Vous êtes à http://lesmediasmerendentmalade.fr/Notes-jetees-ici-sans-preuve-25.html

Notes jetées ici sans preuve, 25

ligne-brune

 

Page d’accueil et sommaire  • Page précédente  • Bas de page • Page suivante

 

—— Mélanges ——
Mélanges est la fusion provisoire de « Notes jetées ici sans preuve » (sur la langue et sur les médias)
et de « De l’Opération CoViD-19 » ; s’y ajoutent quelques autres faits d’actualité,
comme les manœuvres visant à restreindre la liberté d’expression et la circulation des informations
en France.
——

 

carré-bleu Mélanges, juillet 2021, X
1. CoViD-19, vaccins. Chaîne vidéo La Croix du sud, capsule 56, 30 juin, « Opération intimidation », Fourest, Lechypre, Véran,...
2. CoViD-19. Quand les pro-thérapie génique et les anti-traitement auront mis au lit ou au cimetière les médecins, les policiers, les militaires, les pompiers, les ouvriers, les paysans,... ils quitteront un pays exsangue à la merci de tous les rapaces en bonne santé.
3. LANGUE, 1er juillet. Ce jour M. Effectivement alias Bercoff sur Sud Radio : « Ça pose problème et ça pose préoccupation. »
4. exclam-bleuclair CoViD-19, vaccins. LCI : « La Grèce incite ses jeunes à se faire vacciner en leur offrant une carte de paiement de 150 euros. »
5. CoViD-19, vaccins, liberté d’expression. Que le journaliste Emmanuel Lechypre de BFMTV prône la force pour administrer le vaccin aux récalcitrants ne me choque nullement, il a le droit de le dire, mais n’a quasi aucun pouvoir ; c’est seulement quand Macron voudra faire pareil que je serai choqué et furieux – surtout quand je verrai une majorité de gens se résigner et s’aplatir, et d’autres applaudir.
Pour l’instant Macron louvoie, il prend des chemins détournés, avance à petits pas : d’abord le personnel soignant. Si les soignants plient, ce sera le tour des fonctionnaires, dont le personnel enseignant, puis les élèves... C’est cousu de fil blanc.
Je suis d’accord avec les commentateurs de la Toile qui pensent que Macron a donné le mot d’ordre aux médias de culpabiliser les récalcitrants et de les apeurer en dressant contre eux les pro-vaccin. Bien sûr, les journatocs diront qu’ils n’obéissent jamais à aucun mot d’ordre.
Les non-vaccinés seront-ils bientôt accusés d’empoisonner l’air comme d’autres autrefois d’empoisonner les puits ? Fera-t-on dans les rues la chasse aux non-vaccinés ? Au royaume du possédé d’Amiens, où le bien commun n’est que le paravent des pires projets, la chose est possible.
6. LANGUE, orthographe. Des double vaccinés, mais des doubles rideaux.
7. exclam-bleuclair CoViD-19, vaccin obligatoire. Estrepublicain.fr : « L’exécutif prépare une loi pour rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire, a minima [sic] pour les soignants, au maximum pour toute la population âgée de plus de 12 ans. Objectif : éviter un redémarrage de l’épidémie à la rentrée faute d’avoir vacciné tout le monde. » Pour le bien commun.
Ce surnom de « possédé », Macron le mérite chaque jour un peu plus, mais, pour l’instant, la folie des grandeurs, la folie totalitaire de Macron ne semble pas inquiéter grand monde. Je vois beaucoup plus de mécontentement que d’inquiétude ; aujourd’hui compte plus que demain. Parfois je me sens un peu seul.
8. LANGUE, lexique. Businessbourse.com : « André Bercoff – Patient vacciné : “En cas de dommage corporel grave, d’invalidité ou de décès, le patient ne peut pas forcément prétendre à compensation financière, ni de son assurance médicale ni de son assurance vie.” »
Quelle bouillie ! C’est bien ce que j’ai entendu M. Effectivement (alias André Bercoff) dire plusieurs fois avant-hier sur Sud Radio, mais le texte qu’il lit à l’antenne confond, entre autres erreurs, assurance vie et assurance décès, qui sont deux contrats très différents : le sens est probablement que le bénéficiaire d’une assurance décès ne pourra pas recevoir la somme (ou la totalité de la somme) prévue par le contrat du souscripteur décédé pour cause de vaccination anti-CoViD-19 (si tant est que l’assureur puisse prouver le lien).
9. — CoViD-19, vaccin obligatoire. Article L1111-4 du code de la santé publique : « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment. »
Sauf que les toutous de LREM peuvent changer la loi. Macron est capable de tout, ce qui devrait causer l’inquiétude de chacun.
10. LANGUE, bralette. Femmeactuelle.fr : « La bralette est le nouveau mot à la mode pour désigner une forme de soutien-gorge moitié brassière, moitié triangle. [...] La bralette, c’est le summum de la lingerie comfy. »
Ici sur Femmeactuelle.fr un déluge d’anglicismes : homewear, body, sexy, shorty, soutien-gorge minimizer,...
11. — CoViD-19, vaccin obligatoire. Macron en novembre 2020 : « Je veux être clair, je ne rendrai pas la vaccination obligatoire » (Leparisien.fr). Macron est non seulement capable de tout, mais aussi coupable de tout ce qu’il laisse faire, puisqu’il est le général en chef.
12. — CoViD-19, vaccin obligatoire. Conseil de l’Europe, 27 janvier 2021 :

L’Assemblée demande donc instamment aux États membres et à l’Union européenne : [...] de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner.

 

COE

Source.

 

Noter « demande [...] instamment [...] », et non « décide » ni « commande ».
N. B. Las, très las de voir tant d’internautes mal citer, ne pas dater leurs vidéos et ne pas donner un lien précis et non vague permettant de vérifier rapidement la véracité de leurs citations. Enorme perte de valeur. C’est le cas pour l’information ci-dessus. Idem pour Bercoff qui ne nous donne pas l’origine du document qu’il a lu à l’antenne (alinéa 8).
13. — CoViD-19, vaccin obligatoire. CNEWS, Didier Raoult, décembre 2020 : « Si on s’amusait à faire ce vaccin obligatoire, vous auriez une révolution. » J’espère bien qu’au moins une minorité s’opposera à cette obligation directe ou indirecte avec toute la détermination indispensable (on peut au moins, je crois, compter sur Philippot, sinon il est mort politiquement – comme l’est déjà Marine Le Pen et tant d’autres pseudo-opposants).
Selon l’excellent Campagnol, « La prétendue obligation vaccinale est une pure intimidation. Le refus de se présenter [c’est-à-dire de se faire vacciner, je suppose] donnerait lieu à des amendes toutes contestées sur une base juridique tellement solide qu’aucune application réelle n’est imaginable. » Pouvons-nous faire confiance à la justice de notre pays ?
14. LANGUE, lexique, 2 juillet, suite de l’alinéa 8. Bercoff sur Sud Radio continue ce jour à dire assurance vie au lieu d’assurance décès. Sur la même ligne, son invité Massimo Nespolo et l’animatrice. Bercoff nous dit que le document dont il a lu récemment un extrait vient de Suisse, précision très vague et très insuffisante. Bercoff c’est 99 % de blabla maladroit, imprécis, de poncifs et de tournicotage autour du pot (il en devient agaçant) : quand valeur il y a, ce sont les invités qui la font.
15. — CoViD-19, vaccin obligatoire. « Sur la licéité d’une obligation vaccinale anti-covid » de Philippe Ségur, professeur de droit public, ici. « La réponse paraît négative », écrit-il.
Si les moyens directs sont impossibles, l’artificieux et tartufissime Macron prendra les indirects.
16. Un site qui me semble intéressant sur le CoViD-19 : Covidemence.com. Ici un article du 2 juillet sur les tests PCR.
Posé une question à l’auteur sur le sens du mot cas.
17. — CoViD-19, OMS, ivermectine, HCQ...
• « L’OMS déconseille d’utiliser l’ivermectine pour traiter la COVID-19 en dehors des essais cliniques », 31 mars 2021.
Sur la même page, l’OMS recommande « de ne pas administrer d’hydroxychloroquine ou de chloroquine pour le traitement de la COVID-19, quel que soit le degré de gravité de la maladie ».
OMS : « L’ivermectine est sans danger et peut être utilisé à grande échelle [contre l’onchocercose]. [...] Du fait que les vers adultes peuvent continuer à produire des microfilaires jusqu’à ce qu’ils meurent naturellement, l’ivermectine doit être pris une fois par an pendant 16-18 ans pour interrompre la transmission », 30 novembre 2020.
N. B. L’OMS fait ivermectine masculin ; je le fais féminin (voir aspirine).
18. exclam-bleuclair CoViD-19, vaccin obligatoire, LANGUE. Souvent Olivier varie. Véran : « Nous ne contraindrons pas les Français à se faire vacciner. La vaccination n’a pas à être obligatoire en population générale », ici.
Il dit « population générale » : l’expression inclut-elle les professionnels de santé, expression dont on nous rebat les oreilles depuis le début de l’Opération CoViD-19 ? S’il y a une population générale, c’est qu’il y a une population particulière, mais quelle est-elle ? Je crains que, dans la tête de Véran, les professionnels de santé, les fragiles et les comorbides, entre autres, ne fassent pas partie de la générale, habitué que je suis à voir les girouettes politicardes me payer de mots pièges et de monnaie de singe.
Quoi qu’il en soit, le pète-sec Véran a encore le temps de changer d’avis de nouveau sous le premier prétexte vraisemblable trouvé, et son équipe y travaille.
19. exclam-bleuclair CoViD-19, traitements, vaccin obligatoire, éthique...
carré-roux Convention d’Oviedo, Legifrance.fr, article 13 :

Une intervention ayant pour objet de modifier le génome humain ne peut être entreprise que pour des raisons préventives, diagnostiques ou thérapeutiques et seulement si elle n’a pas pour but d’introduire une modification dans le génome de la descendance.

Peser chaque mot.
carré-roux Déclaration d’Helsinki, Wikipedia.org.
carré-roux Serment d’Hippocrate, Conseil national de l’ordre des médecins, Conseil-national.medecin.fr. Extrait :

Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

En lisant cela, je pense aux pressions du Conseil national de l’ordre, à celles l’OMS, de Véran, aux pressions et caresses de Grosse Pharma,...
carré-roux Code de Nuremberg, Wikipedia.org.
20. —CoViD-19, questions...
• Les vaccins sont tellement sûrs que les labos refusent d’avance toute responsabilité en cas d’effet secondaire grave ?
• Est-ce que l’on soigne les porteurs sains contaminants ? est-ce qu’on les isole ?
• Selon Lefigaro.fr, en France 36 % des soignants n’ont pas encore reçu d’injection. Donc même des professionnels récalcitrent : cela ne devrait-il pas alerter les profanes confiants ?
On comprend mieux l’insistance de Véran : ces professionnels font tache, ils sont de mauvais exemples. Pour la majorité des commentateurs de Lefigaro.fr, ce sont des irresponsables qui devraient changer de métier. Dans la ligne de Fourest et de Lechypre.
21. — CoViD-19, vaccin obligatoire. Ouest-france.fr (https://archive.ph/wip/19Vej) : « Covid-19. Quels pays ont franchi le pas de l’obligation vaccinale ? »
Un bon point pour Ouest-france.fr, qui fait souvent des articles intéressants qu’on ne trouve pas ailleurs.
22. LANGUE. Littré :

récalcitrer [v. i.]
1. Terme peu usité. Regimber. Ce cheval ne fait que récalcitrer.
2. Fig. Résister avec opiniâtreté. Il se conjugue avec l’auxiliaire avoir.
ÉTYMOLOGIE. Lat. recalcitrare, de re, et calcitrare, « ruer », de calx, « talon ».

« Nous récalcitrons » encourage les jeux de mots.
23. — CoViD-19, vaccin. Conseil scientifique indépendant n° 12 du 1er juillet 2021, pharmacovigilance du vaccin Pfizer (vidéo) : les hommes se révèlent plus fragiles que les femmes face au Pfizer ; un homme a plus de chances de mourir du vaccin Pfizer qu’un homme ayant contracté le CoViD-19 de mourir du CoViD-19 (à 25 min 7 s) ; c’est l’inverse pour les femmes.
Danger entre 12 et 17 ans, danger pour les 65-85 ans.
Dans l’ensemble, une vidéo dans laquelle un chat aura du mal à retrouver ses petits, dure à suivre, mais c’est certainement en partie dû à moi.
24. tres-important CoViD-19. Que l’on accorde ou pas du crédit aux études et aux statistiques, la seule chose importante, la chose déterminante selon moi est que Macron plombe tout ce qu’il touche et que tout ce que recommande Macron ne peut être que mauvais et empoisonné, empoisonné au Macron.
Donc les vaccins anti-CoViD-19, qu’il recommande, sont mauvais, et l’absence de traitement affirmée par lui est un pernicieux mensonge. Pour utiliser une image que je n’ai pas inventée, Macron est la boussole qui indique le sud.
25. — CoViD-19. Fabrice Di Vizio, c’est un peu le Fabrice Luchini du barreau.
Cela dit, je ne renie pas ma sympathie pour l’avocat Di Vizio.
26. — CoViD-19, 4 juillet. Elle est née en 1938 et elle est furieuse : « Ce petit connard de Macron qui n’a jamais vécu veut faire la loi, mais quelle loi ? », vidéo.
Serions-nous 60 millions de Français à dire la même chose que Macron ferait toujours le beau gosse. Soixante millions de claques le laisseront toujours debout. Il n’est pas là pour nous plaire, il est là pour plaire à lui-même.
27. — Macron le possédé, possédé par lui-même.
28. — CoViD-19. J’ai beau faire des efforts pour réduire à l’essentiel mes notules sur Macron et sur l’Opération CoViD-19, j’en suis à sept depuis ce matin sur ces sujets.
29. LANGUE, CoViD-19, blabla, remplissage, radotage, charabia. La « syndémie », mot « inconnu au bataillon du Larousse et du Petit Robert et à peine plus [sic !] de Wikipédia » selon Anne Crignon (https://archive.ph/wip/e47EB) ; « la prestigieuse [sic] revue scientifique The Lancet », toujours selon Anne Crignon du prestigieux hebdomadaire l’Obs dans le même article ; la « quatrième vague » à la une de tous les médias depuis une semaine et les mêmes médias de répéter sans vergogne « Abonnez-vous » (une invitation presque aussi sensée que « Prenez du Doliprane »).
30. — CoViD-19. Gérard Maudrux : « Pour la première fois, ce ne sont pas les médecins qui traitent une maladie, mais les politiques. »
Les politiques et les journalistes, courroie de transmission entretenue à coups d’avantages et de subventions publiques ou privées (par exemple, 1,9 million d’euros de la fondation de Bill Gates pour le Monde selon Mediapart.fr) – et curieusement dans ces cas-là on ne parle pas de conflit d’intérêts (idem pour les revenus publicitaires dont dépendent en partie les médias...).
31. LANGUE...
Mode. Ils n’ont de cesse de dire « n’avoir de cesse de » suivi d’un infinitif.
(« N’avoir de cesse que » suivi d’un verbe conjugué n’est pas employé.)
Nuage de mots pour cette page. Peu d’intérêt sauf décoratif (site).

 

nuage-de-mots

 

32. LANGUE, CoViD-19, vaccins, 5 juillet. Irène Frachon, médecin : « Aujourd’hui, beaucoup de gens me font confiance et je leur dis : vous avez une solution, faites-vous vacciner ! Même s’il n’y a que quelques effets secondaires comme un syndrome grippal » (Leparisien.fr).
Le « ne... que... » est de trop. Solution : Même s’il y a quelques effets secondaires comme...
33. — CoViD-19, vaccin obligatoire. Patrick Edery : « Donc quand il s’agit d’avorter, c’est le droit le plus important, car “ton corps t’appartient”, mais quand il s’agit de la vaccination, là ton corps appartient à toute la société ? »
34. LANGUE, CoViD-19, traitement. Témoignage d’une malade du CoViD-19, 1/2 : « Au bout de 4-5 jours, nous ne présentions aucun signe d’amélioration pour moi – si ce n’est une fatigue de plus en plus grandissante » (association de victimes du CoViD-19).
À part cette maladresse, comparable à celle de l’alinéa 32, témoignage qui fait peur et très intéressant. À lire. Suite en 38.
35. LANGUE, nuage de mots (alinéa 31) créé gratuitement par le site Nuagedemots.co, 6 juillet. On remarque que le mot CoViD-19 n’apparaît pas dans le nuage, alors qu’il était présent 34 fois sur ma page lors de la création du nuage. En revanche, apparaît le mot calx, qui n’est présent qu’une fois (alinéa 22). Ce nuage est donc sans valeur.
36. exclam-bleuclair CoViD-19, vaccin obligatoire. Florian Philippot : « Très important : 8,8 millions € de liens d’intérêts pour les 96 médecins signataires de la tribune [du] JDD [Journal du dimanche] demandant la vaccination obligatoire des soignants ! Soit en moyenne 91 667 € par signataire ! Colossal ! Voilà une info qu’on devrait nous donner en toute transparence ! »
Des détails ici et ici. Je note que des non-journalistes font un extraordinaire, un impressionnant travail de réinformation.
37. — L’intéressante vidéo de Combaz du 6 juillet est ici (le pape, les vaccins, la soumission...).
38. exclam-bleuclair CoViD-19, traitement. Témoignage d’une malade du CoViD-19, 2/2 (suite du 34). Apparemment « la fameuse liste des médecins engagés » (ici) du collectif Laissons les médecins prescrire ne fonctionne pas, au moins pour Paris.
Explication ? Laissonslesprescrire : « Certains médecins du collectif sont menacés de mort, de sanctions ordinales et/ou visés par des plaintes. »
39. — CoViD-19. La guerre contre les non-vaccinés aura-t-elle lieu ? Nicematin.com : « Les commerçants niçois vaccinés vont pouvoir apposer un label sur leur devanture, a indiqué le maire de Nice, Christian Estrosi, ce jeudi 1er juillet. »
40. — CoViD-19, vaccins. Lalanne : « Vous avez un Professeur qui parle des risques [nocivité à long terme, apparition de maladies auto-immunes] de la vaccination mais le petit @Laurent_Joffrin précise qu’il ne faut pas le dire aux gens sinon ils n’iront pas se faire vacciner ! Le gauchisme et son vrai visage ! »
41. — CoViD-19, vaccin, Grosse Pharma. Rappel de faits. Lemonde.fr (septembre 2009) : « Une amende de 2,3 milliards de dollars pour Pfizer. Le groupe pharmaceutique va ainsi régler à l’amiable les procès qui lui ont été intentés, pour publicité mensongère relative à plusieurs médicaments. [...] Il s’agit de la plus grosse somme payée dans le cas de règlements à l’amiable de contentieux sur des médicaments. »
Et je mettrais ma confiance dans le vaccin Pfizer-BioNTech, qui par-dessus le marché se prétend efficace à 95 % ?
42. LANGUE, 7 juillet. Dictionnaire des francophones.
43. — CoViD-19, 8 juillet. Francetvinfo.fr : « Variant Delta : “Evitez l’Espagne et le Portugal”, conseille le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes [Clément Beaune] aux vacanciers. »
44. — Salut. Festival de Cannes, juillet 2021, Roselyne Bachelot en prière. C’est donc devenu une mode (lancée par Macron) chez les membres de l’exécutif ?
Quelques secondes plus tôt, elle fait la bise à Spike Lee (derrière elle, veste rose).
On ne note aucune « distanciation sociale » malgré la foule.
Le variant Delta serait-il du pipeau uniquement destiné à nous maintenir sous le joug de la peur ?

 

salut-priere

Source vidéo.

Voir entre autres la photo « Macron prie la Madone pour que les Français ne se révoltent pas » sous l’alinéa 169.
45. exclam-bleuclair CoViD-19, vaccination. Kiana Breizh : « C’est quoi, le fascisme ? C’est ça. » Vidéo incluse : interrogé par Bourdin, le présidentiable Xavier Bertrand veut « renforcer et développer le passe sanitaire » (cinémas, cafés, restaurants,...).
Même son de cloche chez Mathias Wargon sur BFMTV, qui « demande que la vaccination soit rendue “obligatoire pour la population” ».
Chef de service des urgences et du SMUR du centre hospitalier Delafontaine à Saint-Denis, Mathias Wargon est le mari d’Emmanuelle Wargon, ministre chargé du Logement. Il aurait été surprenant qu’il ne fût pas d’accord avec son épouse et qu’on l’eût quand même invité à donner son opinion.
46. — CoViD-19. Vidéo : Curé enragé (c’est le pseudonyme de l’auteur, qui semble être un vrai curé) parle du CoViD-19 et est censuré par YouTube. Il lit une longue liste, quoique non exhaustive, de motifs d’interdiction de publication que lui a envoyée YouTube.
47. — CoViD-19. Il existerait un variant Epsilon, principalement en Californie (Lefigaro.fr) ; il réduirait ladite « efficacité » des vaccins (voir aussi Nypost.com).

Il existe aussi un variant Lambda (La-croix.com). Alphabet grec ici...
48. exclam-bleuclair Tyrannie rampante. Inquiétante dérive autoritariste en tout domaine du macronisme. Pascal Perri : « “Que ceux qui ne veulent pas des éoliennes soient privés d’électricité.” La promesse d’une énergie abondante et disponible pour tous est une promesse républicaine [sic], il faut en accepter les contraintes. Jean-François Carenco. » Nommé par Macron, Carenco est président de la commission de régulation de l’énergie ; vidéo sous le touite.
N. B. La citation que fait Perri n’est pas tout à fait exacte. L’exacte est celle-ci à propos des éoliennes : « Moi, je suis pour que ceux qui n’en veulent pas, eh bien, [qu’]ils [n’]aient plus d’électricité. Au moins c’est plus simple. »
Très autoritaire et somme toute assez ridicule, ce Carenco (regardez-le et écoutez avec quelle assurance il parle).
Passe sanitaire du présidentiable Xavier Bertrand, obligation vaccinale, privation d’électricité,... Les tyrans se sentent très forts et se déboutonnent chaque jour un peu plus bas. En revanche, aucune autorité contre les poignardeurs pullulants.

49. — CoViD-19, vaccination obligatoire. Que choisir, juillet-août 2021 : « Une ingérence acceptable. La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a estimé, dans un arrêt, que la vaccination infantile obligatoire était conforme à l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme, garant du droit à la vie privée et familiale. [...] Néanmoins, la CEDH ne donne en aucun cas carte blanche aux États européens pour obliger leurs citoyens à se faire vacciner contre le Covid-19. »
N. B. Comme le fait remarquer le Dr Guillaume Barucq, « L’obligation de 11 vaccins chez l’enfant, qui devait être une mesure provisoire d’exception, est aujourd’hui utilisée comme alibi pour introduire une nouvelle obligation ».
50. — CoViD-19, provaccin. Difficile d’être plus provaccin anti-CoViD-19 que ce Mathieu Molimard, professeur de pharmacologie. À lire et à suivre néanmoins, car il faut connaître les arguments de la partie adverse.

51. — CoViD-19. Un commentateur de Lefigaro.fr : « Je crois qu’avancer des arguments scientifiques ne sert à rien car c’est un problème de confiance entre une partie de la population d’une part et les experts et le gouvernement d’autre part. »
Heureux de voir que je ne suis pas le seul à le penser (voir l’alinéa 24).
Le bâclisme et l’incompétence de Macron et de sa caravane de bras cassés claudicants sont tels que, quel que soit le sujet, ils ne peuvent plus convaincre ni rassembler les Français ; le doute et le mépris – voire la haine – sont désormais profondément installés.
Il y a deux ans que Macron est mort ; il n’est vivant que parce que quotidiennement les médias le ressuscitent.
52. LANGUE, diction. Ecoutez Me Di Vizio qui va trop loin : à partir de « les seuls ego que je crois discerner », à 43 secondes, il ne parle plus, il chante (vidéo). Comme un curé en chaire, un avocat de cinéma. J’espère pour ses clients qu’il se comporte autrement au tribunal.

Inutile, je pense, de rappeler une nouvelle fois que j’ai de l’estime et de la sympathie pour Di Vizio, mais je ne voudrais pas qu’il défende ma cause sur ce ton-là.
53. LANGUE, ERP et passe sanitaire. « ERP est le sigle de “établissement recevant du public”. Cela désigne un bâtiment dans lequel le public (par exemple des clients, des contribuables) est admis. Les gares, les aéroports, les restaurants, les hôtels, les salles de cinéma, les écoles, les maisons de retraite, les hôpitaux, sont tous des ERP » (Dictionnaire.orthodidacte.com).
L’obligation vaccinale pour les professionnels de santé, première marche vers l’obligation générale. À quand l’interdiction d’entrer dans un hôpital sans un passe sanitaire, pour des visites, des soins ou pour des interventions techniques (plombiers, électriciens,...) ?
54. — CoViD-19, vaccin, LANGUE. Didier Raoult toujours provaccin anti-CoViD-19. Il écrit : « Au vu des enjeux de l’épidémie actuelle, je suis favorable à la vaccination systématique des personnels soignants, avec les vaccins recommandés pour leur classe d’âge. J’encourage donc tous mes collègues à se rapprocher de leur centre de vaccination. »
Il est favorable à la vaccination systématique des personnels soignants, mais il n’a pas encore dit qu’il était favorable au vaccin obligatoire pour les soignants ni pour tous. Pas encore.
Il y a peu de temps il recommandait aux vieux la vaccination, aujourd’hui il ajoute donc les jeunes soignants.
Sur les réseaux, des commentateurs trop pressés déclarent que Raoult a retourné sa blouse et qu’il est pour la vaccination obligatoire – c’est exagéré.
Problème de lexique ? Noter que, dans sa deuxième phrase, Raoult dit « collègues », mais non « confrères » ni « collègues et confrères » ; il s’adresse donc en principe aux seuls membres soignants de son IHU, alors que dans sa première phrase il s’adresse à tous les soignants. Je ne sais que conclure. C’est du Raoult.
N. B. Ici dans une vidéo Jean Robin parle des liens entre Raoult et les Chinois. J’avais déjà remarqué sa tendresse pour les Chinois (pour leurs hôpitaux, pour leur vaccin) et qu’il ne mettait jamais en doute les statistiques chinoises et j’avais été un peu surpris par sa position provaccin (voir l’alinéa 69). On notera aussi que la solution de l’hydroxychloroquine lui a été soufflée par les Chinois (mais je me trompe peut-être). Pour Jean Robin, Raoult est un faux jeton.
Je remarque une autre chose, c’est que l’ivermectine a détrôné l’hydroxychloroquine de Raoult, et que Raoult n’est plus le phare qu’il était il y a peu, sa lumière a pâli.

55. LANGUE, société. La règle des quotas Blancs/Noirs, hommes/femmes,... est aussi absurde et destructrice que la règle qui demanderait aux écrivains d’utiliser autant de verbes en -er que de verbes en -ir ou autant de mots féminins que de mots masculins. Je vis dans une civilisation qui veut mourir.
56. — CoViD-19. Mille diables, c’est pas possible, encore lui ! La tique s’accroche aux mollets : Macron s’adressera aux Français lundi 12 à 20 heures (Francetvinfo.fr). On n’a plus de mot pour qualifier l’homme, pour qualifier son absence de savoir-vivre et son insistance indiscrète, juste des jurons.
57. LANGUE, juron. Jehan Frollo dans Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo : « Par les corbignolles de la sainte Vierge ! » (livre 7, chapitre 4, « Anankè »).
58. — CoViD-19, vaccination obligatoire des professionnels de santé. Enfin des arguments convaincants, 1/2.

 

innocuite

Lefigaro.fr (https://archive.ph/wip/nK8z2), 9 juillet, entretien vidéo avec Antoine Perrin,
directeur général de la Fédération des établissements hospitaliers (FEHAP).
Sous-titrage de l’image : « Le vaccin a prouvé son innocuité,
il y a déjà des vaccins obligatoires... ».

 

carré-marronnasse Autonote_Perrin
59. — CoViD-19, vaccination obligatoire des professionnels de santé. Enfin des arguments convaincants, 2/2.
Maintenant découvrons la phrase entière d’Antoine Perrin, directeur général de la Fédération des établissements hospitaliers :

Le vaccin a prouvé son innocuité, il y a déjà des vaccins obligatoires, l’hépatite, par exemple, ça ne pose aucun problème.

Innocuité vraiment ?
Peut-on comparer le vaccin contre le CoViD-19, très récent, et le vaccin contre l’hépatite B, qui date de 1982 (Vidal.fr) ? C’est du bonneteau.
La singulière unanimité des grands médias sur le CoViD-19 (vaccins, absence de traitements éprouvés,...), le silence des syndicats populaires et des partis politiques (à part celui de Philippot) sont pour moi une source permanente d’interrogations et d’étonnement. L’Opération CoViD-19 recrute partout. Cette crise d’unanimité – qui ne peut être, selon moi, qu’une crise de liens d’intérêts – finira-t-elle par se résoudre en une crise populaire, en une sauvage explosion ?
carré-marronnasse Autonote_Perrin
60. exclam-bleuclair CoViD-19, variant Delta. Nicole Delépine : le variant Delta est très contagieux, mais très peu dangereux. En Israël et en Angleterre depuis que ce variant domine, la mortalité chute. Il ne donne qu’un rhume. « Mensonges médiatiques permanents, il est temps que les politiques se réveillent. » Ici et ici.
61. — Opération CoViD-19. Parmi les buts, nombreux, de la crise : séparer, éloigner (fini la bise, fini les manifs,...) ; diviser et créer de la méfiance et de l’hostilité entre les personnes (vaccinés contre non-vaccinés, apartheid sanitaire pour officialiser, encourager, approuver, renforcer le conflit). Buts ou conséquences ? peu importe tant que ça favorise l’oligarchie prédatrice et dominatrice.
J’ai cent raisons de penser que le confinement, le masque, l’absence de traitement et le vaccin ne sont faits que pour « ceux qui ne sont rien », les « sans-dents », les « veaux ». L’oligarchie ne se confine pas, ne porte pas le masque, a des traitements, se fait piquer avec du sérum physiologique.
62 . — Liberté d’expression, 10 juillet. Le compte de Lalanne suspendu.
63. — Opération CoViD-19 : nous sommes les victimes d’une « démolition contrôlée » (expression parfaitement adéquate que j’emprunte à Pierre Hillard) de la société, de la France. L’Opération CoViD-19 n’est qu’une des armes de l’oligarchie ; parmi les autres, citons l’immigration, l’ensauvagement grandissant, la destruction de l’enseignement. Autant de coups de masse volontaires dans les « murs porteurs » (ça, c’est une métaphore de Philippe de Villiers) de la France. Si on décide de reconstruire, c’est au moins cinquante ans de travail, de sang et de douleur qui nous attendent. Actuellement, aucun des candidats déclarés à la présidentielle n’a de programme d’une telle reconstruction. Quant à Macron, il s’apprête à envoyer quelques nouveaux bulldozers avant de devoir partir –  voire fuir.
N. B. Articles de Hillard ici.
64. — CoViD-19, qu’est-ce que le fameux « narratif » ? Nouvelobs.com, 9 juillet...
LANGUE : « Raoult prend position pour la “vaccination systématique” des soignants. L’obligation vaccinale des soignants fait l’objet d’un projet de loi, au moment où le variant Delta pourrait être responsable d’une quatrième vague de l’épidémie de Covid-19. »
Systématique n’est pas synonyme d’obligatoire (voir le 54).
• Quatrième vague : « Le Conseil scientifique a réclamé vendredi un tour de vis pour faire barrage au variant Delta. Ce variant,“60 % plus contagieux que les souches qui circulaient jusqu’ici”, circule partout en Europe et progresse rapidement en France, où il représente déjà “pas loin de 50 %” des contaminations, selon le ministre de la Santé, Olivier Véran. »
Très contagieux, mais est-il dangereux (voir le 60) ?
65. — CoViD-19, 9 juillet. Laprovence.com : « Pour François Crémieux, nouveau directeur de l’AP-HM : il n’y a “pas de droit d’exception pour l’IHU”. »
Didier Raoult est visé, mais aussi Louis Fouché. L’arrivée de ce nouveau directeur pourrait expliquer le Raoult « favorable à la vaccination systématique des personnels soignants ».
Jupiter humilié se rebiffe. Ce nouveau directeur a, semble-t-il, été nommé pour mener l’offensive contre les résistants, les non-conformistes et autres complotistes. Macron ne supporte plus la désaffection grandissante pour le vaccin, pour sa politique et pour sa personne. La déclaration du président prévue pour lundi menace d’être savoureuse. Il va mettre le pied dans la porte et nous obliger à acheter son aspirateur.
Macron nous soûle. La perspective qu’il tente une énième fois de nous imposer sa personne et sa parole est à la fois réjouissante et insupportable : réjouissante, car elle pourrait bien enflammer la résistance.
66. — CoViD-19, 11 juillet. Le Pr Fourtillan aurait été libéré : ici.
67. LANGUE. « Ça craint du boudin », variante augmentative de « Ça craint », est une expression foutraque, amusante et bien trouvée, mais, utilisée à l’imparfait, par exemple (« Ça craignait du boudin »), en perdant sa rime elle perd toute saveur et sa raison d’être.
68. — L’allocution de Macron du lundi 12. La goutte qui fait déborder le vase de nuit ?
69. LANGUE. Valeursactuelles.com (https://archive.ph/wip/KhMfh) : « Réputée pour sa prestance, la plage de La Baule à [sic] cette fois été le lieu de violences contre les forces de l’ordre. »
Vous avez bien lu, une plage réputée pour sa prestance. Ce n’est pas la première fois que je dis que Valeursactuelles.com devrait embaucher des journalistes.
Même si on peut voir là une métonymie (le contenant la plage pour le contenu les gens), le mot est maladroit et, de plus, excessif.
Dictionnaire.lerobert.com :

prestance, nom féminin
Aspect imposant (d’une personne).

En revanche le mot élégance peut s’appliquer aussi bien à une chose qu’à une personne.
Un texte repris de l’AFP peut-être ?
N. B. Quelle horreur, le front de mer de La Baule (voyez la photo de l’article) ! L’immobilier aujourd’hui, demain des éoliennes. #SaccageLaFrance. Ceux qui n’ont pas connu les fronts de mer déserts ou les fronts de mer avec quelques villas de deux ou trois étages toutes différentes mais toutes bâties dans le style local ne peuvent pas comprendre.
carré-marronnasse Autonote La Baule, Pelloux, Ottenheimer
70. — CoViD-19, vaccin obligatoire pour tous. Lefigaro.fr : « Patrick Pelloux : “On va devoir rendre le vaccin obligatoire pour tous”. » Macron recrute partout. Son bâton de pèlerin fait des miracles. Quel est son secret ?

 

Pelloux

Photo extraite de la vidéo avec le sous-titrage de Lefigaro.fr :
« Il ne faut pas oublier les 100 000 morts [en France]. »
Disant cela, Pelloux une fraction de seconde ferme un œil,
indice que quelque chose cloche, qu’il se force.

 

carré-marronnasse Autonote La Baule, Pelloux, Ottenheimer
71. — CoViD-19, vaccin obligatoire, Macron recrute...
• François Bayrou « souhaite que les soignants qui refusent de se faire vacciner soient “suspendus” », Lefigaro.fr.
Et suspendre l’inutile Bayrou et les milliers de corrompus ? se demandent des commentateurs de Lefigaro.fr, dont l’esprit de résistance me surprend agréablement.
• Ghislaine Ottenheimer, rédactrice en chef de Challenges.fr, « face au danger d’une nouvelle vague provoquée par le variant Delta » presse Castex de piquer ferme : « Vaccination obligatoire des soignants : la main de Castex ne doit pas trembler ! »
• Bernard Kouchner, ancien ministre de la Santé : « Refuser la vaccination [pour tous], c’est une trahison », Lejdd.fr (https://archive.ph/wip/MDov2).
• Michel Barnier, « possible candidat à la présidentielle » est favorable à la vaccination obligatoire « pour tout le monde », Ouest-france.fr.
• Etc.
De mauvaises langues diront que ça recrute beaucoup moins sur les homicides par la racaille ou sur l’enfer à Stalincrack.
carré-marronnasse Autonote La Baule, Pelloux, Ottenheimer
72. — CoViD-19, vaccin obligatoire pour les soignants. Je pense au cas particulier d’un certain soignant qui me lit et souffre d’une grave infirmité : prendra-t-on le risque d’aggraver son infirmité par des effets indésirables graves ? Veut-on le désespérer ?
Avant de penser aux autres, je pense bien sûr à moi qui n’ai pas envie de tomber aveugle à la suite d’une thrombose oculaire ou dans le noir éternel d’une boîte à quatre poignées.
Un dernier mot : si nous ne voulons pas de vaccin anti-CoViD-19 obligatoire pour nous, nous n’en voulons pas non plus d’obligatoire pour les autres ; la liberté de le refuser ne peut souffrir d’exception. J’ajoute : la vaccination obligatoire des soignants est le premier pas vers la vaccination obligatoire pour tous.
Macron le Procuste, ça fait longtemps que tu vas trop loin.
73. — CoViD-19, vaccin obligatoire. Le site Meilleures-pompes-funebres.com m’informe que les quatre poignées font partie des « accessoires obligatoires ».
74. — CoViD-19, vaccin, variant Delta. Lola Cohen : « Sur Sky News en Grande-Bretagne, la chaîne parle de 257 morts du variant Delta… Mais précise que 92 étaient non vaccinés et 118 complètement vaccinés ! preuve donc que les vaccins ne fonctionnent pas ! »
C’est Valérie Expert, de Sud Radio, qui devrait lire ça (elle me devient de plus en plus insupportable).
Covidmécouilles (!) de commenter : « Le mythe “ça protège des formes graves” vient de tomber à l’eau, on le savait déjà, mais au moins c’est officiel, le vaccin est au minimum inutile et au pire dangereux. »
Affirmations à nuancer probablement en tenant compte de l’âge et des comorbidités, une forme bénigne pouvant envoyer un comorbide ad patres. Quoi qu’il en soit la religion des nombreux complotistes dont je suis est faite, le vaccin est un piège dont on n’a pas encore compté le nombre de dents.
75. LANGUE. « “Ognon”, “piquenique”... La Suisse “rectifie” l’orthographe française. Le pays vient d’adopter l’orthographe “rectifiée” à l’école. Une réforme validée par l’Académie française depuis les années 1990 », Lefigaro.fr, 2 juillet.
Le progressisme.
Sur le sujet, on peut lire ici « Lesdites “Rectifications de l’orthographe” de 1990, analyse d’un cafouillage ».

 

Procuste

Texte de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
Macron le Procuste, ça fait longtemps que tu vas trop loin.

 

76. exclam-rouge CoViD-19, vacciner pour contaminer, 12 juillet. Au vu des chiffres qui montent en même temps que le nombre de vaccinations, j’en suis à me demander très sérieusement si le but de la vaccination n’est pas la dissémination du virus : vacciner pour contaminer et pour rendre contaminant. Une vaccination mondiale pour une dissémination mondiale. Une folle hypothèse plus que complotiste, le plus sournois des scénarios, dira-t-on, mais que certaines informations rendent crédible. En d’autres termes, atteindre à la maladie collective. Au minimum une intéressante hypothèse de travail, de nouvelles lunettes que je vais tester à partir d’aujourd’hui et une hypothèse que je vais éventuellement préciser.
Nuance : il importe assez peu que ce ne soit pas le but de la vaccination collective obligatoire et que ce n’en soit qu’une des conséquences non désirées. On notera incidemment que l’hypothèse du complot est pour le chercheur, pour l’enquêteur intellectuellement plus excitante et motivante que l’hypothèse de l’erreur et que, pour les coupables, il est moins inconfortable de reconnaître une erreur qu’un complot.
N. B. Les Seychelles (voir Silvano Trotta et Momotchi) et les Fidji, jusqu’alors épargnées, seraient touchées par le virus depuis qu’on y a déployé la vaccination.
77. exclam-bleuclair CoViD-19. Je réponds à ceux qui doutent : il n’y a pas de fumée sans feu. Etant donné la malignité, combinée à de l’incompétence et à du bâclisme, de Macron et de sa joyeuse caravane, rien de plus logique, de plus sain et de plus souhaitable que se développe un fort esprit de complotisme et de soupçon généralisé. La Macronie est en train de tomber en poussière, minée par l’absence de crédit et par la détestation.
L’allocution de Macron prévue pour ce soir réveillera-t-elle les derniers endormis ? Débondera-t-elle une opposition très longtemps, trop longtemps contenue ?
78. LANGUE, synonymes défiance et méfiance. Littré :

DÉFIANCE, MÉFIANCE. La méfiance fait qu’on ne se fie pas du tout  ; la défiance fait qu’on ne se fie qu’avec précaution. Le défiant craint d’être trompé  ; le méfiant croit qu’il sera trompé. La méfiance ne permettrait pas à un homme de confier ses affaires à qui que ce soit  ; la défiance peut lui faire faire un bon choix.

Curieux, car, pour moi, c’est tout le contraire, peut-être parce que le mot défiance, moins utilisé, est moins usé, par conséquent moins affaibli que méfiance. Les angles de méfiance ont été arrondis par l’usage fréquent.
C’est la raison pour laquelle j’avais écrit dans un premier temps « La Macronie est en train de tomber en poussière, minée par la défiance et par la détestation » et que je me suis ensuite résolu à reformuler ainsi : « La Macronie est en train de tomber en poussière, minée par l’absence de crédit et par la détestation. »
Il faudrait faire un petit sondage.
Voir aussi méfaire et défaire : méfaire, c’est mal faire ; mais défaire, c’est détruire. C’est probablement le même principe que j’appliquais inconsciemment pour méfiance et défiance : la méfiance est une fiance imparfaite, la défiance est une fiance détruite.
Mais, en dehors des dictionnaires (qui ne sont pas parole d’Evangile), c’est-à-dire dans l’usage, dans l’usage réel, qu’en est-il ?
Littré cite le proverbe « La défiance est mère de sûreté ». Ne dira-t-on pas plus volontiers aujourd’hui « La méfiance est mère de sûreté » ?
79. — CoViD-19. Fr.sott.net (https://archive.ph/wip/g6ydP) : devant la menace de démantèlement de l’IHU, Raoult a-t-il cédé ?
En novembre 2019, je définissais Macron : d’une main il caresse, de l’autre il cogne. Il caresse son Véran et cogne sur son Raoult.
80. — CoViD-19, complotisme. Kaiten : « Le complotis[me] sera bientôt considéré comme du terrorisme. Avant il était ignoré, aujourd’hui il est critiqué et demain il sera interdit. Le crime de la pensée est proche. » (J’ai remanié la ponctuation.)
C’est bien la voie qu’ont ouverte et pavée Macron et ses médias : soupçonner un complot serait crime et folie absolus, alors que le complot est la chose la plus banale du monde.
81. — CoViD-19, vaccin. Pour le Dr Gérard Maudrux, le meilleur vaccin est le variant Delta lui-même, et il est naturel et gratuit. Explications ici.
82. — Je crains peu de me répéter un peu. Un site n’est pas un livre, personne n’a lu ni ne lira mon site en commençant par la première page et en finissant par la dernière. En particulier, je ne crains pas de répéter les choses importantes et j’ai un éventuel bénéfice à le faire. Exemples sur cette page, le 24, le 51 et le 77.
83. — CoViD-19, lettre ouverte à Macron avant son allocution. Francesoir.fr : « Si votre ministre de la Santé ose dire qu’“on n’a jamais eu autant de recul pour un vaccin que pour celui-ci” et, plus grave encore, qu’“on n’est plus en phase expérimentale”, [les] praticiens savent, eux – comme le laboratoire Pfizer l’a confirmé au journal Le Monde, que vous ne sauriez taxer de “complotisme” –, que “l’essai de phase 3 se poursuit”. »
Si c’est Véran, c’est mal trouvé est la variante clownesque de Se non è vero, è bene trovato (« Si ce n’est pas vrai, c’est bien trouvé »).
Dans trente minutes, le possédé d’Amiens va faire son cirque ; un pitre chasse l’autre. Les médias à la bottine du tyran préparent le public en dévoilant des mesures : « Le pass sanitaire va être étendu à des établissements recevant du public. Parmi les lieux concernés figurent notamment les lieux culturels comme les théâtres et cinémas ou sportifs, selon des sources gouvernementales. [...] Les restaurants et les bars pourraient être concernés aussi », Lefigaro.fr. Pour les restaurants et les bars, ça m’étonnerait, ce serait un tollé quasi général et le retour des heures les plus sombres, un pas en arrière.
exclam-bleuclair 20 h 14. Eh si ! il a osé, l’ogre : passe sanitaire dans les bars et les restaurants (entre autres) à partir du 1er août et il s’enhardit à parler d’un « été de retrouvailles et de retour aux sources » ! C’est consternant.
Comme le fait remarquer l’excellente Momotchi, une fois de plus les plus inquiets, les perspicaces, c’est-à-dire les « complotistes », avaient raison (vaccin obligatoire, tour de vis et nouvelles restrictions,...).
À nous de contrer le dingue.
À suivre.
84. — CoViD-19, c’est l’escalade. Selon Anonyme Citoyen, « Le pass sanitaire va être étendu pour tous les événements ou lieux de plus de 50 personnes dès le 21 juillet. Le #PasseSanitaire sera étendu début août aux restaurants, bars, trains et avions et la vaccination sera obligatoire pour les soignants (BFMTV) ». En août, le passe sera exigé pour entrer dans un hôpital selon Lefigaro.fr. Même pour une admission aux urgences, pour aller chez le médecin, pour entrer dans une pharmacie ?
J’avais beau penser que Macron était dingue (il suffit de se rappeler la fête de la musique à l’Elysée en 2018 avec Kiddy Smile), l’escalade spectaculaire à laquelle il s’est livré aujourd’hui m’a surpris. C’est une leçon que je me répéterai et que je retiendrai : Macron n’a aucune limite.
Cet homme est complètement fou et il est désormais complètement démasqué.
Il s’est obliquement laissé aller à sa nature totalitaire, se vengeant par la même occasion, et magistralement, de la claque reçue aux élections régionales et aux départementales, du flot de détestation qui fuit de partout contre lui, de la gifle de Tain et des gilets-jaunes.
85. — CoViD-19, l’escalade. Florian Philippot : « J’appelle toutes les forces de Liberté à s’unir face à l’extrême gravité de la situation. Que toutes ces forces organisent ensemble le #Boycott et que toutes s’unissent dans un défilé national historique samedi 15h à Paris. »
86. — CoViD-19, l’escalade. Adina de Souzy : « Ce soir, le monstre #Macron apporte la tête, le cœur de la #France sur un plateau à ses maîtres ! »
Il nous a également sacrifiés à sa haine. C’est peut-être de ce jour, 12 juillet, qu’on pourra dater la naissance d’une vraie résistance. Macron a basculé dans un autre monde, nous devons faire de même.
87. CoViD-19, l’escalade. Rmc.bfmtv.com : « “Dans mon service, 40 % du personnel infirmier a donné sa démission”, confie le chef de la réanimation à l’hôpital Lariboisière. » Ça me paraît beaucoup, comme ces centaines de milliers de personnes se connectant ce jour à Doctolib pour recevoir une vaccination.
• Piquer Macron, l’enfermer.
88. exclam-bleuclair CoViD-19, l’escalade. Bfmtv.com : « Les policiers et gendarmes ne seront pas soumis à l’obligation vaccinale en septembre. [...] Il s’agit bien sûr de l’obligation vaccinale pendant leurs heures de travail. Sur le temps de repos, les membres des forces de l’ordre sont soumis aux mêmes restrictions que le reste de la population, avec notamment le pass sanitaire. »
Certes Macron a plus que jamais besoin de leur protection et ne peut se les mettre complètement à dos, mais la mesure est bancale, à l’image du claudiquant d’Amiens.
89. CoViD-19, l’escalade, 13 juillet. Ça sent la lutte finale. Macron n’est pas Jupiter, c’est Eole qui sème le vent. Il faut que l’un des deux s’humilie et se dissolve, c’est Macron ou nous.
Ce matin cependant, les grands médias soutiennent explicitement ou implicitement Macron ; en tout cas, aucun sursaut, aucun hoquet d’horreur. Désormais tout est démasqué, médias et Macron. On savait les grands médias moribonds, quasi dépourvus de volonté critique et d’autonomie, aujourd’hui ils sont morts.
90. — CoViD-19, l’escalade ; bars, restaurants. BFMTV : « Le pass sanitaire s’appliquera [aussi] sur les terrasses [...], explique Gabriel Attal. » Ne laisser aux citoyens aucune porte de sortie, aucune voie d’évitement, serrer la vis jusqu’à ce qu’elle casse.
91. — CoViD-19, l’escalade. Campagnol : « La clé de tout, ce sont les routiers, et ils le comprendront vite. » Affamer Macron, couper la route du homard.
92. — CoViD-19, l’escalade. La vidéo et la transcription de l’allocution historique du boute-feu d’Amiens du 12 juillet sont ici.
Copie d’écran d’un extrait de la page : « Grâce aux efforts des Français, les hospitalisations et les décès sont au plus bas depuis près d’un an. » Un brin paradoxal, non ?

 

au-plus-bas

 

« Grâce aux efforts des Français » : courtisan (pour mieux faire passer la potion amère qui va suivre), humiliant (il retourne le couteau dans la plaie) et mensonger, les efforts n’ayant été obtenus que sous la menace de la boîte à claques à 135 euros.
Solution du paradoxe du violent tour de vis actuel : la menace, donc l’hypothèse, la pure hypothèse d’une « quatrième vague », due au variant Delta, variant que certains médecins disent certes très contagieux, mais quasi inoffensif.
Voyez, la boîte à claques de Macron est inépuisable.
Cependant que, à deux pas de chez nous, ce 13 juillet « l’Angleterre confirme la levée totale des restrictions le 19 juillet » (ici)... Le Royaume-Uni est libre, il n’a plus à suivre les directives pernicieuses de l’UE.
• Piquer Macron, l’enfermer.
carré-marronnasse Autonote Macron 12-7-21
93. — CoViD-19, l’escalade. On ne les oubliera jamais. Campagnol : « Les gens qui s’expriment à la télévision pour faire corps littéralement avec les pires mesures totalitaires seront retrouvés un par un dès que nous en serons sortis. »
94. — CoViD-19, l’escalade. Défilé du 14-Juillet selon Francetvinfo.fr :

Un test négatif récent, un certificat de vaccination complète ou un certificat de guérison de moins de six mois seront exigés pour pouvoir assister au défilé. 

L’escalade de la bouffonnerie :

Les deux youtubeurs stars [McFly et Carlito], reçus à l’Élysée en mai à la suite d’un pari, vont survoler Paris avec la patrouille de France, comme ils l’avaient promis. De son côté, Emmanuel Macron s’était engagé à faire apparaître le portrait des deux hommes lors d’une allocution. Au vu du contexte, il n’est pas sûr que l’engagement soit tenu pour le 14-Juillet.

Pitoyable. Le cuistronome en culotte courte, l’évaporé de la République.
95. exclam-bleuclair CoViD-19, l’escalade. Francetvinfo.fr : Véran « a annoncé que seuls sept jours suffiraient désormais après la seconde dose pour être considéré comme totalement protégé en France ».
Il change les règles médicales quand ça l’arrange. Véran a donc commencé par se contredire en affirmant qu’on pouvait mélanger les vaccins (une dose de l’un, puis une dose de l’autre), maintenant il se contredit en affirmant qu’on peut raccourcir les délais entre deux doses. Conclusion : il veut quoi qu’il nous en coûte nous fourguer les vaccins, et ces louvoiements au gré du vent ont de quoi inquiéter sérieusement ; ils devraient ouvrir les yeux de quelques crédules.
L’outrecuidance macronienne a contaminé toute la caravane de bras cassés.
96. — CoViD-19, vaccins. Raoult, le variant Delta et le futur des vaccins, vidéo du 13 juillet.
97. CoViD-19, l’escalade. Sous la dernière vidéo (13 juillet) de Campagnol TVL, un commentaire pour faire réfléchir : ce n’est pas le virus qui est l’arme de guerre, mais le vaccin. Un autre commentateur précise : le virus est l’arme pour l’esprit, le vaccin est l’arme pour le corps.
98. LANGUE et CoViD-19, rhinocérite. La rhinocérite est la maladie du suivisme, de la moutonnerie ; « l’attitude passive des gens face à la domination » selon Philofrancais.fr, qui fait un résumé et une analyse de la pièce de théâtre Rhinocéros, de Ionesco. Les commentateurs de l’Opération CoViD-19 citent parfois cette pièce.
On peut voir la pièce ici sur YouTube, elle est découpée en quatre vidéos. Le texte est de qualité. À écouter si vous supportez la déclamation d’acteurs qui forcent leur voix, hurlent, en font trop.
99. — CoViD-19, traitement. Lindependant.fr : « Plitidepsine : ce médicament produit en Espagne réduit de près de 100 % la charge virale de la Covid-19 » (janvier 2021).
100. — CoViD-19, vaccins. Risques de thrombose, vaisseaux endommagés de façon définitive : le problème des D dimères dans le sang de vaccinés, vidéo du Dr canadien Charles Hoffe. Follement complotiste ou terriblement inquiétant ?
Sante.lefigaro.fr : « Les D dimères résultent de la dégradation de la fibrine des caillots. Leur présence à un taux élevé dans le sang signe l’existence d’une activation de la coagulation et de la formation de caillots, ou thrombus. »
101. CoViD-19, l’escalade. Campagnol : « Mon voisin, 97 ans : “Je reste parce que je veux les voir en prison avant de partir.” »
102. LANGUE, CoViD-19, « Nous sommes en guerre ». Marcel a trouvé l’expression qui fait mouche : « les profiteurs de guerre », ceux qui tirent des bénéfices financiers de l’Opération CoViD-19. À côté de « collabos », c’est une expression qui nous manquait.
103. exclam-rouge CoViD-19, l’escalade ; Macron, prends-en de la graine ! Francetvinfo.fr : « Allemagne : la vaccination ne deviendra pas obligatoire, y compris pour les soignants, annonce la chancelière Angela Merkel. “Je ne pense pas qu’on puisse gagner la confiance en changeant ce que nous avons dit”, a déclaré, mardi, la chancelière allemande lors d’une conférence de presse. »
104. — CoViD-19, l’escalade dictatoriale, 14 juillet. Brèves de presse : « En même temps que la réception du résultat du test, chaque personne positive recevra automatiquement un arrêté préfectoral individuel l’obligeant à une quarantaine. La personne pourra être contrôlée à son domicile par la police ou la gendarmerie (RTL citant Matignon). » (Avant-projet de loi.)
On croit rêver, mais, à vrai dire, les complotistes s’y attendaient. Fuir les tests.
Déluge d’informations importantes sur le CoViD-19 depuis le 12 juillet ; j’en passe certaines qui ne sont pas moins importantes que celle ci-dessus : voir ce jour Philippot entre autres touiteurs. Je ne peux plus suivre, je suis débordé.
Nombreuses manifestations ce jour.
Asselineau, lui aussi, s’oppose à la tyrannique incompétence de Macron – j’avais oublié de le signaler – et apporte « tout [s]on soutien » aux manifestants contre le vaccin obligatoire.
105. LANGUE, CoViD-19. Le vaccinisme.
106. — CoViD-19, vaccins inopérants. Francesoir.fr, entretien vidéo avec le Pr Peter McCullough : le Delta (dont l’existence a constitué pour Macron le seul motif d’avoir aggravé considérablement les mesures sanitaires le 12 juillet) est plus contagieux que les autres souches, mais il est moins virulent et les vaccins actuels sont inopérants sur lui (et sur le Lambda). Plus le virus mute, moins il est dangereux ; les asymptomatiques ne sont pas contaminants ; vaccination du personnel de santé inutile ; les vaccins actuels ne sont pas fiables.
• Piquer Macron, l’enfermer. L’isoler.
107. — CoViD-19. Florian Philippot appelle à une grande manifestation à Paris le samedi 17.
108. LANGUE, logique, CoViD-19, 15 juillet. Lefigaro.fr, article d’Anne-Laure Frémont :

Isolement contrôlé des malades, 45 000 euros d’amende aux établissements récalcitrants... L’exécutif accroît sa fermeté.

« Fermeté » a quelque chose de positif et de sain, tandis que « venimeuse et malveillante obstination » est l’expression qui s’impose.

Le nombre de malades hospitalisés continue de baisser, de même que celui de patients admis en soins critiques. Prudence toutefois : le nombre quotidien d’admissions dans ces services recommence à augmenter.

Donc ça baisse mais ça augmente.
109. — CoViD-19, l’escalade. Les non-vaccinés seront les responsables de tous les problèmes à venir, réels ou imaginaires, et si les choses s’amélioraient ce serait grâce aux vaccins et aux restrictions-punitions. Macron se pense gagnant d’avance dans tous les cas – et c’est à ça que servent les cabinets de conseil de Macron que paie le généreux contribuable.
110. — Le feu d’artifice parisien du 14-Juillet à 600 000 euros (Liberation.fr) n’a jamais paru aussi artificiel, hypocrite, discordant et scandaleux, pour cause de tyrannie surtout ; je n’ai même pas mis le nez à ma fenêtre pour regarder le ciel, j’ai tiré les rideaux, j’aurais volontiers bouché mes oreilles. Il aurait fallu prendre l’Elysée plutôt que de regarder le ciel.
Plusieurs vidéos de Remy Buisine sur les manifestations d’hier à Paris : pas une atmosphère de fête, mais de rébellion. Macron roule comme un petit-pois isolé au fond de la grande casserole vide de l’Elysée.
111. — Policiers et gendarmes ne sont que l’outil de Macron, ils vont assez vaillamment un peu partout et tous les jours au casse-pipe pour rien, insultés, blessés, tués et encore tués. Ils reçoivent mille coups qui ne sont destinés qu’à Macron. On ne sait pas grand-chose de ce qu’ils pensent, de leurs éventuelles hésitations, mais j’imagine mal que ça puisse durer encore des mois. Ils comprennent certainement qu’ils travaillent chaque jour un peu plus contre leur intérêt et qu’ils sont au seul service d’un petit prétentieux égoïste, dangereux et sournois, et non plus au service de l’ensemble de la société, des petits et des sans-grade comme eux.
112. — Policiers et gendarmes ne sont que l’outil de Macron : quant à leurs enfants, comme leur épouse, ils doivent raser les murs, ne surtout pas dire que leur père est policier. Mille diables, quelle vie là est-ce ?
113. — CoViD-19, l’escalade. Momotchi :

 

Momotchi

Résumé du texte de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
Selon le Monde, Momotchi et Medical Follower, entre autres,
sont des figures notoires de la désinformation sur Twitter.
Noter cependant que Momotchi n’est plus sur Twitter depuis environ un mois.

 

Le Monde fâché jaloux du succès de ces esprits libres ? Auteurs : William Audureau, Samuel Laurent et Maxime Vaudano. Quelques mots extraits de l’article : « affrontements acharnés », « harcèlement en ligne », « les insultes fusent », « l’IHU avance, et sa soldatesque suit », « messages de dénigrement », « menaces explicites ». Je n’ai pu lire l’article en entier, car payant, mais le but des trois auteurs semble être essentiellement et sournoisement le suivant : attaquer le libre penseur Raoult par le biais de ses partisans.
N. B. Momotchi publie beaucoup, mais ses textes sont souvent obscurs. Trotta, qui publie moins, est clair en général.
114. — CoViD-19, l’escalade. Je lis ici et là qu’il faudra un passe sanitaire pour entrer dans une boulangerie, c’est certainement une crainte non fondée dans l’état actuel des choses, sinon c’est la révolution enfin assurée avant que les non-vaccinés meurent faute de nourriture et les commerçants faute de clients. Cela dit, rappelons-nous qu’Emmanuel Mochecron n’a aucune limite et qu’il a déjà largement franchi la frontière du raisonnable et du supportable et que nous ne pouvons rien augurer de son état psychique pour les jours qui viennent. Pétera-t-il le dernier câble qui le relie à la réalité ? c’est possible. Regardons.
115. — Pluie de sarcasmes sur l’Opération CoViD-19...
carré-roux Excellente petite vidéo ici. Je ne connais pas le nom de l’auteur, appelons-le « le Maigrichon ».
carré-roux Trois citations extraites du compte Twitter de Campagnol...
• Le pire c’est que si Castex devait être fusillé demain matin il ne comprendrait pas pourquoi.
• Quand Macron joue avec le feu on a vu ce que ça donnait à Notre-Dame.
• Il va de soi qu’Agnès Buzyn ne pourra pas rentrer en France sans répondre à des questions précises en direct sur France 2 devant une juridiction d’exception.
Castex est simplex, et je crois qu’en effet il ne comprendrait pas ; Macron est le premier président français apprenti sorcier et il est en train de mettre le feu à la baraque dont il est le concierge ; Buzyn songe raisonnablement à choisir l’exil.
116. exclam-bleuclair Opération CoViD-19. Francetvinfo.fr : « Contrôles des pass sanitaires : “La police et la gendarmerie ont autre chose à faire”, estime le délégué général du syndicat Alliance. »
Rappel : « Le non-contrôle [par les commerçants] du pass-sanitaire sera sanctionné par une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 [!] euros et un an [!] de prison. Un projet de loi sera présenté en Conseil des ministres le 19 juillet. »
Sage réponse du syndicat. Emmanuel Mâchecron, dit l’Ogre, pense que la France entière est à sa botte pour satisfaire, toutes affaires cessantes, ses plus folles lubies de tyran en culotte courte. Le possédé du Touquet va se mettre à dos le monde entier.

carré-rose Mise à jour de l’alinéa 110. « Le feu d’artifice parisien du 14-Juillet à 600 000 euros (Liberation.fr) ».

117. LANGUE, cocher, côcher. Liberation.fr, juillet 2021, la scie :

« On est venu me chercher. Femme, jeune, société civile : je cochais toutes les cases », répond-elle [Christelle Morançais, présidente de la région Pays-de-la-Loire].

Cocher toutes les cases, expression traduite de l’anglais, est une scie dont je me suis vite lassé, mais dont je m’amuse parfois en pensant à un verbe peu usité (c’est plus amusant quand c’est un homme qui parle). Littré :

côcher [v. t.]
Couvrir la femelle en parlant du coq et, en général, des autres oiseaux.

Cocher, côcher : le o de cote pour le premier, celui de côte pour le second.
118. — CoViD-19, l’escalade du rire. Le Dr Brigitte Milhau sur CNews, je l’ai vu et entendu deux fois, c’est un cas inquiétant (ses explications ; la profusion de ses gestes inutiles ou sans signification, qui cependant visent à donner du poids à ses explications). Voyez ici. Qui peut accorder du crédit à cette dame ?
119. exclam-bleuclair CoViD-19, l’escalade. Campagnol : « Brigitte ne [d]oit se faire aucune illusion, le peuple a compris qu’elle est co-auteur de tout cela. »
Je me suis souvent interrogé sur le rôle de l’épouse du possédé d’Amiens : est-elle dupe de son mari, l’approuve-t-elle ou l’inspire-t-elle ?
« En tout cas, ce qu’elle n’inspire pas, c’est la confiance », commente le serveur du Balto qui essuie les verres au fond du café.

 

Brigitte-M

Brigitte Macron et son mari lors du G7 de Biarritz. Source : Parismatch.com.

 

120. exclam-bleuclair CoViD-19, l’escalade, vaccin obligatoire. Rappels.
Article L1111-4

Toute personne a le droit de refuser ou de ne pas recevoir un traitement. [...] Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment.

Article R4127-36

Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas.
Lorsque le malade, en état d’exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences.
Si le malade est hors d’état d’exprimer sa volonté, le médecin ne peut intervenir sans que la personne de confiance, à défaut, la famille ou un de ses proches ait été prévenu et informé, sauf urgence ou impossibilité.

Noter que ce que dit la loi peut être changé par la loi, et que le forcené du Touquet a quasi tout le pouvoir en main grâce à ses godillots de l’Assemblée.
121.
— CoViD-19, l’escalade. Francetvinfo.fr :
« Pass sanitaire : “Une dictature ce n’est pas ça”, se défend Emmanuel Macron au lendemain des manifestations dans plusieurs villes de France. »
Un président de la République française, ce n’est pas ça non plus. Le régime actuel peut être raisonnablement défini comme un variant de dictature dont la virulence croît sans cesse pour atteindre ses buts : avoir raison de son hôte, la démocratie et « ceux qui ne sont rien ». Il est encore temps que le baigneur du Touquet comprenne que les Français ont encore au moins un œil ouvert après qu’il en a définitivement fermé quelques-uns à coups de LBD. Les Français, Monsieur Macron, n’ont perdu ni la vision ni la mémoire.
122. LANGUE. Une intéressante nuance de langage que fait le commentateur Liyle sur Francetvinfo.fr : « Ce n’est pas une dictature, mais c’est de la dictature. » Un autre précise : « premières marches vers la dictature ».
Quoi qu’il en soit – et on sait ce qu’il en est –, si le mot dictature gêne, nous emploierons le mot tyrannie. Ce mot nous suffit bien, la Marseillaise ne dit-elle pas « Contre nous de la tyrannie/L’étendard sanglant est levé » ?
L’espace de commentaires de Francetvinfo.fr devient de plus en plus fréquentable et représentatif des Français, le pourcentage de bêlants LREM ayant nettement diminué depuis un mois ou deux.
123. — CoViD-19. Un nouveau télégrameur opposant à l’Opération CoViD-19 ici.
124.
LANGUE, claquer le baigneur/claquer le beignet.
Expressio.fr :

claquer le baigneur : taper sur les fesses ; mettre une fessée
claquer le beignet : gifler

125. CoViD-19, l’escalade. Momotchi : « Saviez-vous que 2 enfants sur 10 ont développé une leucémie 3 ans après avoir testé une thérapie génique ? Et ces enfants étaient traités par... Alain Fischer (INSERM) en 1999. La thérapie génique a été suspendue en octobre 2002 suite à cela. Le traitement s’est inséré près [sic] d’oncogènes, des gènes qui peuvent causer un cancer. [Voir détails ici.] »
Conclusion, le Pr Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, n’ignore pas le danger d’une thérapie génique. Très intéressant.
126. CoViD-19, l’escalade. Campagnol : « La grande conséquence de l’obligation faite aux soignants c’est que maintenant ils balancent sans complexe sur les effets secondaires et les morts dues au vaccin et ça fait mal. »
Si ça pouvait être vrai !
127. — CoViD-19, l’escalade. Ouest-france.fr : le patron du bistrot la Java, rue Sainte-Barbe à Saint-Malo, « ne demandera pas le pass sanitaire et met 45 000 € de côté pour l’amende ». Il dit aussi avoir « préparé une valise pour “partir en prison”, car, en cas de non-contrôle, les établissements pourront encourir [en plus de l’amende] une peine allant jusqu’à [...] un an d’emprisonnement ».
128. — CoViD-19, l’escalade. Campagnol (alias Christian Combaz) propose une expérience psychique amusante ; je relaie sa proposition par jeu et parce que l’homme m’est sympathique : « Samedi 17, à 17 heures, pendant la manif [anti-passe sanitaire], concentrez-vous sur un seul vœu, l’autodestruction du régime Macron, l’effondrement de cette étoile à neutrons qui sera victime de l’excès de gravité de sa connerie. Le pouvoir de la pensée est très sous-estimé. »
Je participerai bien sûr à l’expérience demain 17 juillet à 17 heures.
129. exclam-bleuclair CoViD-19, l’escalade de la manipulation mentale. Lefigaro.fr : « Etes-vous favorable à l’isolement obligatoire des personnes testées positives ? »
Près de 78 % de oui à 21 h 15 avec 73 795 votants. Vous avez bien lu « testées positives », et non malades ! D’abord oser faire un pareil sondage et ensuite avoir un tel pourcentage de oui : en pleine folie nous sommes. Oser un tel sondage (penser aux faux positifs, aux positifs asymptomatiques, non contagieux,...), c’est vouloir faire douter les gens de leur capacité de discernement, les faire douter d’eux-mêmes. On est en pleine manipulation psychique (« psy op », nous disent les lettrés) de haut niveau d’abrutissement (résultats bidonnés et certains commentateurs stipendiés probablement – mais le sondage, lui, est réel et avéré).

Les grands médias sont morts le 12 juillet, disais-je. La démocratie hésite et se tâte.

 

sondage

Description de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
Photo du résultat du sondage du 16 juillet à 21 h 15.

 

130. — CoViD-19, passe sanitaire, vaccin...
Leparisien.fr, 17 juillet : « Pour 300 euros, il est possible de se faire faussement vacciner et de repartir avec le précieux sésame, comme l’a expérimenté un de nos reporters » (vidéo sur la page).
La solution la plus élégante et la plus française n’est pas de tricher contre le tyran ni de ruser, mais de le faire tomber du haut de son Olympe de théâtre et de carton ondulé, puis de le juger afin de mettre ses fautes sous les yeux de tous.
Lefigaro.fr : « Darmanin demande aux préfets de renforcer la protection des élus face aux anti-vaccins. Plusieurs élus, dont la députée Patricia Mirallès, ont été menacés de mort. Des manifestations anti-vaccins sont attendues ce samedi. »
Préciser : anti-vaccins obligatoires contre le CoViD-19 et anti-passe sanitaire.
Risible : Darmanin en fait trop et pas assez ; en sonnant ainsi le tocsin, il renforce l’image selon laquelle, face aux menaces de mort, les élus sont plus protégés que le petit peuple.
131. exclam-rouge CoViD-19, l’escalade contre la tyrannie. Manifestations en France ce samedi 17, dont deux à Paris : une à 14 heures à République et une à 15 heures (sic) à Palais-Royal, selon Anonyme Citoyen.
À 14 h 30 selon Florian Philippot : « #DéfiléHistorique pour la Liberté samedi 14h30 place du Palais Royal Paris #NonAuPasseDeLaHonte. »
(J’aime bien #DéfiléHistorique, d’autant plus qu’il s’agit certainement d’une manifestation statique, puisque aucun parcours n’a été annoncé sur le Twitter de Philippot. Mise à jour : c’était bien une manif mobile.)

 

manif-covid

Description de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
Avis de manifestation pour le 17 juillet à Palais-Royal à 14 h 30.

 

• Les Policiers en colère de France Police, qui sont contre le vaccin obligatoire et qui déclarent que « en France le climat devient irrespirable », seront peut-être de la partie. « Irrespirable » n’est pas qu’un jeu de mots à propos du virus aéroporté et des masques.
Lefigaro.fr : « Ruffin, Philippot, Dupont-Aignan et Asselineau appellent à manifester contre le passe sanitaire. »
• Aucun appel des présidentiables Mélenchon et Marine Le Pen.
• Pas de pluie prévue pour ce samedi 17 à Paris par Meteofrance.com ; 24 degrés l’après-midi. Le Ciel est donc avec nous.
132. CoViD-19, suite du 128, mentalisation : l’idée d’ouvrir un abîme devant Macron et sa caravane dans lequel tous tombent.
133. exclam-bleuclair Société. Si je regarde une femme pendant plus de dix secondes, je suis dangereux ; si je regarde un Maghrébin ou un Noir pendant plus de dix secondes, je suis dangereux (le fameux « mauvais regard ») ; si je regarde un enfant pendant plus de dix secondes, je suis dangereux. Voilà le monde que vous avez fait, les Sarkozy, Hollande, Macron et vous les médias traîtres et aplatis. Ou devant la justice ou devant l’histoire, vous devez le payer cher.
134. CoViD-19, journatocs. Campagnol à propos des gros médias et des manifestations de ce 17 juillet : « Je passe de LCI à Cnews pour voir ce qui s’est passé dans les villes de France : rien. Il faudra démanteler ces rédactions, qu’il n’en reste pas une pierre debout. »
135. — CoViD-19, contre la tyrannie. J’étais aujourd’hui à Paris à la manifestation de Philippot. Quel plaisir de voir autant de monde !

 

Saints-Peres

Il est 16 heures sur la rive gauche à l’entrée de la rue des Saints-Pères,
le cortège attend, piétine ; il y a trop de monde, la rue ne peut pas nous avaler tous.
(Pour les utilisateurs de la lecture vocale, le texte ci-avant est le commentaire de la photo.)

 

Parlé, entre autres, avec Florence, cette petite femme de 67 ans que tous les gilets-jaunes connaissent. Quel bagout, quel débit ! Difficile d’en placer une et de savoir si elle parle sérieusement.
136. CoViD-19, journatocs. Pour mieux comprendre leur traîtrise et leur silence. Lesechos.fr, 5 juillet  2020 : « Coronavirus : le gouvernement a débloqué 2 milliards pour les médias. »
137. — CoViD-19, l’escalade. Florian Philippot : « Le #PassSanitaire ne sera donc pas obligatoire aux restos de l’Assemblée nationale et du Sénat ! » Certes, mais qu’en est-il pour les cantines et restaurants d’entreprise ? Selon Bfmtv, « le pass sanitaire ne s’appliquera pas dans les restaurants d’entreprise ». Si j en crois le même article, c’est seulement au-delà de 50 personnes que le passe sera exigé dans les autres types de restaurants. Pas facile de suivre.
138. — CoViD-19, l’escalade. Bfmtv : « “Dorénavant, c’est soit la vaccination générale, soit le tsunami viral”, prévient Gabriel Attal. » Carrément.
139. — CoViD-19, l’escalade. Bonsens.info, lettre aux députés et aux sénateurs, extrait (j’ai remanié l’orthographe) :

La pharmacovigilance sur les vaccins a enregistré au 3 juin 2021 (ANSM) :
37 850 effets indésirables
dont 11 270 effets indésirables graves (29,8 %), comprenant au moins...
 820 décès
694 AVC graves
379 pronostics vitaux engagés
209 paralysies de Bell graves
 46 syndromes de Guillain Barré

140. LANGUE. François-Xavier Bellamy et Loïc Hervé : « Nous avons vu vaciller, de confinement en couvre-feu, la rassurante et illusoire évidence de nos libertés publiques » (Lefigaro.fr, 14 juillet).
Comment, François-Xavier Bellamy, « philosophe », paraît-il, fait-il pour ne pas voir, comme beaucoup d’autres, que le couvre-feu est un confinement, puisqu’il nous interdit de sortir une partie du jour sauf raison particulière ? (Le dernier couvre-feu courait de 23 heures à 6 heures si je me souviens bien.)
Le premier devoir d’un philosophe c’est de s’assurer du sens des mots qu’il emploie.
141. — CoViD-19, l’escalade. Oniam.fr (Office national d’indemnisation des accidents médicaux) : procédure gratuite pour les victimes de la vaccination contre le CoViD-19, demande d’indemnisation, formulaire ici.
« Référentiel d’indemnisation » de 2018 dans le cadre d’une vaccination obligatoire : si la victime décédée est un conjoint, un concubin ou un pacsé, l’indemnisation est de 15 000 à 25 000 euros (voir ici).
142. — CoViD-19, journalisme. Botard (Rhinocéros, de Ionesco, 1959) : « Je ne crois pas les journalistes. Les journalistes sont tous des menteurs, je sais à quoi m’en tenir, je ne crois que ce que je vois, de mes propres yeux. En tant qu’ancien instituteur, j’aime la chose précise, scientifiquement prouvée, je suis un esprit méthodique, exact. » Botard n’est pas un personnage sympathique de la pièce, mais nous le remercions pour son témoignage.
143. LANGUE. Littré, remercier.

remercier [...]
2. Refuser honnêtement. Il nous a remerciés de nos offres de service. « Si le roi m’en disait autant, je le remercierais de son amitié », Voltaire, Comment. sur Corn. Cinna, V, 1.
Ironiquement. [...] On dit aussi, à propos d’un mauvais service, d’une chose désagréable : Je vous remercie de vos confitures.

À propos de « refuser honnêtement » :

honnêtement, adv.
Avec les bienséances qu’exige la société. Il lui a parlé fort honnêtement. Il l’a reçu le plus honnêtement du monde. [...]

J’ai pensé dans un premier temps que Je vous remercie de vos confitures pouvait être utilisé en toute circonstance, comme une expression et quel que soit le mauvais service, et j’ai trouvé le mot amusant. Exemple : « La voiture que vous m’avez prêtée est tombée en panne d’essence au bout de 1 kilomètre : je vous remercie de vos confitures ! » ; une expression cocasse et inattendue comme Quel rapport avec la choucroute ?
Dans un deuxième temps je me suis dit que je m’étais trompé, dans un troisième que tout bien pesé c’était peut-être bien une expression toute faite, dans un quatrième j’hésite.
144. — CoViD-19, l’escalade. Au cas où Campagnol serait censuré par Twitter : Gettr.com.
N. B. Pour créer un compte sur Gettr.com, c’est ici. Qu’est-ce que Gettr ? ici et ici. Nombre de signes : 777 au maximum pour chaque publication. J’ai créé un compte pour tester l’outil ; pas besoin de donner un numéro de téléphone (c’est comme Twitter à ses débuts, mais ça risque de changer ; voyez l’ogre Facebook, qui demande même une copie de la carte d’identité) : https://gettr.com/user/lmmrm.
À ma connaissance, pas d’italique ni de gras ni d’insécable, la déplaisante faiblesse des plates-formes sociales.
Selon Wikipedia.org,  « [“gettr”] est un mot-valise de se réunir ». Quels mots dans la valise ? get et together ?
145. — CoViD-19, l’escalade, 19 juillet. Les nuances de Nicolas Berrod sur Leparisien.fr : « Vaccin Pfizer : pas de surrisque de troubles cardiovasculaires graves chez les personnes âgées, d’après une étude. Plusieurs milliers de personnes âgées d’au moins 75 ans et hospitalisées suite à un AVC, un infarctus du myocarde ou encore une embolie pulmonaire ont été suivies. Aucun risque supplémentaire suite à une première ou une deuxième injection Pfizer n’a été observé. »
Tout va bien : des risques certes ; mais pas de surrisque.
Refuser le vaccin, « un comportement d’enfant gâté et inconscient » selon l’illustrissime inconnue Abnousse Shalmani (Lexpress.fr). Macron et ses médias s’affairent de tout côté à la pêche aux soutiens. Il n’y a pas de bénéfice millimétrique qu’ils puissent négliger. Ils raclent les fonds de tiroir. Sur Lepoint.fr, c’est Claude Malhuret : « Non, nous ne sommes pas dans une dictature ! » ; il ajoute : « L’épidémie flambe à une vitesse dingue », confirmation que le mot « dingue » est enfant de Macronie.
146. — Journalisme. Laurent Mucchielli : « La crise sanitaire a révélé l’inquiétant déclin du journalisme », Blogs.mediapart.fr. Le déclin n’est pas nouveau, mais il est devenu très difficile d’y être aveugle depuis le mémorable 12 juillet 2021.
147. — CoViD-19, l’escalade. KikiDuSud page de pro-vaccin anti-CoViD-19 et, je suppose, d’anti-Raoult et de pro-Macron. Un des touites de ce jour, relayé par KikiDuSud, donne un peu le ton :

ils manifestent dans des ruelles pour paraitre nombreux
ils cassent des centres de vaccinations
ils arborent des étoiles jaunes ou des affiches insensées
ils répandent fiel politisé et #fakenews virales
Bref... des #GiletsJaunes
La #MajoriteSilencieuseVaccinee en a #marredescons

148. tres-important CoViD-19, l’escalade. Francetvinfo.fr : « Le Conseil d’Etat a rendu lundi [19 juillet] un avis favorable sur le projet de loi du gouvernement visant à étendre le pass sanitaire et rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour les soignants. » 
Toutefois les magistrats émettent plusieurs réserves : entre autres, l’amende de 45 000 euros pour non-vérification du passe est trop élevée et, « s’ils valident l’isolement obligatoire de 10 jours mis en place par le projet de loi pour toutes les personnes testées positives, ils recommandent par ailleurs de ne pas procéder à des contrôles de police à domicile après 21 [heures] » !
En gros, c’est feu vert à la dinguerie et à la folie des grandeurs du Macron en pack de dix.
149. — Affaire Pegasus, Francetvinfo.fr : les Etats surveillent leurs citoyens, accumulent sans vergogne les lois et les outils intrusifs contre eux, mais ils crient au scandale, à l’immoralité en prenant à témoin leurs citoyens quand ils sont eux-mêmes surveillés.
150. — Journalisme, incompétence ou bâclisme. Sophie de Menton, entre autres chroniqueuse à Sud Radio dans l’émission de Valérie Expert, confond croix de Lorraine et croix gammée : « Lacroix [sic] gammée sur ke [sic] drapeau français ... pas fière de cette France qui défile contre les vaccins » (ici). Elle dit qu’elle n’a pas fait exprès de se tromper.
151. CoViD-19, l’escalade. Florian Philippot à propos du Conseil d’Etat : « Ses raisonnements alambiqués ne portent plus aucun principe de liberté, plus aucune argumentation rigoureuse. Le Conseil d’Etat est mort. »
Le Conseil d’Etat est mort, le journalisme est mort, Macron est mort, nous sommes au seuil de l’inconnu.
152. — CoViD-19, l’escalade. Association Coronavictimes ; parmi ses buts, « obtenir que les personnes déjà malades bénéficient de l’accès à des soins hospitaliers appropriés ». Hospitaliers seulement ? Faut-il attendre d’être hospitalisé pour bénéficier de l’accès à des traitements efficaces ?
• Rappel. Me Fabrice Di Vizio : Twitter et cabinet.
153. — CoViD-19, l’escalade. Nous ne nous appartenons pas, nous appartenons à Macron. Nous sommes sa chose et la pâte qu’il malaxe et étire en tout sens.
154. LANGUE, 21 juillet. Campagnol : « Les services secrets marocains ont probablement devancé les désirs de la Cia qui ne [peut] pas blairer Tchoupi [Macron] depuis la conférence de Biarritz. Avant l’élection quelque chose de fumant va sortir de Pegasus car cet imbécile est ordurier en privé quand il parle de la France. » (Le langage ordurier de Macron, voir l’alinéa 119 : « Je les ai bien baisés ! Je leur ai mis profond ! »)
155. important CoViD-19, l’escalade de la farce. Agence France-Presse : « Le port du masque n’est plus obligatoire pour le public dans les lieux où l’entrée est conditionnée au pass sanitaire, bien que le variant Delta fasse exploser les cas de #Covid19 en France, estimés mardi à 18.000 en 24 h. »
Macron distribue les bons points et les privilèges pour encourager à la vaccination. Ou pour humilier, rabaisser, indirectement punir les anti-vaccin ? Pour exacerber les antagonismes pro/anti ? Ou pour relancer une épidémie qui piétine un peu ?
 156. — CoViD-19, Castex Simplex fait les finitions...
Francetvinfo.fr : « Le pass sanitaire sera exigé dès le mois d’août, dans les bars et restaurants notamment, mais les restaurateurs et gérants d’établissements n’auront pas à contrôler l’identité des clients, a confirmé Jean Castex. “Ce qui a été décidé, c’est qu’on va faire peser sur les restaurateurs, les cafetiers, la vérification que la personne a bien son pass sanitaire. Mais tout ce qui a trait à l’identité de la personne, ce sera dans un deuxième rideau”, a-t-il détaillé. »
La naïveté du style : « ce qui a été décidé, c’est que », « on va faire peser sur les restaurateurs ».
C’est quoi être dans un deuxième rideau ? Dans une deuxième phase ? À l’acte II ?
Lefigaro.fr : « Les personnes vaccinées n’auront plus à s’isoler si elles sont “cas contacts”. »
157. — CoViD-19, escalade de la farce, entretenir la peur sans en avoir l’air. Lefigaro.fr : « Covid-19 : le variant Delta est-il aussi contagieux que la variole ? » 
Prochain article : comparaison avec la peste.
158. — CoViD-19, l’escalade de la farce. Lefigaro.fr : « À l’intérieur et à l’extérieur, le port du masque tourne à la cacophonie. » Tu m’étonnes, Simone.
159. — CoViD-19, vaccins, l’escalade. Dupont-Aignan : amendement adopté ce jour, test PCR et vaccination sont possibles avec l’accord d’un seul parent d’un mineur de 12 ans et plus.
Je conclus incidemment que, s’il faut l’accord d’au moins un parent pour un test PCR, c’est que le test, lui aussi, est dangereux.
Comme le fait remarquer Emmanuelle Gave, c’est la fin de l’autorité parentale conjointe.
160. LANGUE, contresens. Didier Leroy, chercheur à l’Institut royal supérieur de défense et à l’ULB : « L’Etat islamique défend sa cause en se présentant comme le pourfendeur des valeurs de l’Islam. Mais c’est un piège lexical. » (Rtbf.be). 
Le journasot qui rapporte ces propos n’a pas tiqué, et le piège lexical n’est pas là où Didier Leroy le pense, car l’Etat islamique se présente non comme le pourfendeur des valeurs de l’islam, mais comme son défenseur. Voir dans la leçon 661 le même contresens.
161. — CoViD-19, l’escalade. Anonyme Citoyen : « Plusieurs centaines de personnes manifestent en direction de l’Assemblée Nationale contre le pass sanitaire alors que le projet de loi du gouvernement est actuellement étudié au Parlement. » Ruptly en direct.
D’autres manifestations pour la même cause en France ce mercredi.
162. — CoViD-19, l’escalade. Autre amendement adopté ce jour. Faux passe sanitaire : puni de 75 000 euros d’amende et de 5 ans de prison (Alexis Poulain).
Et le rétablissement de la peine capitale ?
163. — CoViD-19, l’escalade. Philippot appelle à une nouvelle manifestation à Paris : samedi 24 juillet, 14 h 30, place du Trocadéro. Ce n’est plus un #DéfiléHistorique, mais un #RassemblementHistorique, donc probablement une manifestation statique.

 

manif-Troca

 

On remarque une erreur sur la cocarde : celle qui est représentée dans l’appel à manifester ci-dessus est la cocarde britannique. Dans la cocarde française, c’est le rouge qui est à l’extérieur. Pour un parti qui se dit patriote...
Ci-dessous la cocarde française.

 

cocarde3

 

En supposant logiquement que la règle est la même pour un cadre, un liséré, ci-dessous une pancarte de manifestant où le bleu est à l’extérieur au lieu d’être à l’intérieur :

 

cocarde-fr2

 

164. LANGUE, CoViD-19, l’escalade, 22 juillet. Francetvinfo.fr : « “Avec le variant Delta, quand vous êtes contaminés, vous crachez du virus à tout-va”, a [...] souligné le ministre de la Santé, Olivier Véran. »
« Vous crachez du virus », un mot fort, grossier, insultant : Véran espère ainsi mieux nous persuader.
165. important CoViD-19, l’escalade. Anonyme Citoyen (il est plus rapide que l’éclair) : « L’Assemblée nationale supprime l’obligation du pass sanitaire pour entrer dans les hôpitaux et Ehpad, contre l’avis du gouvernement à 70 voix pour, 67 contre. Scrutin. » In extrémiste, comme disait l’autre.
C’est plutôt une bonne nouvelle et une nouvelle claque pour l’outrecuidant Macron, mais attendons la riposte d’un homme furieux et dépité. Lui et ses amis ont plus de mille tours dans leur petit sac gris.
166. CoViD-19, adresses...
• Un touiteur qui me semble intéressant, Dominique Peretti.
• Autre son de cloche, Emmanuelle Ducros, une journaliste provaccin anti-CoViD-19 convaincue.
Le compte de Nicole Delépine est suspendu.
167. important CoViD-19, l’escalade. Le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire est ici.
168. important CoViD-19, l’escalade, 23 juillet. Pierre Marin : « Après le rejet par l’#AssembleeNationale du #PassSanitaire dans les établissements de santé, Olivier Véran vient de faire revoter À 5 H DU MATIN les députés en seconde délibération : le Pass Sanitaire dans les hôpitaux est finalement ADOPTÉ. » Outrance, outrecuidance, délire d’omnipotence ; loi scélérate : le mot s’impose.
Dupont-Aignan : « Ils sont devenus dingues ! »
Florian Philippot : « On est face à une bande de dingues ! »
169. — CoViD-19, l’escalade. Valeursactuelles.com : « “Ça va être primauté aux vaccinés et vie de merde pour les non-vaccinés”, a confié le conseiller d’un ministre. »
Des monstres. Des bêtes.
170. important CoViD-19, l’escalade. Florian Philippot : « 60 % (!) des députés n’étaient pas là lors du vote sur le #PassDeLaHonte ! Non seulement ils s’exemptent de Pass à l’#AssembleeNationale mais ils s’exemptent aussi tout simplement de faire leur boulot et de voter ! » Scrutin : 243 votants sur 577.
Parmi les contre : Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Martine Wonner.
Caricature de démocratie, caricature de représentation.
« Les députés de la honte », écrit un commentateur.
171. LANGUE, CoViD-19, l’escalade, 1/n. Extrait de l’article 1er du projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire adopté ce matin par l’AN.

Le Premier ministre peut, par décret [...],
• Subordonner à la présentation soit du résultat d’un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid-19, soit d’un justificatif de statut vaccinal concernant la covid-19, soit d’un certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la covid-19 l’accès à certains lieux, établissements, services ou évènements où sont exercées les activités suivantes : [...]
– Sauf en cas d’urgence, les services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, pour les seules personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que celles qui y sont accueillies pour des soins programmés.

Je lis dix fois le dernier alinéa, et je n’y comprends rien :
– « pour les seules personnes [...] rendant visite aux personnes [...] ainsi que celles qui y sont accueillies pour des soins programmés » ;
–  ou « pour les seules personnes [...] rendant visite aux personnes [...] ainsi qu’à celles qui y sont accueillies pour des soins programmés » ;  
– ou « « pour les seules personnes [...] rendant visite aux personnes [...] ainsi que pour celles qui y sont accueillies pour des soins programmés » ?
« Pour les seules personnes » ? obscur. (Le « seuls  » est inutile, le « sauf » suffit.)
• Des « soins programmés » ? Quid des examens pour lesquels on prend rendez-vous ? Un scanner, un doppler, un prélèvement biologique,... ne sont pas des soins, mais des examens.
• « Etablissements sociaux » : Ehpad, prises en charge des infirmes,...
Bouteille à l’encre que ce texte et pas le temps d’approfondir maintenant.
Les députés, eux, ont-ils bien lu et compris ? Et les journasots ? Vu l’illettrisme, le bâclisme et le je-m’en-foutisme généralisés...
important J’apprends que des patients antivaccin et antitest annulent leurs rendez-vous d’examen en hôpital, mais, apparemment, cet article 1er ne dit pas ce qu’on croit, et on pourra sans passe entrer dans un hôpital pour y subir des examens non urgents. Et les journasots laissent planer le doute pour inciter à la vaccination ? Consigne leur a-t-elle été donnée de se taire ou de mentir ?
Approfondissement du sujet à tête reposée à venir.
172. tres-important L’escalade. Selon Martine Wonner, la garde républicaine souhaite ne plus assurer la sécurité de Macron Magnon : ici.
Richard Boutry dit quelque chose d’approchant : selon lui, il y a du « rififi » (sic) parmi les policiers, les gendarmes et la garde républicaine.
173. LANGUE, CoViD-19, l’escalade, 2/n. Je cite l’article 1er :

[...] pour les seules personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que celles qui y sont accueillies pour des soins programmés.

Les « personnes accompagnant » ne veut rien dire. Accompagnant qui ?
Les « personnes accompagnant [...] dans ces services » : accompagnant qui ?
Les « personnes accompagnant [...] aux personnes accueillies dans ces services » : asyntaxique, ne veut rien dire non plus.
Formulation, voies possibles :
– les personnes accompagnant des malades ou des visiteurs,...
– les accompagnants,...
– les personnes accompagnantes,...
174. LANGUE. Lopinion.fr : « Parlez-vous le Macron ? Le mot du jour : feu ! », de Matthieu Deprieck.
Fade et trop gentil. Macron Magnon mérite mieux.
175. — CoViD-19, vaccination obligatoire, l’escalade du rire. Rappel. Le 14 avril 2021, Dupont-Moretti : « Mais, Madame, les détenus c’est pas des cobayes ! [...] Vous me demandez s’ils ont le droit de refuser [les vaccins anti-CoViD-19] : bien sûr que oui ! C’est une question de dignité, non ? »
176. — CoViD-19 et LANGUE. Lemonde.fr : « Le gouvernement italien a annoncé jeudi [le 22] l’introduction d’un passe sanitaire obligatoire à compter du 6 août. » Ce passe est « baptisé “green pass” dans la péninsule ». Faire passer une mesure impopulaire et tyrannique en lui donnant un nom anglais, comme n’ont cessé de le faire les médias français avec le mot « pass ».
177. — CoViD-19, l’escalade. Comme dit Trotta, des syndicats (CFE-CGC, FO, CGT) se réveillent, mais trop tard, et après la bataille, ici. Probablement le plus sûr moyen de la perdre.
178. — CoViD-19, l’escalade. Joachim Son-Forget : « Le gouvernement refuse d’exclure les bureaux de vote du dispositif passe sanitaire ! Protestez samedi [nombreuses manifestations le 24] ! » Bonne réponse de Jean-Rhett Butler : « L’Assemblée en est exclue... Pas les bureaux de vote... Intéressant. »
Et vous trouvez encore que le mot dictature est excessif ?
Réponse de Yaël Braun-Pivet (LREM) : accéder à un bureau de vote est une liberté fondamentale, elle ne peut donc être soumise au passe sanitaire.
Sauf qu’elle changera d’avis rapido si Macron Magnon lui en intime l’ordre.
N. B. On prend souvent Joachim Son-Forget pour un clown ; avant d’être amusant, c’est un électron libre pertinent. Les vrais guignols, clowns et girouettes sont ailleurs.
179. LANGUE, CoViD-19, l’escalade, 3/n. Un aperçu de ce qu’en dit la presse (et ses lecteurs), qui est censée se fonder sur la lecture de l’article 1er présenté et analysé dans l’alinéa 171 et les suivants.
Ouest-france.fr : « L’Assemblée nationale a finalement voté en faveur d’un passe sanitaire dans les hôpitaux et dans les Ehpad. Les urgences sont bien sûr exclues du dispositif. »
• Un lecteur de Lefigaro.fr : « Il deviendra impossible aux membres de la famille d’un mourant de venir l’assister lors de ses derniers instants, ou bien à un prêtre de lui administrer les derniers sacrements. C’est tout simplement inhumain. »
important-interne Plus surprenant encore, voire foutraque sur Lci.fr (https://archive.ph/wip/n42MF) : « Pass sanitaire à l’hôpital et dans les Ehpad : finalement, c’est oui sauf aux urgences. [...] Ainsi, seules les personnes venant pour des soins ayant été programmés ou pour rendre visite à un proche hospitalisé devront présenter le document, comprenant un certificat de vaccination, un test négatif au Covid ou une preuve d’infection récente. »
N. B. Les « soins programmés » : ce sont, semble-t-il, des soins prodigués à l’étranger : à un Suisse en France, à un Français en Suisse, par exemple. Voir ici.
180. LANGUE, CoViD-19, l’escalade, 4/n. Ci-dessous, interprétation et récriture provisoires du paragraphe obscur de l’article 1er.

Le Premier ministre peut, dans les services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, demander un passe, sauf dans les cas d’urgence concernant :
– des personnes qui doivent y être accueillies pour des soins programmés ;
– et des personnes accompagnant des malades ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements.

Ma récriture, non certifiée conforme, tente de lever une ambiguïté du texte initial en ce qui concerne les personnes « qui y sont accueillies pour des soins programmés ».
Je reviendrai sur le « peut » de « Le Premier ministre peut » et sur les cas non urgents (où je me suis peut-être trompé), entre autres.
Une chose est claire depuis le début : une visite à un mourant peut se faire sans passe (cas d’urgence). J’ajouterai que, si je suis sans passe sanitaire et que j’accompagne M. X souffrant d’une infirmité et lui-même sans passe qui va visiter un proche mourant, nous sommes tous deux dans les clous plantés rageusement par Macron Magnon.
Avant-hier, j’ai pu obtenir deux rendez-vous en hôpital pour des examens importants avant le 1er août, mais pour la suite c’est l’inconnu, voire l’enfer si les Français ne parviennent pas à faire reculer le monstre de l’Elysée, pire gouvernant français depuis la fin de l’Occupation.
181. — CoViD-19, l’escalade. C’était donc ça, l’horreur qu’il nous méditait déjà au début de décembre 2020 (ici) ! Non, il y aura pire, car avec Macron il y a toujours pire, toujours plus sauvage, plus salaud et plus brutal.
Il est résolu, entre autres choses, à nous faire vacciner quitte à tuer les récalcitrants par l’absence d’examens et de soins et les vaccinés par la vaccination elle-même. Nous voyons que, vaccinés ou pas, nous sommes des perdants en puissance.
Quand les médecins verront que les patients décommandent leur rendez-vous à l’hôpital et meurent, peut-être seront-ils enfin touchés par la honte de n’avoir pas réagi et d’avoir laissé faire trop longtemps ? On peut rêver, mais la solution ne viendra pas d’eux.
(Et moi qui voulais lâcher le pied sur l’Opération CoViD-19...)
182. LANGUE, CoViD-19, l’escalade, 5/n. Admission aux urgences sans passe, oui, mais, « Comme vous n’êtes pas mourant, on en profite pour vous vacciner, ce sera toujours ça de fait », nous dira-t-on demain. C’est le sale monde de Macron, tout en sournoiserie, le monde qu’ont imaginé et craint lesdits complotistes, qui, on le voit, finissent toujours par avoir raison.
Castex, qui n’est plus Simplex, mais Diabolex, pourra toujours introduire cette petite nuance par décret tout en conservant le principe, imaginaire, d’admission aux urgences des personnes dépourvues de passe. Imaginaire, car nulle part dans le projet de loi, dans son exposé des motifs ni dans les onze articles qui suivent, il n’est écrit ; il est écrit seulement dans l’esprit des journasots, qui l’ont écrit dans celui du public. L’urgence autorisant l’entrée sans passe, en effet, ne concerne que des malades avec soins programmés, des accompagnants et des visiteurs de malades. (Noter qu’ils ne concernent pas non plus ni les policiers ni les électriciens intervenant en urgence ni même les journalistes,...)
D’ou les journasots ont-ils tiré cette idée ? du fameux point 11 de l’article 1er mal rédigé et mal compris ? Ils ne sont pas allés plus loin que « Sauf en cas d’urgence » et ont négligé « pour les seules personnes » ?
En tout état de cause, pour moi « Sauf en cas d’urgence » ne concerne que ce qui suit ces cinq mots ; si ce n’est pas ce que veut le législateur, il devra reformuler son paragraphe, qui, quoi qu’il en soit, est hérissé d’obscurités.

 

point-11-d

Capture d’écran du point 11 de l’article 1er.

 

À suivre.
183. — CoViD-19, l’escalade, 24 juillet. On trouvera des images de la manifestation antipasse d’aujourd’hui au Trocadéro chez Philippot. Encourageant.
184. — CoViD-19, l’escalade. Campagnol : « La raison pour laquelle 25 millions de Français n’iront jamais le faire [le vaccin], c’est que ce sont des gens qui ont un mauvais pressentiment, ils sentent que leur nature allergique ne le tolérera pas. »
Nous les Gaulois, les réfractaires, les rebelles, les ceusses qui ne sont rien sommes épidermiquement allergiques à tout ce qui suinte de Macron et de sa sarabande de striges. Notre méfiance et notre dégoût sont tels pour tout ce qui est issu de Macron que l’effet nocebo du vaccin ne pourrait que nous tuer.
Comme je l’ai dit plus haut, tout ce qui vient de Macron est empoisonné au Macron, le vaccin est donc empoisonné au Macron.
185. — CoViD-19, l’escalade. Parmi les manifestations de ce jour...
• « Macron, démission ! » ici (vidéo, canon à eau sur les Champs-Elysées, fief historique des gilets-jaunes où des yeux furent crevés).
• « Macron, démission ! » ici (article et vidéo, la police à moto doit fuir).
• « Macron, démission ! », voir Anonyme Citoyen, toujours riche en informations.
• « Macron, démission ! » ici (article).
186. — CoViD-19, l’escalade, vaccins. Les personnes fragiles parce que âgées ont-elles envie de risquer d’aggraver leur état de santé par des effets indésirables dus au vaccin ? Non, fragiles mais vivantes elles sont et préfèrent le rester. Idem pour les infirmes, qui craignent d’aggraver leur sort.
187. LANGUE, CoViD-19, l’escalade, 6/n. Je suis resté trop longtemps sur ce sujet. Dernier mot : le texte sera peut-être modifié par le Sénat ou par l’Assemblée et certains détails pourront être apportés par décret ministériel si le projet est adopté (« Le Premier ministre peut, par décret », etc.). important-interne Lire néanmoins l’alinéa 190, où sont présentés trois commentaires.
188. CoViD-19 et le dur métier de journaliste. Lefigaro.fr : « Manifestation anti-pass sanitaire : des journalistes pris à partie à Marseille. »
189. important CoViD-19, vaccins, traitements...
Vidéo de Silvano Trotta : « Plusieurs sources concordantes montrent l’arrivée de nouveaux traitements (fort chers aussi) en octobre [le 20] et donc l’arrêt des vaccins expérimentaux en octobre. C’est peut-être pour cela qu’ils nous poussent à nous vacciner... Et ce virus est bien artificiel ! » (J’ai rectifié l’orthographe.)
On nous pousse à nous vacciner pour finir les stocks. Des vaccins poisons remplacés par des médicaments très chers ou/et très poisons ?
Il y aura aussi du nouveau chez les tests RT PCR.
Avec ces nouvelles, Trotta risque sa crédibilité, mais, s’il a dit vrai, il devient un héros de l’info. Quoi qu’il en soit, l’arnaque, la manipulation CoViD-19 pharmaceutique et politique continuera en octobre et après.
• Trotta conseille vivement cette vidéo de 80 minutes du Dr David E. Martin.
Mon avis sur la vidéo : de nombreuses bizarreries de traduction (par exemple, confusions entre crédible et crédule). Pour un profane du sujet, c’est une bouteille à l’encre ; difficile à suivre. Ce qu’on retient : conspiration médico-commerciale criminelle montée de longue main, racket, collusion.
190. — CoViD-19, l’escalade, 25 juillet. Lefigaro.fr, passe sanitaire au Sénat : « Un amendement, adopté lors de la première lecture du projet de loi sur les nouvelles mesures anti-Covid par la chambre haute, a retiré la mention “âgés d’au moins douze ans” prévue dans ce dispositif pour le réserver aux personnes “majeures”. Cet amendement déposé par des sénateurs LR [...] avait reçu un avis défavorable du gouvernement, mais également du rapporteur LR de la commission des Lois, Philippe Bas. [...] Les sénateurs veulent repousser du 30 août au 15 septembre la mise en place de ce passe pour les lieux publics. [...] Ces dispositions pourront être supprimées en commission mixte paritaire ou dans la suite de la navette. [...] Sénateurs et députés tenteront dimanche [25 juillet] de s’accorder sur un texte de compromis. [...] Le gouvernement espère un accord des parlementaires pour éviter une nouvelle navette, qui ferait dérailler un calendrier très contraint. »
Rien sur l’accès aux bureaux de vote et aux hôpitaux.
Quoi qu’il en soit, l’Assemblée, acquise à Macron, fera ce que le possédé d’Amiens et son épouse ont décidé. Moyennant quoi, ils seront assez contents et ils se serviront une petite bière (voir ici).
important-interne Trois commentaires liés sur Lefigaro.fr :

A. – Les terrasses, c’est un détail sans importance [...]. Les vrais sujets, c’est : [...] l’accès aux hôpitaux, qui sera refusé aux non-vaccinés, que ce soit pour aller voir quelqu’un à l’hôpital, ou pour aller se soigner (un comble). Et là, les sénateurs n’ont pas réagi.
B. – Il n’a jamais été question de restreindre l’accès aux hôpitaux pour les malades ; juste pour les visiteurs.
C répond à B. – Oui, mais ils croient n’importe quelle fadaise des réseaux sociaux et ensuite vont manifester ou même casser.

La lecture de ces commentaires me donne envie de lire une trente-sixième fois le point 11 de l’article 1er du projet.
191. LANGUE. Campagnol : « Les idiotes de LCI appliquent toutes le même vocabulaire : le feu doit être “fixé”, non contenu, maîtrisé ou éteint. Dans la république future une chaîne qui laisse martyriser la langue au profit de l’anglais prendra 30 000 euros par manquement, versés à l’E. Nationale. »
En anglais, to fix, c’est, entre autres, « réparer ».
192. — Macron. Joachim Son-Forget : « Au Japon on ne tutoie pas ses aînés. Et on ne touche pas comme ça. Bref, manque de savoir-vivre. »
Regardez ce président gamin, sans gêne, posssessif, impérieux et dominateur dans la vidéo jointe au commentaire. Malgré les beignes, Macron continue à croire en soi, persuadé qu’il est la huitième merveille du monde.
193. LANGUE, CoViD-19, l’escalade, 7/n. Francetvinfo.fr, Pierre-Louis Caron : « Précision importante, l’accès aux hôpitaux et aux cliniques est également concerné par le pass sanitaire, sauf “en cas d’urgence”, ou si l’on y est admis comme patient bien évidemment » (article du 23 juillet).
Merci pour cette « précision importante », mais au demeurant incompréhensible.
194. LANGUE, CoViD-19, passe sanitaire, ce 25 juillet vers 19 heures. Brigitte Boucher, « présentatrice de Question d’Actualité sur LCP avant et après les questions au gouv. » : « Le #PLSanitaire ne prévoit aucun licenciement ni pour les obligés [sic] à la vaccination ni pour les obligés [sic] au #PasseSanitaire. »
« PLSanitaire », projet de loi sanitaire ; on ne sait ce que représente « les ».
195. LANGUE, CoViD-19, passe sanitaire. Voici ce qu’est devenu le point 11 de l’article 1er dans le « texte élaboré par la commission mixte paritaire » (de « Sauf en cas d’urgence » à « soins programmés », le texte est le même que celui de l’original ; je l’ai mis en italique) :

Sauf en cas d’urgence, les services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, pour les seules personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que pour celles qui y sont accueillies pour des soins programmés. La personne qui justifie remplir les conditions prévues au présent 2° ne peut se voir imposer d’autres restrictions d’accès liées à l’épidémie de covid-19 pour rendre visite à une personne accueillie et ne peut se voir refuser l’accès à ces services et établissements que pour des motifs tirés des règles de fonctionnement et de sécurité de l’établissement ou du service, y compris de sécurité sanitaire.

Source.
Le « présent 2° » est le passe sanitaire (voyez ici le projet de loi). Noter qu’il y a dans le projet d’autres « 2° » (dans les articles 2, 3,...) et qu’ils sont tout aussi « présent[s] ».
196. CoViD-19, l’escalade du passe sanitaire, la dinguerie triomphe, 26 juillet. Les incessants changements mobilisant attention, mémoire et réflexion du public visé, le manque de clarté des textes et des articles de presse censés expliquer les mesures donnent le tournis aux Français. Septembre promet des tempêtes populaires. C’est de pire en pire.
Francetvinfo.fr, extrait : « En août, ce pass sera donc étendu aux cafés, restaurants, foires et salons professionnels, ainsi qu’aux avions, trains, cars longs trajets et aux établissements médicaux sauf urgence. Et aux centres commerciaux sur décision des préfets. Les salariés des secteurs concernés auront l’obligation de disposer d’un pass sanitaire à compter du 30 août. Un salarié sans justificatif sera suspendu, sans salaire. [...] L’utilisation d’un pass frauduleux sera sanctionnée par une amende de 135 euros. »
Pour moi subsiste le flou sur les soins et examens non urgents.
N. B. Le congé sans solde des récalcitrants semble pire que le licenciement : le salarié n’aura pas droit à des indemnités de chômage.
197. LANGUE anglaise, risque de contresens. Merriam-webster.com :

Definition of poison:
[...] a substance that inhibits the activity of another substance or the course of a reaction or process

Autrement dit, « une substance qui inhibe l’activité d’une autre substance ou le déroulement d’une réaction ou d’un processus ».
Exemple ici.
198. — CoViD-19, passe sanitaire, trahison et mépris des élus. Florian Philippot : « Quand l’Assemblée Nationale a définitivement voté le #PassDeLaHonte hier, faisant basculer notre pays dans un régime d’apartheid, 347 députés sur 577 (60 % !) étaient absents ! »

 

manif_31-7

Description de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
Appel à une manifestation contre le passe sanitaire le 31 juillet à 14 h 30 à Montparnasse (Paris).

 

Image ci-dessus : fini les #DéfiléHistorique et #RassemblementHistorique, ils sont remplacés par un banal et plat #Manif31Juillet. Dommage.
199. — CoViD-19, passe sanitaire, résistance. BFMTV : « SNCF : SUD-Rail appelle les cheminots à ne pas contrôler les pass sanitaires. »
200. LANGUE. Kâplan : « Jean Quatremer [journaliste à Libération] racontant le comportement d’un fonctionnaire français européen à #Bruxelles : “Le français est une langue de merde qui doit disparaître !” »
Nos soi-disant élites haïssent profondément la France, les Français et le français. Ils doivent disparaître.
201. — CoViD-19, passe sanitaire, notre vieux sang pourri. Etablissement français du sang : « Le #PassSanitaire n’est pas nécessaire pour donner son sang. »
Jeremy Latable (amusant pseudonyme) commente : « C’est quand ça vous arrange en fait. »
Le « vieux sang pourri » des Français (voir Carla Bruni, alinéa 62) non vaccinés fait donc encore l’affaire.
202.important CoViD-19, passe sanitaire, manifestations...
• Le Centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques conteste la validité de la loi sanitaire votée hier.
Anonyme Citoyen : « Des appels à converger de toute la France vers Paris ce samedi [le 31] circulent sur les réseaux sociaux pour une grande manifestation contre le pass sanitaire et le projet de loi du gouvernement. »
Anonyme Citoyen : « Une nouvelle manifestation contre le pass sanitaire est attendue ce mardi 27 juillet à Paris de l’Assemblée nationale vers le Conseil constitutionnel. Le RDV a été donné à 16 h 30 Place Edouard Herriot pour un départ de la manifestation à 18 h. »
203.important CoViD-19, vaccins. Liridon K : « Une infirmière à Lyon... “On n’a plus de cas Covid depuis 6 mois, mais il y a énormément de gens qui meurent du vaccin et d’autres qui ont beaucoup d’effets secondaires” » (vidéo sous le texte).
204. — CoViD-19, l’escalade. Laminutedericardo.com, vidéo, un camp de rétention de jeunes adultes « cas positifs » et « cas contact » en France.
205. LANGUE, passe sanitaire. Dans le texte de la commission mixte, des coquilles (et des maladresses de rédaction) de la version de l’exécutif ont été corrigées : « les services [...] interentreprises définies », « les résidence-services dédiés » (deux fautes), « des aménagements demandes »,...
À quoi sert le Sénat ? à corriger les coquilles et les lourdeurs d’un exécutif bâcleur.
206. 27 juillet. J’imagine très bien Macron disant ce matin à Brigitte à propos des Français : « Je vais leur en faire baver ! Je vais leur en faire baver ! » (il serre son poing comme il le fait souvent dans ses allocutions).
207. — CoViD-19, l’escalade. Lecourrierdesstrateges.fr, Eric Verhaeghe : « Pourquoi le passe sanitaire va faire exploser l’épidémie et sera le Stalingrad de Macron » (texte et vidéo).
Macron, c’est un peu la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf : toujours plus outrecuidant et plus bouffi de prétention, il va finir par exploser. Le bœuf, c’est la masse des gouvernés.
208. — CoViD-19, passe sanitaire. Samedi 24 à Poitiers dans l’hôtel de ville, les manifestants excédés et scandant « Révolution ! » ont cassé Macron et l’ont déchiré grave (vidéo).
209. — CoViD-19, passe sanitaire. Di Vizio (vidéo) se fâche : « À la guerre comme à la guerre ! » Il nous propose d’inonder de milliers de plaintes le Parlement absentéiste, le Conseil de l’ordre, les médecins de plateau télé, les journasots de la pensée unique et monotone,... Di Vizio a demandé la liste des parlementaires absents. Lettres aux parlementaires : « Pourquoi n’étiez-vous pas là ? »
« On va matraquer ! », dit-il. À suivre de près.
Le Twitter de Di Vizio est ici.
210. — CoViD-19, vaccins, LANGUE. Le décepteur Onfray, provaccin anti-CoViD-19, vidéo : « Chacun y va avec son p’ tit ego » (il voulait dire « Chacun y va de son p’ tit ego », comme on dit « Chacun y va de son commentaire »). Il caricature les opposants aux vaccins anti-CoViD-19 comme certains ont caricaturé les gilets-jaunes. Ces opposants ne sont ni des égoïstes ni des benêts. En mission commandée et pas très à l’aise, Monsieur Onfray ?
Les médias clament qu’a été franchi « le cap symbolique [symbolique de quoi ?] des 40 millions de personnes primo-vaccinées », ce qui « représente 60 % de la population ».
D’abord on n’est pas obligé de croire ces chiffres (et qui ne s’en méfie pas, des chiffres macroniques et officiels ?), ensuite on n’est pas obligé de suivre le troupeau – si troupeau il y a. Il ne faut pas oublier que parmi ces prétendus 60 % il y a bon nombre de gens qui se sont résignés à se faire vacciner par crainte de perdre leur emploi, voire de ne plus pouvoir aller au McDo.
211.LANGUE. Comment prononcez-vous l’adverbe hier ?
Beaucoup de gens yèr, comme Dictionnaire.lerobert.com ; Litré i-èr ; moi i-yèr. En revanche, je prononce « avant-hier » avantyèr et non avantiyèr.
Je trouve forcément ma prononciation meilleure que celle des autres, qui me paraît relâchée, paresseuse, négligée, voire négligente.
212. — CoViD-19, passe sanitaire, l’escalade parallèle, ou riposte. Francebleu.fr : « Deux guillotines [factices], presque grandeur nature, ont été découvertes samedi sur un parking de Samadet et une place de Geaune (Landes). Des centaines de noms d’élus défendant le passe sanitaire étaient placardés sur les deux machines. »
213.LANGUE. Campagnol : « Fabius a été mon professeur de droit administratif à Sciences Po en 1975. Nous n’étions qu’une dizaine. Mon français châtié l’irritait beaucoup, il me reprochait d’avoir été élevé chez les Jésuites, il puait la haine. Un serpent pareil n’a pas sa place au Conseil constitutionnel. »
Il faudra s’en inquiéter, trop de dirigeants suintent la haine et trop méprisent la langue française.
214. — CoViD-19, passe sanitaire, LANGUE. Décevante et ennuyeuse manifestation contre le passe sanitaire à Paris de l’Assemblée nationale au Conseil constitutionnel (voir le 202) ou presque. Environ 250 personnes (300 au maximum, et en tout cas à peu près autant que de gendarmes et de policiers), et les deux tiers du temps sous une pluie battante ou légère. Et toujours ce drapeau palestinien qui s’immisce dans toutes les manifestations des gilets-jaunes, où il n’a pas sa place. Parmi les slogans, « Macron, ordure ; à bas la dictature » (vidéo).
Parlé 1 minute près de l’Institut avec une passante (elle ressemblait à cette très insupportable et très détestable Elisabeth Borne) en marge de la manifestation ; provaccin anti-CoViD-19, elle déclare que la méfiance envers ces vaccins est totalement absurde et elle ajoute : « Je le sais, je travaille à l’Académie des sciences ! » Bravo pour l’argument.
Séance de bol tibétain sur la place du Palais-Royal sensée faire vibrer l’eau de notre corps et guérir les maladies. Vu le Christ vivant (avec sa croix en bois sur l’épaule) qui est souvent présent dans les manifestations des gilets-jaunes et parlé avec lui. Il rappelle une chose que moi-même pourtant amateur d’étymologie j’avais en quelque sorte oubliée et mise de côté : France vient de Franc et franc veut dire « homme libre » (voir affranchir signifiant « libérer » ; exemple : affranchir un esclave). Riche idée de sa part d’insister là-dessus en ce temps de tyrannie de dingue. Il dit que sa précédente croix, deux fois plus grande, lui a été confisquée par la police.
215.LANGUE, pléonasme. Lavoixdunord.fr, Ju. M. avec AFP : « [...] avant qu’une dispute n’éclate près de la mairie avec un groupe de plusieurs personnes ». L’AFP est toujours dans les bons coups.
216.important CoViD-19, l’escalade, 28 juillet. Leparisien.fr : « Les personnes positives avant de prendre le train ou l’avion pourront être remboursées, garantit Jean-Baptiste Djebbari [ministre délégué chargé des Transports]. »
Ils ont construit une usine à gaz et ils s’affairent chaque jour à lui ajouter des tuyaux.

 

usine-a-gaz

Texte de l’image pour les utilisateurs de la lecture vocale.
CoViD-19 : ils ont construit une usine à gaz et ils s’affairent chaque jour à lui ajouter des tuyaux.

 

L’article nous apprend aussi que « le port du masque redevient obligatoire en extérieur dans une vingtaine de départements ». Détails ici : « Quasiment tous les départements côtiers de France sont concernés par cette mesure de restriction », « sur le littoral de la Vendée à l’Espagne ». « Dans l’Est et au nord, le masque fait aussi son retour. »
Ils mutilent à coups de LBD et de grenades, ils font silence sur les médicaments qui soignent, ils prônent ou rendent obligatoires des vaccins dangereux voire mortels, ils ajoutent quotidiennement des barreaux à notre prison et des tuyaux à leur invraisemblable usine à gaz : les dingues et les tortionnaires sont à l’œuvre.
217. — CoViD-19, passe sanitaire, les tortionnaires. Pourquoi imposer le douloureux et dangereux écouvillon enfoncé dans le nez alors qu’il existe des tests salivaires agréés ? Aux incessantes tortures psychiques, nos gouvernants ajoutent les tortures physiques. Tout a commencé en mai 2017, il y a plus de quatre ans.
Pendant ce temps, la racaille impunie et qui n’est soumise à aucune loi redouble ses destructions, ses pillages, ses viols, ses meurtres dans l’indifférence des gouvernants et aucun grand média ne présente un tableau vrai de la France.
218. — CoViD-19, l’escalade d’exceptions et de privilèges. François Asselineau : « Le gvt a exempté policiers et gendarmes de la #vaccination obligatoire car il craint une rébellion des forces de l'ordre qui ferait chuter le régime Macron. Il exempte les relais routiers du #PassSanitaire car il craint des blocages routiers. RIEN DE SCIENTIFIQUE LÀ-DEDANS ! »
Ajoutons aux exemptés les parlementaires.
Il ne suffira pas que Macron et sa caravane dégagent en 2022, il faudra les punir avec une exemplaire sévérité, avec une exemplaire dureté.

 

Page d’accueil et sommaire   • Page précédente   • Page suivante ►carré-marronnasse carré-roux carré-brun carré-rose carré-bleu • * important

 

triangle-rose-inverse Dossiers
• Le style c’est l’homme, analyse de l’expression macronienne ici
• Lesdites « Rectifications de l’orthographe » de 1990, analyse d’un cafouillage ici
• Le style déplorable des historiens ici
• Le piège de la locution « sauf à » ici

Macron-robot

barre-rousse

carré-roux Météo de Paris carré-roux

https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/paris/75000

LMMRM — Je dédie ce site à mes amis Mondo Huygelen, Jack Bonamy et Tadeusz Matynia