canada va injecter 50 000 doses fraîchement périmées. [...] Les autorités de santé canadiennes ont annoncé samedi leur décision de reporter d’un mois la date de péremption de près de 50 000 doses du vaccin d’AstraZeneca qui arrivaient à échéance le 31 mai. »
Ça fait envie, ter. Après le vaccin au sérum physiologique, voilà le vaccin périmé : l’important étant de vacciner promptement et massivement.
116. LANGUE. Lu dans un commentaire : « Et tutsi quanti. »
117. — CoViD-19, vaccins, efficacité, 31 mai. Première fois que je lis ce début d’explication de la méthode de calcul de l’efficacité des vaccins. Silvano Trotta :

[...] Exemple : 18 000 personnes dans le groupe vacciné, et 18 000 dans le groupe non vacciné.
8 ont eu le Covid dans le premier. Efficacité relative du vaccin : 99,95 %.
62 dans le non-vacciné. Efficacité relative de l’absence de vaccin : 99,11 % ! [...]
On peut déjà en déduire que la réduction du risque absolu pour le Pfizer/BioNTech est de 0,7 %.

Suite ici.
118. — CoViD-19, vaccins. Les nanométaux dans les vaccins et les problèmes de magnétisme, ici ; sans parler de la vaccination inconsidérée des enfants. Mais dans quelle galère Macron et sa smala sont-ils allés se jeter !
119. LECTURE. Par curiosité, essayé de lire la Domination masculine, de Pierre Bourdieu. Quel ennui ! Arrêté au tiers. En plus il nous prend comme exemple la société kabyle.

 

Page d’accueil et sommaire   • Page précédente   • Page suivantecarré-marronnasse carré-roux carré-brun carré-rose carré-bleu*exclam-bleuclair

 

 

triangle-rose-inverse Dossiers
• Le style c’est l’homme, analyse de l’expression macronienne ici
• Lesdites « Rectifications de l’orthographe » de 1990, analyse d’un cafouillage ici
• Le style déplorable des historiens ici
• Le piège de la locution « sauf à » ici

Macron-robot

barre-rousse

carré-roux Météo de Paris carré-roux

https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/paris/75000

LMMRM — Je dédie ce site à mes amis Mondo Huygelen, Jack Bonamy et Tadeusz Matynia