adr
Vous êtes à http://lesmediasmerendentmalade.fr/
• Au 31 décembre 2019,
le site compte 1 million 690 000 signes,
équivalent de 850 pages de texte (v. la leçon 798).

4 Dernières nouvelles, Notes jetées ici sans preuve
(cette chronique est en demi-pause)

 

rdun_Barrot

 

Pathologie des médias
et autres fournisseurs de verroterie, 2001-...

Nos principaux dossiers (regroupement de nos meilleures leçons sur un même thème) :

Vive le RIC ! Analyse approfondie de la langue macronienne (2017-...)
[dernières mises à jour, juillet 2020] 

      Vive le RIC ! « Sauf à », la locution piège (2015-...)                                     
[dernière mise à jour, janvier 2020]                                      

        

 doigt À voir aussi :

Lesdites « Rectifications de l’orthographe » de 1990, analyse d’un cafouillage
(de la leçon 118 à la leçon 183)                                                                                   

Le style déplorable des historiens                                                                          
(regroupement de nos leçons sur le sujet :                                                                 
Arlette Farge, Pierre Miquel, Joël Schmidt, Catherine Vincent...)                            

N. B. Entre 2006, année de création du site, et 2017, une bonne centaine de pages extérieures à ce site auxquelles des liens renvoyaient ont disparu. Ajoutons que, après le départ de François Hollande, tous ses discours ont disparu du site Elysee.fr ; le lecteur devra donc souvent se contenter de quelques copies d’écran faites à l’époque. Pour limiter ce problème, nous avons résolu en 2017 d’archiver un maximum de pages étrangères à notre site sur http://archive.is et sur https://web.archive.org.
On peut retrouver certains discours sur http://www.vie-publique.fr/discours/thesaurus-collection-discours-publics.html, entre autres.

 


Vive le RIC !

S O M M A I R E

Vive le RIC !

 

PATHOLOGIE DES MÉDIAS
– Internet et sardines à l’huile (2001)
À propos d’« acceuil »
– Bloc-notes sur le langage (2006-2008)
note 1 à 30, dont « Les médias me rendent malade », 2006
note 31 à 60, dont « Les médias me rendent malade », 2006
note 61 à 90, dont « Les médias me rendent malade », 2006
note 91 à 120, dont « Les médias me rendent malade », 2006-2007
note 121 à 150, dont « Les médias me rendent malade », 2007
note 151 à 160, dont « Les médias me rendent malade », 2007
note 161 à 180, dont « Les médias me rendent malade », 2007
note 181 à 200, dont « Les médias me rendent malade », 2007
note 201 à 218, dont « Les médias me rendent malade », 2007
note 219 à 239, dont « Les médias me rendent malade », 2007
note 240 à 261, dont « Les médias me rendent malade », 2008
note 262 à 281, dont « Les médias me rendent malade », 2008
note 282 à 317, dont « Les médias me rendent malade », 2008
note 318 à 327, dont « Les médias me rendent malade », 2008

 

COMMENT ÉCRIRE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
et ne recevoir aucune réponse – et autres guitares (2015-2019)
(après une interruption de plus de six ans de juillet 2008 à janvier 2015)
de notre premier courriel à François Hollande en mars 2014 (ici) à décembre 2019 (ici)

 

NOTES JETÉES ICI SANS PREUVE, de mars 2020 à ...

 

ANNEXES
– Dessins d’humour, photos détournées, sculpture,... (1975-2008)

dessin d’humour, Ciel et Terre (première vignette d’une série de dix)
dessin d’humour, les Spartiates (première vignette d’une série de quarante)
dessin d’humour, la Scie (deuxième vignette d’une série de quarante)
dessin d’humour, Je voyageai (troisième vignette d’une série de quarante)
dessin d’humour, Y*** m’aborda (quatrième vignette d’une série de quarante)
dessin d’humour, Toute la journée (cinquième vignette d’une série de quarante)
dessin d’humour, En ce temps-là (sixième vignette d’une série de quarante)
dessin d’humour, la Starlette (septième vignette d’une série de quarante)
dessin d’humour, les Casseroles
dessin d’humour, l’Emile
dessin dit d’humour, la Baronne
peinture, Qu’en définitive (toile, acrylique, craie grasse, encre, 65 cm par 100 cm)
peinture, Salut, les tapirs ! (carton, acrylique, craie grasse, feutre, 76 cm par 102 cm)
aquarelle, Fou Rire en gare
dessin d’humour, carte postale repeinte, les Midinettes
dessin d’humour, J’ai payé
gravures détournées, humour, Discobole et Vénus
dessin d’humour, Informations Bois
message à Roberto dit Tête de Poulet
croquis, le Doute
croquis, Ça va ?
croquis, Autoportrait
les mots par l’image : le verbe émier
les mots par l’image : le substantif angrois
dessin d’humour, Où trouvez-vous la force ?
dessin d’humour Voissier 1, Vous altérez la réalité
projet de dessin Voissier 2, A d’autres je laisse ce soin inglorieux
photo détournée, 1 les Dangers de la lecture  ; 2 le Naturaliste  ; 3 la Passion de la géologie ; 4 Cours de soccer
vignette détournée, la Presse : parodie des parodies (texte à améliorer)
sculpture 3 (bois)

– Autres
curriculum vitae
exemple 1 de document corrigé (un travail de correcteur très fastidieux : vérifier ou, pis encore, mettre à jour un index)
exemple 2 de document corrigé
coquille sur la place Saint-Sulpice (« ST SUPLICE ») à Paris, juin 2005
autres cacographies
dictionnaires et autres outils linguistiques
projet, abandonné, de sitcom
vidéo Voeux_2010 (env. dix minutes)
texte de la vidéo Voeux_2010
test de l’extension Read Aloud

 

but

Page suivante

roux Attention, ce site pourrait, selon une formule du président Macron, pratiquer « une forme de concurrence déloyale dans le rapport à la vérité » (sic, voir les vœux à la presse de janvier 2020 du poseur d’Amiens : https://www.nicematin.com/politique/linformation-est-une-affaire-de-professionnels-emmanuel-macron-adresse-ses-voeux-a-la-presse-448251 ; archive : http://archive.ph/wip/nJ9eD).

 

© Jean-Michel Fraulini (LMMRM)
Site mis en ligne le 6 décembre 2006. Il reprend dans ses premières pages quelques textes écrits avant 2006 pour d’autres sites, dont à ce jour nous avons oublié les noms.
Toute personne nommément critiquée peut espérer bénéficier d’un droit de réponse de 1 000 signes sur cette page.

LMMRM — Je dédie ce site à mes amis Mondo Huygelen, Jack Bonamy et Tadeusz Matynia